Dixit

Il est décidément bien plus agréable de parler des jeux que l’on aime et que l’on a beaucoup pratiqué! Je ne ferai pas exception aujourd’hui avec cette petite merveille de jeu familiale d’ambiance poétique.

Pourtant le jeu est truffé de défauts. D’abord, on a du mal à comprendre pourquoi une si grande boîte avec cette piste de score fragile, ces nénuphares parfois trop petits qui se chevauchent et ces lapins qui ne tiennent pas debout… On se demande ensuite pourquoi la seule contrainte des tuiles de paris nous empêche d’y jouer à plus de 6 alors que c’est le jeu que l’on a envie de sortir quand toute la famille se réunit. Est-il si difficile d’éditer un jeu ? Je le crains oui, et l’éditeur s’en sort malgré tout très bien, pour une première, avec la qualité des cartes, le cœur du jeu.

Rayon défauts, le plus gros de ce jeu concerne le petit nombre de cartes: ce n’est pas très embêtant quand on joue toujours avec les mêmes joueurs car il faut alors se débrouiller pour sortir des allusions habituelles afin de ne pas risquer le zéro pointé. Le problème apparaît quand un ou plusieurs de vos joueurs habituels vous accompagnent dans une partie avec des nouveaux joueurs : vous serez alors tenté, même avec la meilleure volonté du monde, de faire appel à des phrases complètement tirées par les cheveux qui n’amuseront pas les nouveaux joueurs, tant ils ne se sentiront pas concernés. Et vous scorerez alors un maximum car cette pratique est encouragée par un décompte un poil trop complexe pour ce type de jeu. Mais je dois bien avouer être incapable de trouver une meilleure idée pour ledit décompte...

Comment il casse l’as d’or le monsieur!!! Oui mais il l’adore en fait. Il l’adore car les problèmes évoqués ci-dessus mis de coté, on est face au meilleur jeu de ce type, un peu devant le merveilleux Objets trouvés et le déjanté Bonne Question. Et une fois n’est pas coutume, on le doit un peu plus encore au grand talent de l’illustratrice plutôt qu’à l’auteur du jeu lui-même. Les illustrations sont un régal qui vous plonge le cerveau tout entier dans un univers magique, univers dans lequel chaque détail vous titillera les méninges afin d’enchanter vos collègues de jeu par vos trouvailles. Quel bonheur que de vous laisser naviguer dans cet univers. Quel plaisir que de pouvoir vous découvrir des talents de poète que vous ne soupçonniez pas ou que de confirmer, parfois, la perversité de votre cerveau torturé. Ce jeu est un véritable baromètre de l’état d’esprit qui anime les joueurs qui le pratiquent.

Quand la magie d’un jeu permet à ce point d’en gommer les défauts, c’est qu’il mérite vraiment le détour. Bravo à l’éditeur pour avoir eu le courage de se lancer avec cet Ovni. Et surtout, merci à lui.

 
  • Les illustrations: merveilleuses
  • L'ambiance générée
  • Poétique, obscène: à vous de décider ;-)
 
  • La restriction sur le nombre de joueurs
  • La piste de score et les lapins
  • La difficulté de mélanger joueurs avec qui on a déjà joué et nouveaux joueurs

Indispensable