Thème du jeu


Nuit après nuit, le monstrueux troll meurtrier Grendel terrorise le Royaume d'Heorot. Tous les matins, à l'aube, les Scyldings se rassemblent pour découvrir qui la terrible créature a emporté cette nuit. Un appel aux héros est lancé...

... et le puissant Beowulf répond à cet appel.

Beowulf: Le jeu de plateau raconte l'histoire légendaire du héros Beowulf, de sa valeur et des tentations qu'il a du affronter face aux ennemis du Royaume d'Heorot. Dans chacun des trois actes, les joueurs vont guider Beowulf et ses fidèles Thanes dans la bataille contre le monstre Grendel, contre la perfide mère de Grendel, puis contre le dragon d'or sauvage qui menace de détruire tout ce qui est cher à Beowulf.

Cela ressemble à quoi ?


Beowulf - Le jeu de plateau - 1
Beowulf - Le jeu de plateau - 2
Beowulf - Le jeu de plateau - 3
Beowulf - Le jeu de plateau - 4
Beowulf - Le jeu de plateau - 5
Beowulf - Le jeu de plateau - 6
Beowulf - Le jeu de plateau - 7
Beowulf - Le jeu de plateau - 8
Beowulf - Le jeu de plateau - 9
Beowulf - Le jeu de plateau - 10
Beowulf - Le jeu de plateau - 11
Beowulf - Le jeu de plateau - 12
Beowulf - Le jeu de plateau - 13
 

L'avis de LudiGaume

De 3 à 5 parties jouées - 12 septembre 2009
 
Sympathique
  preview
Avertissement sur ses notations

Voici un nième jeu avec un thème complètement plaqué. Le docteur Knizia est un adepte. Seules les illustrations rappellent Beowulf, mais vu qu'elles sont petites, c'est pas forcément très parlant.

Côté jeu, les règles sont simples et offrent un double choix: poser un personnage (qui multiplie la valeur des lignes dans lesquelles il se trouve) ou poser une tuile pour renforcer une ligne où l'on est présent ou pour pourrir celle des autres. Un petit peu de hasard dans la pioche, ce qui anime un peu la partie. Les effets des tuiles sont bien pensés et sont facile à retenir (l'aide de jeu est très bien faite d'ailleurs).

Le gros soucis du jeu est son côté imprévisible. Par moment, et plus ont est, il est difficile de maîtriser un temps soit peu ce qu'il se passe. De plus, comme certaines tuiles peuvent être détruites ou déplacées comme les personnages. C'est encore plus difficile de maîtriser les choses.

Le jeu en lui même n'est pas désagréable mais il faut une dose de chance, d'erreurs de ses adversaires pour pouvoir s'assurer la victoire.

Sympathique sans plus et je comprend l'avis de Grunt qui se tient. A tester avant d'acquérir car on accrochera ou pas.

 
  • Matériel agréable
  • Très tactique
  • Actions simples
 
  • Imprévisible voir chaotique
  • Un thème plaqué
Aucun commentaireMasquer
 

Premières Impressions de Grunt

De 1 à 2 parties jouées - 2 juillet 2008
 
Peu Captivant
  preview

Bien sûr avec un Knizia, on se doute que la thématique va être plaquée. Mais là on atteint un sommet: des persos qui sont des multiplicateurs de points (*1, *2, *3 et *4 pour Beowulf) pour scorer le total des tuiles de la ligne et colonne. C'est abstrait, froid, pas hyper passionnant car plutôt imprévisible (il faut de toute façon essayer d'être un peu avec tout le monde).

Cerise sur le gâteau: des tuiles spéciales avec des pouvoirs qui enlèvent presque le peu de prévision possible (inverser 2 tuiles sur le plateau, mais bien sûr), et du coup le moindre intérêt à ne pas poser au hasard. Bref un jeu de pose-tuile austère et peu original avec un semblant de calcul. Très peu pour moi!

P.S: A ne surtout pas confondre avec Beowulf -The Legend du même auteur qui par contre est pour moi très bon.

 
  • Variation de plateau
  • Tension entre se placer ou valoriser des emplacements
  • Matériel
 
  • Thème complètement absent
  • Complètement chaotique
Aucun commentaireMasquer