Thème du jeu


Vous venez de vous installer dans la péninsule grecque et vous souhaitez y fonder une cité. Votre travail est de la construire la plus rapidement à moindre coût. De plus, si elle peut réaliser 2 lieux saints, c'est le succès assuré. Serez-vous le meilleur architecte ?
 

Description du jeu

preview
 
But du jeu

Être le premier à construire sa cité dans sa totalité ou à relier 2 lieux saints via une chaîne ininterrompue de bâtiments.

Mise en place

Chaque joueur choisit sa cité et prend le tableau correspondant ainsi que les tuiles "Bâtiment" de sa couleur. Il fait une pile avec les tuiles à dos noire (préalablement mélangées) qu'il place face cachée devant son tableau. Avec les tuiles à dos blanc, il constitue 3 piles face cachée devant son tableau à côté de la pile noire. Il prend la première tuile de chaque pile qu'il place sur le tableau à l'endroit correspondant au bâtiment.

Tableau de jeu avec les bâtiments

On mélange les tuiles "Terrain" et les place face cachée au bord de la table. On pioche, suivant le nombre de joueurs, 4, 6 ou 8 cartes que l'on place sur la table suivant le schèma suivant :


Les cases noires représentent les lieux saints à placer également.

On mélange les cartes "Ressource" et l'on place la pile au centre de la table face cachée. Les amphores sont placées sur le côté de la table.

Le premier joueur pioche 4 cartes, le suivant 5, le suivant 6 et le dernier 7.

Déroulement d'un tour

Un joueur à son tour peut effectuer une des 2 actions suivantes :

 Piocher 2 nouveaux bâtiments
Le joueur pioche un bâtiment sur l'une des piles restantes, le regarde et s'il peut payer le coût de construction de celui-ci et s'il le souhaite, il le place directement sur le plateau de jeu. Sinon, il le place sur son tableau. On peut effectuer cette action deux fois.

 Construire 3 bâtiments
Le joueur prend l'un de ses bâtiments de son tableau, paye le coût de construction et le place sur le plateau de jeu. Cette action peut être réalisée 3 fois.

 Piocher des cartes
Un joueur s'il renonce à l'une des actions précédentes, peut la remplacer par une carte. S'il ne pioche pas de bâtiments ou ne construit pas, il prend 3 cartes. Par contre, il peut construire 1 ou 2 bâtiments et remplacer les actions restantes par une carte. Idem pour la pioche de bâtiments : on peut prendre un bâtiment et une carte au lieu de 2 bâtiments.

Construire des bâtiments

On peut construire un bâtiment n'importe où sur le plateau de jeu à l'exception des lieux saints. Le coût de construction est représenté sur la tuile par les symboles des ressource, une ou plusieurs. On doit payer le coût exact de la construction en se défaussant des cartes correspondantes (2 cartes, même différentes, peuvent en remplacer une). Si on construit sur une portion de terrain où il existe déjà une ressource, celle-ci ne doit pas être payée en carte.

Attention, si on suit l'ordre de construction des bâtiments tel qu'indiqué sur le tableau, certains bâtiments seront gratuits. Dans l'image ci-jointe, le premier bâtiment (Texte en noir) est payant mais si on construit le suivant adjacent au premier, celui-ci ne coûte rien. Idem pour les 2 autres (Turm) si elles sont construites accolées à la tuile Festung, leur construction est gratuite.

Les routes (4 dans le jeu par cité) ont un coût de 5 ressources, peu importe lesquelles.

Si un joueur ne peut plus construire de manière adjacente à ses bâtiments déjà construits (tous les espaces sont occupés par lui et les autres joueurs), il peut construire une nouvelle colonie à un autre endroit du plateau de jeu moyennant un surcoût d'une ressource par colonie existante lui appartenant.

Étendre le plateau de jeu

Quand un joueur pioche la dernière carte d'une de ses piles de bâtiments, il peut placer une nouvelle tuile "Terrains" dans le jeu, elle doit être adjacente à une autre peu importe l'endroit et le sens de celle-ci.

Les Amphores

Lorsqu'un joueur construit dans l'ordre tous les bâtiments d'un groupe (7 par cité), comme sur l'image précédente, alors il reçoit une amphore. Cette amphore peut être utilisée pour effectuer un coup de plus lors d'une action : construire 1 bâtiment de plus, piocher 1 bâtiment de plus, voire piocher une nouvelle carte.

Fin de la partie

Quand un joueur a placé son dernier bâtiment ou relié 2 lieux saints par une chaîne ininterrompue de bâtiments de sa couleur, il remporte la partie. Les joueurs suivants peuvent continuer s'ils souhaitent se départager.
 
Descriptif rédigé par LudiGaume
 

L'avis de LudiGaume

29 janvier 2006
 
Très Bon
  preview
Avertissement sur ses notations

Un très bon jeu pour démarrer dans la gestion de ressources avant de passer à des jeux plus complexes. On ne s'ennuie jamais et les tours de jeu sont assez rapide jusqu'à la fin où les joueurs calculent pour terminer le plus rapidement.

Un jeu à avoir dans sa ludothèque.

