L'avis de Jérôme

De 6 à 10 parties jouées - 24 janvier 2008
 
Indispensable
  preview

curieux de tout, j’ai voulu, il y a quelques temps, essayer ce jeu. En effet, beaucoup de ceux qui le pratiquent en sont fans, et ceux qui le décrient ne l’ont pas toujours essayé… Alors qu’en est-il, qu’est-ce qui est vrai et qu’est ce qui est faux. Pour ma part, j’ai essayé 18AL, un 18jesaispluscombien en Afrique, 1860 et un 18xx dans l’espace + 5-6 parties sur 1830 PC.

D’abord, 1830 est épuisé et assez cher à se procurer d’occasion. Mais il existe des « dérivés », des jeux avec les mêmes mécanismes sur d’autres zones géographiques que l’on peut trouver plus ou moins facilement. On les appelle les jeux de la série 18xx qui fonctionnent selon le même principe : s’enrichir personnellement en achetant des actions de sociétés. Et chaque société est elle même jouée par celui qui en est l’actionnaire majoritaire. Les joueurs doivent être de bons investisseurs (choisir les actions des sociétés qui vont rapporter le plus) et de bons gestionnaires quand ils sont à la tête d’une société. Et là c’est un autre reproche au jeu (tout à fait personnel) : on risque, en moins de temps qu’il ne le faut pour le dire, de se retrouver à la tête d’une société pourrie (que l’on doit parfois sauver avec ses propres deniers).

Ensuite, le jeu est long. Mais ça, c’est le sort de la plupart des jeux intéressants ! Il faut compter plusieurs heures : il y a beaucoup de calculs à faire et beaucoup de manipulation de billets (on gagne un peu de temps avec des jetons de poker…). Ce temps peut aussi être réduit en utilisant un ordinateur pour faire les calculs de dividendes. Comme il dure longtemps, ce n’est pas facile de trouver ET l’occasion des ET les joueurs. Mais il y a une parade : le jeu PC 1830 est maintenant en « abandonware » (logiciel payant au départ mais devenu gratuit) et peut tourner sur n’importe quel PC grâce à un logiciel bien sympathique qui s’appelle DOSbox. C’est un excellent moyen de découvrir le jeu (faut du courage quand même tant les graphismes sont moches) à condition de bien connaître les règles qui sont disponibles en français sur ce site.

En résumé, on peut dire de ce jeu tout et son contraire : le mieux, c’est d’y jouer au moins une fois dans sa vie et de s’en faire une opinion. Si vous n’en avez pas courage mais que vous chercher un jeu « financier », essayez « shark » ou bien « acquire », ou encore (un peu plus complexe) : Imperial : mi-risk, mi-1830 : un « Ri-915 » ??? (oui, je sais… et j’ai honte).

 
  • la constante analyse des plateaux de jeu
  • le thème
  • la sensastion d'être un vrai investisseur
  • un vrai jeu d'argent
 
  • longueur des derniers tours...
  • certains coup perfides
  • perte de valeur quand on vend une action
  • lisibilité du plateau

1 commentaire

  1. Frédéric 20:50 28.01.2008

    Aaah, voilà un avis qui me fait plaisir.
    Je partage ton point de vue sur la longueur des derniers tours qui constitue un petit bémol, surtout si chaque joueur tente de grapiller le dernier dollar...mais c'est un détail.

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension