Thème du jeu


18 mars 1990, Boston.

Après des mois de préparation, vous entrez dans le musée et en sortez une heure et demie plus tard les poches pleines, sans que personne ne remarque rien : mission accomplie. Vous avez réussi le casse du siècle et les dessins, peintures, sculptures et antiquités débordent de l’entrepôt ! Mais maintenant, la partie la plus difficile commence… Dans Art Robbery, vous incarnez tous des voleurs d’art qui vont devoir se partager le butin de leur dernier exploit.

Au programme : quatre tours de jeu pour affronter vos adversaires et tenter d’obtenir la plus grosse part du gâteau. Piquez le butin sous le nez de vos compagnons de jeu, protégez le vôtre, et rassemblez suffisamment d’alibis au cours de la partie pour ne pas vous faire prendre par le FBI, ou gare à l’élimination ! Une bonne dose de stratégie et d’interaction dans ce jeu hautement compétitif : que le meilleur voleur l’emporte !

Cela ressemble à quoi ?


Art Robbery - 1
Art Robbery - 2
Art Robbery - 3
Art Robbery - 4
Art Robbery - 5
Art Robbery - 6
Art Robbery - 7
Art Robbery - 8
Art Robbery - 9
Art Robbery - 10
 

L'avis de LudiGaume

De 6 à 10 parties jouées - 2 octobre 2021
 
Indispensable
  preview
Avertissement sur ses notations

Partager est difficile pour les plus grands cambrioleurs. Ils sont toujours d'accord pour collaborer pour réussir un casse mais pour ce qui est du partage, cela se complique. Les objets d'art vont passer de mains en mains jusqu'à ce qu'il n'y en ai plus à prendre. Mais qui réussira à garder ceux de plus grande valeur ? Le plus malin certainement. Mais attention, la police guette et il faudra se forger un alibi en béton pour ne pas se faire choper. Alors prêt à rivaliser avec Arsène Lupin ?

On adore les boîtes de jeux Helvetiq. D'ailleurs celle-ci arbore le nouveau logo qui a été modernisé avec brio. La boîte contient des cartes, des jetons et un joli pion Chien de Garde. Les illustrations sont très agréables et posent bien le thème. La règle est claire et très aérée. C'est facile à expliquer et à mettre en place. Il n'y a qu'un petit point à relever. Les quatre manches/raids doivent se faire dans un ordre précis. Ce qui est dommage c'est que sur le verso des jetons de chaque raid, il n'y a pas une petite indication de cet ordre. Il faut retourner dans la règle si on a oublié.

Le mot qui correspond le plus au jeu c'est VIF.

Les objets d'art vont vite disparaître vers les différents joueurs. Les cartes vont s'abattre dans un rythme presque effréné. C'est dynamique à souhait. Attention cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas réfléchir à son action. Que ce soit prendre du centre, reprendre à un autre joueur, ... Et puis, il ne faut pas oublier de construire son alibi pour la fin de partie. Seul des choix pertinents pourront vous porter la victoire. Mais vos anciens équipiers de braquage ne vont pas vous laisser tout prendre. Savoir mettre fin à un raid peu s'avérer plus malin que de vouloir le plus gros lot à tout pris. Aussi, il ne faudra pas s'acharner sur objet car cela risque de vous distraire du reste du partage. La gourmandise est souvent un vilain défaut.

Et puis n'oubliez jamais le chien de garde, ce dernier sera souvent la petite protection nécessaire au bon moment.

Le twist dans le jeu vient surtout des alibis qu'il faut absolument obtenir sous peine de tout perdre et de finir en prison. Souvent ces alibis se cachent sur les objets de moindre valeur. Il faudra savoir les prendre au bon moment et surtout les conserver. C'est un peu la cerise sur le gâteau dans le jeu.

C'est un Indispensable pour Art Robbery qui offre un jeu VIF, dynamique, rythmé mais malin comme tout.

Le compagnon de fin de soirée entre amis.

 
  • Un jeu vif
  • Savoir choisir ses combats
  • Trouver le bon moment pour finir un raid
  • Un look moderne
 
  • Une petite part de hasard dans le tirage des cartes
Aucun commentaireMasquer

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension