Thème du jeu


il y a bien longtemps, le Grand Dragon veillait sur le sort de tout un peuple. Mais un sorcier maléfique a pétrifié le dragon et ainsi enfermé son souffle de feu dans une pierre rouge-sang: le Cœur de Dragon. Dans ces temps merveilleux mais périlleux, les princesses devaient se montrer courageuse face aux héros et aux trolls; séduire le dragon pétrifié et mettre en sécurité les plus précieux trésors. Les puissants dragons de feu convoitaient également ces trésors tout en étant traqués par de redoutables chasseuses de dragons. Seul les nains se tenaient à l'écart de tout et ne se préoccupaient que de leurs propres intérêts.
 

L'avis de LudiGaume

De 6 à 10 parties jouées - 4 avril 2010
 
Sympathique
  preview
Avertissement sur ses notations

Soyons direct, Cœur de Dragon ne détrônera pas nos jeux à 2 préférés: Schotten-Totten, Cités Perdues, Jaipur, Jambo, ...

Coeur de Dragon n'en pas pour autant mauvais, ni moins bien mais tout simplement il n'a pas su nous emporter dans le côté passion.

Le jeu offre une mécanique simple sans trop de petits points de règles et le tout emballé dans un matériel parfait et chatoyant. Un format parfait.

Mais voilà, au fur et à mesure des parties, on joue, sans s'ennuyer mais non plus sans s'extasier. Le petit goût de "J'y reviens n'est pas la". Pourtant, il y a du hasard comme dans les jeux précédemment cités, du bluff, de la prise de risque en posant des cartes dans l'espoir de les récupérer et même la possibilité de mettre fin rapidement à la manche, d'où une bonne dose de tactique. Mais la sauce ne prend pas.

Un bon jeu à deux qui n'est pas arrivé à nous emporté ce qui lui vaut cette note de sympathique. Mais si vous accrochez, je suis certain qu'il sera un très bon compagnon pour soirée à 2.

 
  • Facile d'accès
  • Belle présentation
  • Parties rapides
 
  • N'a pas su nous emporter
Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Grunt

Plus de 10 parties jouées - 9 août 2010
 
Sympathique
  preview

Cœur de dragon flirte en effet du côté des Cités perdues, et bizarrement, même si la composante tactique est assez limitée, la sauce a pris: le thème fantasy et les illustrations/design réussi, la simplicité globale avec un jeu "en organigramme" (dit comme ça, c'est sûr ça fait moins "sexy"), la prise de risque en créant des ouvertures, la gestion du nombre de cartes (notamment les 4 princesses et les 6 bateaux présents dans notre pioche)...

Notre main limité à 5 cartes nuit à notre visibilité mais le dragon et le fait de pouvoir jouer plusieurs cartes d'un même type d'un coup permet de tempérer cette contrainte.

Les bateaux sont quand même assez difficiles à gérer si trop présent dans notre main initiale, car en les jouant vite, on perd en contrôle sur la fin de partie sans rétribution exceptionnelle (on aurait pu avoir quelques points bonus déjà présents dans les cales en début de partie). Les princesses auraient pu aussi rapporter un tantinet plus pour contrebalancer leur intérêt.

Le jeu ne révolutionne pas le genre mais reste bien conçu: on enchaine quelques parties avec plaisir, d'autant plus qu'il est facilement transportable/installable/explicable.

 
  • Simplicité des règles
  • Illustrations et thème
  • Gestion de la fin de partie
 
  • Certaines mains difficiles à jouer initialement
  • Durée de vie limitée
Aucun commentaireMasquer