Thème du jeu


Rejoignez une brigade de cuistots et défiez vos concurrents dans des duels gastronomiques à couteaux tirés !

Cuistot Fury est un jeu de compétition en équipes pour 2 à 9 joueurs répartis dans 2 à 3 brigades de cuistots. Leur but : préparer les meilleures recettes et servir tous leurs clients, dans un contre-la-montre acharné où chaque seconde est précieuse.

Cela ressemble à quoi ?


Cuistot Fury - 1
Cuistot Fury - 2
Cuistot Fury - 3
Cuistot Fury - 4
Cuistot Fury - 5
Cuistot Fury - 6
Cuistot Fury - 7
 

L'avis de Xavo

De 6 à 10 parties jouées - 16 mai 2020
 
Très Bon
  preview

J'avais repéré le travail de Mathieu Baiget, l'auteur de Cuistot Fury, lors de la sortie d'Opération Archéo. Nous avions un peu échangé en ligne sur l'archéologie et sa démarche m'avait séduit. J'avais alors décidé de le suivre sur FB. En plein confinement pour lutter contre le COVID19, Mathieu poste un message pour partager son inquiétude quant au futur de Ludiconcept : la sortie de Cuistot Fury était de plein fouet heurtée par le confinement et tout l'investissement en communication risquait d'être perdue. Je lui propose alors de m'envoyer un exemplaire du jeu pour l'essayer avec mes enfants confinés et d'en parler ensuite sur Ludigaume. Nous y voici.

Commençons par parler de l'édition : il y a tout ce qu'il faut dans la boite pour jouer. Le jeu est produit en Europe par soucis pour l'environnement. Le sablier est en plastique mais il est difficile de faire autrement ! Tout le reste est renouvelable. Le matériel peut paraitre un peu cheap, mais les choix de l'éditeur sont le fait d'une vraie démarche pour limiter l'impact environnemental de la production du jeu. La règle est claire et concise. Je n'aime, par contre, personnellement, la direction artistique... mais vous vous ferez votre propre avis.

Nous avons faits des parties dans des configurations différentes : 1 vs 1, 1 vs 2, 2 vs 2 avec et sans défis, avec 6 et 9 clients. Nous n'avons pas joué à 3 joueurs, avec les cartes "chefs cuistot" et dans le mode campagne. Cela viendra ! Mes enfants (11 et 13 ans) n'ont pas eu de difficulté pour y jouer et le jeu est intergénérationnel (comme souvent avec les jeux de rapidité) dans le sens où il ne perd pas d'intérêt en fonction de votre âge.

Ce qui domine dans le jeu est la sensation d'empressement. Les joueurs luttent contre la contrainte temporelle en accélérant leurs gestes et en tentant de se coordonner au sein des équipes (la brigade). J'ai eu la même impression en jouant à Escape : on hurle de partout et on s'active. Du coup, nous avons perdu mon épouse assez rapidement, car elle est peu amatrice de ce type de jeux.

Mes parents avaient un restaurant : j'avais remarqué que quelque soit le nombre de clients, ils se pressaient pour le servir. Il s'agissait autant du souhait de limiter l'attente du client que d'être toujours prêts à en recevoir beaucoup. Eh oui, on ne sait jamais trop combien de clients vont entrer dans le restaurant et quand ! Mais je m'éloigne : tout cela pour dire que ces sensations décrites plus haut sont vraiment dans le thème. Comme la mécanique.

Ludiquement, le jeu reproduit le fonctionnement d'une cuisine de restaurant avec ses rôles, ses recettes, ses ingrédients et ustensiles. Si le jeu est assez classique par bien des aspects (défis, recettes...), il est original (pour ce que j'en sais) pour la gestion du sablier. Le sablier n'est pas simplement le temps dont vous disposez : il est un moyen de mettre la pression sur l'équipe suivante. En effet, vous retournez le sablier quand vous avez fini la recette et donc pouvez réduire le temps dont l'adversaire bénéficiera en vous dépêchant. Ce dernier point est hors-thème, mais terriblement efficace : il introduit de la stratégie et accroit la pression sur les uns et les autres. Les défis apportent pas mal de situations cocasses (notons que certains ne marchent pas pour une batterie composée d'un unique joueur).

Contrairement à ce que vous pourrez lire, Cuistot Fury n'a pas grand chose à voir avec Kitchen Rush (jeu coopératif de placement) en dehors du thème. Un peu comme Camel Up et Durch die Wûste (La traversée du désert) qui ont pour thème les chameaux mais sont très différents.

Au final, Cuistot Fury est une belle surprise : produit par un éditeur responsable, le jeu est terriblement efficace et parvient à innover. Si vous appréciez ce style de jeu, vous aurez à votre disposition plusieurs modes de jeux et même une campagne à jouer en équipe.

 
  • Tension
  • Mécanisme orginal du sablier unique
  • Démarche pour l'environnement
  • Respect du thème
 
  • Direction artistique
  • Des défis qui ne marchent pas pour un joueur
Aucun commentaireMasquer

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension