King of New York

Après avoir démoli Tokyo, Iello nous propose de démolir New York. Bien sûr, toujours avec une belle panoplie de monstres.

Il faut reconnaître que les illustrations vous immerge dans le thème, dans un univers à la Godzilla. Le matériel est de bonne facture, meilleur que dans la première version de King of Toyko. Les monstres sont suffisamment grands pour créer cette impression d'invasion. C'est très réussi au final. La règle est claire même si un poil trop condensé. On aurait apprécié un peu d'air pour la lire. Mais une fois acquise, tout se déroule sans problème.

King of New York reste un gros jeu de baston dans lequel on essaye d'en mettre plein sur la gueule des autres. C'est clair, être à Manhattan est l'assurance de s'en prendre mais cela permet aussi d'en mettre une bonne volée aux couillons qui sont à l'extérieur du quartier. Comme dans l'épisode précédent, le risque de se faire dégommer trop tôt reste présent mais bon c'est bien le but du jeu. Donc, si on se fait éliminer trop vite, on devra patienter ou participer en animant la partie. Mais il ne faut pas se formaliser les parties sont suffisamment rapides pour que cela ne deviennent pas un problème.

Mais alors quel est l'intérêt par rapport à King of Tokyo ?

Et bien, l'auteur a su revoir sa copie et rendre le jeu plus tactique avec l'introduction des bâtiments qui, une fois détruits, deviennent des unités qui vous tirent dessus. Donc, les joueurs peuvent choisir, à l'aide de leurs dés, d'activité ces militaires pour les faire tirer sur les monstres squattant leur quartier. Cela apporte un peu plus de tactique et de possibilité d'affaiblir ses adversaires sans pour autant être dans Manhattan. L'autre point ajouté au jeu est l'évolution des bonus dans Manhattan. Donc, y rester c'est se mettre en danger mais y rester longtemps est aussi lucratif. Donc, un choix et une prise de risque qui pimente fortement le jeu. Les deux cartes spéciales sont également un ajout intéressant et pourront vous donner le coup de pouce pour la victoire. Clairement, ces quelques ajouts rendent le jeu beaucoup plus tactique et bien plus intéressant sans pour autant l'alourdir.

King of New York est clairement l'évolution de King of Tokyo. C'est un très bon jeu de bastons et d'ambiance. Car clairement, on adore se mettre des papattes sur la tronche ou envoyer les militaires exploser ses adversaires.

Bonne humeur assurée si les joueurs le prennent dans le sens d'une bataille, baston, amicale pleine de rebondissements et coups bas. Un must avec des jeunes qui se retrouvent dans ce type d'univers.

A vous de créer la bonne ambiance en évitant d'y jouer avec les allergiques du hasard et les mangeurs de cubes.

 
  • De la grosse baston
  • Les illustrations qui collent au thème
  • L'ajout des bâtiments/unités militaires
  • Les bonus plus on reste dans Manhattan
 
  • Se faire éliminer trop tôt

Très Bon