Thème du jeu


Carcassonne, nous revoilà ! Décidément, cette ville à un petit quelque chose, qui fait que ! Un magnifique mur de fortification s'élève devant vous. A l'intérieure, une ville, avec tout ce qu'il y a pour y mener une vie agréable. Vous y croiserez tantôt un chevalier et un bourgeois, tantôt les marchands ambulants criants pour vendre leurs produits sur les étals du marché. Mais le plus magique, c'est de regarder cette merveille du haut de ses toits, lorsque le soleil fait miroiter les tours et renvoie le rouge des tuiles des maisons bourgeoises vers le ciel. On ne manquera pas non plus de voir fourmiller les messagers le long des chemins, les stands des marchés, ou bien encore les preux chevaliers qui montent la garde sur l'une des nombreuses tours.
 

Description du jeu

preview
 
But du jeu

Créer, à l'aide de tuiles, dans l'enceinte du château, les plus grands palais, chemins et tours afin de gagner un maximum de points. Il faut aussi essayer de s'emparer d'un maximum de marchés, car ils rapportent des points lors du décompte final, et de bien négocier sa progression sur le marquoir des points, car des tuiles spéciales rapportant des points pour le décompte final s'y trouvent également.

Mise en place

Il faut tout d'abord mettre en place le mur d'enceinte, en respectant l'étalonnage, car il va nous servir de marquoir. Un pion de chaque couleur y est alors placé sur la case 1, case de départ. Les tuiles mur sont à leur tour piochées et disposées sur le mur d'enceinte face cachée sur chaque tour de coin, à l'exception de la tour numérotée 0/1.
Les tuiles château sont alors mélangées et posées face cachées pour former plusieurs piles de pioche.
Chaque joueur reçoit les 6 autres sujets restant de sa couleur.

Déroulement d'un tour

Chaque joueur, à tour de rôle, effectue les actions suivantes :

 Piocher une tuile château sur l'une des piles et la poser à l'intérieur de la muraille en respectant les règles de pose
Après avoir pioché sa tuile, le joueur doit procéder au placement de cette dernière en sachant que la première tuile du jeu doit toujours être adjacente à une des cases de départ de la muraille ou avoir au moins un de ses côtés entièrement en commun avec une autre tuile précédemment posée ou avec le mur d'enceinte.
Les chemins ne doivent jamais être interrompus et doivent se prolonger d'une tuile à l'autre, sauf s'ils rejoignent le mur d'enceinte.
Si une tuile ne peut être posée selon les règles suivantes, elle est mise de côté et le joueur pioche une nouvelle tuile.

 Le joueur peut alors poser l'un des sujets de sa réserve et le placer sur l'un des éléments composant cette tuile
Un seul sujet de sa réserve ne peut être placé que sur la tuile qui vient d'être posée par le joueur qui décide de l'endroit exact où il le dispose (chemin, tour, maison ou dans la cour).
Il ne peut y avoir qu'un seul sujet par tuile, même si elle possède des éléments de décors différents. Tout élément de décor peut être étendu par la pose de nouvelles tuiles. S'il s'y trouve déjà un sujet, on ne peut pas en poser un second, quelle que soit sa couleur.

Il peut arriver que plusieurs sujets se trouvent dans un même bâtiment suite à la pose d'une tuile qui les connectent entre eux. Lorsque ce bâtiment est terminé, on procède au décompte des points, et c'est la majorité qui l'emporte. En cas d'égalité, les points sont partagés. Les joueurs récupèrent leurs sujets et les remettent dans leur réserve. Exception faite des cours, où le sujet est posé à plat et reste bloqué jusqu'au décompte final.

 Si un chemin, une tour ou une maison sont achevés suite au placement de cette même tuile, et qu'un sujet est présent pour un élément de décor précité, on procède au décompte des points pour chaque sujet dont l'élément vient d'être achevé.
Le chemin est considéré comme terminé lorsqu'à ses deux extrémités se trouve une place, les murs du château, quand il atteint une construction ou bien encore lorsqu'il fait une boucle sur lui-même.
Le joueur reçoit 1 point par tuile composant le chemin sauf si un puit se trouve le long du chemin car dans ce cas c'est 2 points par tuile. Le joueur avance d'autant de points gagnés et récupère son sujet pour le remettre dans sa réserve.

Une tour est considérée comme terminée lorsqu'elle est entièrement entourée par des chemins, des cours, des maisons ou encore par les murs du château. Elle ne peut pas non plus comporter de trou (idem pour les maisons). Cette dernière rapporte au joueur deux points par tuile la composant.

Une maison, entièrement terminée, et donc entourée de murs du château, de cours, de chemins ou encore de tours, rapportera à son joueur un point par tuile la composant. Si cette maison est la plus grande, elle devient le palais du joueur qui y pose son pion Palais. Si dans dans le courant du jeu, le joueur crée une plus grande maison, il déplace son pion Palais vers celle-ci.

Les murs du château comportent à chaque tour des tuiles de mur. On ne peut les récupérer que lorsque son marqueur de points s'arrête dessus.

Ces tuiles permettent :

 de jouer deux fois de suite

 de doubler les points d'une tour que l'on achève

 de doubler les points d'une maison que l'on achève

 de remporter un point par tuile d'un chemin inachevé lors du décompte final

 de remporter deux points par tuile d'une tour inachevée lors du décompte final

 de remporter un point par tuile pour une maison inachevée lors du décompte final

 de remporter quatre points au lieu de trois dans chaque cours où l'on est majoritaire pour chaque marché,

 d'ajouter deux points de tuiles à son palais lors du décompte final

 de gagner 5 points supplémentaires au décompte final


Fin de la partie

Lorsque l'un des deux joueurs pose la dernière tuile dans le château la partie prend fin et on procède au décompte final.

La plus grande zone vierge du château, c'est-à-dire, la plus grande zone où il n'y a pas de tuile, est alors comptabilisée et le propriétaire du plus grand palais remporte un point par nombre de tuiles absentes dans cette zone.
Si les deux palais sont de même taille, aucun point n'est attribué.

Les tuiles mur rapportant des points de victoire ou bien encore permettant de remporter des points pour des éléments inachevés sont alors comptabilisées. Une tuile pour un chemin inachevé n'est valable que pour un seul chemin et non pour l'ensemble des chemins inachevés d'un joueur.

Chaque cours où se trouve un ou plusieurs marchés, et où le joueur est majoritaire, rapporte trois points par marché présent.
 
Descriptif rédigé par LudiGaume
 

L'avis de LudiGaume

20 décembre 2003
 
Indispensable
  preview
Avertissement sur ses notations

Le meilleur des Carcassonne, sans aucun doute ! Le jeu y gagne en richesse grâce à ses petites tuiles de mur. Petites, mais qui peuvent faire la différence en fin de partie, surtout si l'on calcule bien son coup pour en récupérer un maximum. Les murs du château apporte un plus au jeu qui force les joueurs à se connecter. Le comptage des points pour les cours est plus facile aussi que ces immenses champs à perte vue.

Bref, du tout bon !

 
  • Les tuiles murs
  • Les murailles, et elles font marquoir en plus !
  • Le coup du plus grand palais avec sa plus grande zone vide
 
  • Pourquoi c'était pas le premier......
  • Parfois la trop grande puissance des tuiles de mur
Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Frédéric

15 décembre 2004
 
Très Bon
  preview
Avertissement sur ses notations

Un jeu très intéressant qui renouvelle positivement la série des « Carcassonne ». La mécanique du jeu est fluide, les interactions entre joueurs sont bien présentes, et puis le matériel de jeu est de très bonne qualité, comme toujours chez l’éditeur Hans Im Glück.

S’agissant d’un jeu conçu pour deux joueurs uniquement, il est assez tactique, en tout cas plus que le premier Carcassonne (boîte bleue) et Carcassonne- Die Jäger und Sammler (boîte verte), ce dernier m’étant apparu comme une « évolution » de peu d’intérêt.

J’aime bien l’idée de la muraille qui confine les tuiles et impose, me semble-t-il, des choix stratégiques plus nombreux.

Bref, Die Burg est un jeu pour deux joueurs fort bien pensé (évidemment, c’est un knizia), sans faille et fort plaisant. Il est accessible à tous les types de joueurs.

Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Raphaël

14 décembre 2004
 
Très Bon
  preview

Carcassonne, revu par Reiner Knizia, réputé pour des jeux dans lesquels le thème n'est qu'un prétexte... et pourtant, ce jeu va vous permettre de construire la ville de Carcassonne; il est le plus thématique de la famille!

L'ajout de la course aux bonus introduit une variété bienvenue; si le système de pose de tuiles peut d'abord désorienter les habitués, il est agréable et permet une grande variété de coups tactiques.

A deux, il est le plus amusant et n'a pas la sécheresse de ses cousins. A mesure que le jeu avance, le puzzle des toits de la ville devient de plus en plus joli: ce jeu est esthétiquement très réussi.

Chapeau bas à Knizia qui ne s'est pas contenté de signer juste une autre version de Carcassonne mais qui a pu renouveler la série.

Aucun commentaireMasquer