 
  • Les règles simples
  • Le système de bâtiments gratuits qui amène un côté tactique au jeu
 
  • Le peu de chance de relier 2 lieux saints si les autres joueurs sont attentifs
Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Frédéric

29 avril 2006
 
Très Bon
  preview
Avertissement sur ses notations

Attika est un fort bon jeu de gestion « light ». Il est facile d’accès, les règles sont claires, concises et ne suscitent aucun problème d’interprétation.

La mécanique est relativement fluide et les parties sont de durée moyenne.

Attika pourrait paraître quelque peu lisse avec son thème de type allemand (un thème plaqué, simplement crédible) et des choix peu variés même s’ils sont loin d’être inintéressants. On n’est évidemment pas dans le jeu de gestion pure et dure, mais plutôt dans un jeu de gestion pour joueurs débutants. Le système de réduction en fonction des connexions entre bâtiments est sympathique mais demeure toutefois un peu léger car la composante stratégique me semble peu présente. Le jeu est en fait essentiellement tactique tant les actions des autres joueurs peuvent venir bouleverser vos plans et donnent au jeu un petit quelque chose d’incontrôlable rarement apprécié par les amateurs de jeux de gestion.

L’aire de jeu devenant rapidement encombrée, il est difficile de planifier des stratégies, d’autant plus que le joueur prenant un peu d’avance sur les autres sera vite contrer par ces derniers. D’ailleurs, j’ai le sentiment que c’est un peu tout ce que l’on fait dans ce jeu : se contrer les uns les autres jusqu’à ce qu’un des joueurs, un peu au hasard, trouve une voie pour relier deux lieux saints, et hop le jeu est plié en deux temps trois mouvements.

L’aire de jeu fort restreinte, même si elle peut être un peu étendue en cours de jeu, me semble fortement réduire la lisibilité du jeu au fur et à mesure que la partie avance.

Sinon, le matériel de jeu est d’excellente qualité.

Je trouve qu’Attika est un jeu de qualité mais quand même un peu léger et qui a tendance assez souvent à se terminer de manière trop inopinée, avec un arrière goût de hasard qui fait que mon avis est un peu mitigé.

 
  • Simplicité des règles
  • Qualité du matériel
  • Introduction sympathique aux jeux de gestion
 
  • thème "plaqué"
  • Un peu trop incontrôlable pour un jeu de gestion
  • Ne sort pas du lot de l'offre pléthorique de jeux "à l'allemande"
Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Raphaël

11 décembre 2004
 
Très Bon
  preview

Attika est un jeu plutôt léger, très tactique avec un soupçon de stratégie; il a l'avantage de s'expliquer en deux minutes et, si vous n'avez pas de mentor sous la main, la concision et la clarté des règles feront que vous pourrez vous y mettre après une dizaine de minutes.

Chaque tour apporte son lot de choix délicats, mais entre des alternatives assez peu nombreuses pour engendrer un rythme soutenu. Difficile aussi d'être totalement à la traîne dans ce jeu; à moins d'un enchaînement d'erreurs terribles, tous les joueurs restent dans la course.

Ce jeu très agréable et son thème un peu artificiel sont servis par un matériel pratique (bravo pour la boîte de rangement) et graphiquement très réussi.

Vous l'aurez compris, Attika est un jeu que j'apprécie beaucoup, et qui peut servir d'introduction au jeu "allemand" grâce à sa légèreté, sans vraiment sacrifier de son piquant.

Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Deepdelver

Plus de 10 parties jouées - 8 avril 2011
 
Très Bon
  preview

Voilà un jeu de placement intelligent, bon aussi bien à 2 qu'à 4 joueurs, et aux parties rapides (1 heure maximum).

Le thème est vraiment plaqué (vous voyez la Grèce sur le plateau de jeu, vous ?), et ce n'est donc pratiquement qu'un jeu de pose abstrait. Heureusement les illustrations sont pas trop mal, mais surtout c'est un très bon jeu de blocage.

Il faut être soit le premier à relier deux lieux de cultes par une chaîne initerrompue de bâtiments, soit avoir construit tous ses bâtiments. Si le premier objectif est assez aisément contrable (encore que), il faut avoir tout de même un peu de chance au tirage pour remplir le second.

De la chance notamment parce que les bâtiments constitue des groupes. Si vous réussissez à poser côte à côte tous les bâtiments d'un groupe, vous gagnez une action supplémentaire, utilisable n'importe quand. De plus, si vous construisez les bâtiments dans un certain ordre, cela ne coûte pas de ressources, ce qui n'est pas négligeable puisque les matières premières sont rares sur le plateau de jeu. Par contre, il faut essayer de rester compact (plus on a de colonies, plus cela coûte cher).

L'ensemble fait un jeu agréable à pratiquer, où l'on surveille sans arrêt le développement sur le plateau de jeu et sur le plateau personnel des adversaires, pour étudier leurs possibilités d'extension, et de victoire.

Mon principal reproche et qu'il est difficile de savoir, à la fois pour soi et pour les autres, les bâtiments construits par chaque joueur. J'ai résolu ce problème en achetant des cubes des 4 couleurs, mais cela revient presque aussi cher que le jeu !

 
  • Règles simples
  • Course au temple et/ou extension des colonies : il faut choisir
 
  • Sur le plateau de jeu, difficile de distinguer les bâtiments des joueurs rouge et vert
  • Pas de marqueurs à poser sur son plateau personnel pour les bâtiments construits
  • Pas mal de hasard dans la pioche des bâtiments
Aucun commentaireMasquer

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension