Thème du jeu


La vie dans ce village n’est pas toujours facile, mais elle offre à ses résidents l’opportunité de se construire une carrière prestigieuse pour peu qu’ils s’en donnent les moyens.
Certains choisiront la politique, d’autres le clergé, ou pourquoi pas le commerce, les voyages... Chaque joueur contrôle le destin de sa famille sur plusieurs générations et chacune d’entre elles cherche à devenir la plus prestigieuse du village.
Mais n’oubliez jamais : le temps ne peut être arrêté, et les membres les plus âgés de votre famille finiront par vous quitter... Ceux qui ont travaillé dur durant leur vie auront peut-être leur place dans les Archives du village et augmenteront ainsi la renommée de leur famille.
 

L'avis de LudiGaume

De 3 à 5 parties jouées - 20 avril 2012
 
Top à LudiGaume
  preview
Avertissement sur ses notations

Descendance est un jeu de gestion, un de plus, mais voilà, il nous offre de nouvelles idées, de nouvelles possibilités et c'est ce qui le rend différent des autres. Et cette différence est bénéfique au jeu.

Ce dernier vous plonge dans la vie de votre village et le vieillissement des générations. C'est presque malsain d'y jouer car parfois, on fera tout pour faire trépasser un membre de sa famille afin qu'il entre dans les chroniques du village. C'est pas très moral, mais certains sont prêts à tout pour rentrer dans l'histoire ! Il faut toujours garder à l'esprit que la première génération a peu de chances de survivre à la partie. Il faudra y penser pour ne pas investir sur ces membres de la famille dans une voie qui demande de rester sur le plateau jusqu'à la fin de la partie.

Un autre point plaisant du jeu c'est qu'il offre différentes voies pour la victoire et c'est à chacun de trouver ce qui lui convient le mieux. Les voyages sont très lucratifs en fin de partie mais demandent beaucoup d'énergie pour tous les réaliser. L'entrée dans les ordres est également une bonne voie vers la victoire mais tous les moines ne sont pas élus d'office. Il faudra certainement faire un don pour les aider à passer au niveau supérieur. Cette messe de fin de manche est un moment simple, prenant et pas dépourvu d'intérêt. Le marché est aussi pourvoyeur de points et offre également une autre voie pour la victoire. Comme vous pouvez le voir, les choix seront cruciaux dès le début de la partie.

Côté matériel c'est impeccable excepté le choix de couleur des cubes (voir ci-dessous). Également, il est un peu bête de faire coller une croix noire sur un pion noir. Hormis cela c'est parfait et le plateau est magnifique et les informations qu'il recèle permette de bien se rappeler des différents coûts des différents lieux. C'est nickel.

Descendance est un jeu magnifique qui entre dans notre Top tellement chaque partie est différente. La gestion des générations est vraiment passionnante.

Bravo pour cet excellent jeu !

Malgré cette note suprême je vais quand même pousser un petit coup de gueule sur le jeu. Pas contre Gigamic qui, à mon avis, n'avait pas le choix mais contre l'éditeur original, Eggertspiele. Peut-être contre les auteurs aussi.

Pourquoi avoir choisit des cubes Verts et Bruns ?

Bon sang que c'est pénible ces jeux aux couleurs "antidaltoniens". C'est pénible de passer sa partie à demander si c'est un vert ou un brun ?

Vert pour la persuasion et brun pour la foi. Pourquoi pas un beau violet pour la foi ? Couleur qui est souvent liée à la religion dans les jeux. On aurait pu imaginer une forme différente.

Franchement, c'est pénible et dommage que les éditeurs ne tiennent toujours pas compte de ce petit détail qui peut être résolu facilement.

 
  • Le thème général
  • La gestion des générations
  • Pas de temps morts
 
  • Le brun et le vert, pourquoi tant de haine !
  • L'impression que certaines voies sont plus fortes que d'autres
Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Deepdelver

3- De 6 à 10 parties jouées - 15 mai 2012
 
Indispensable
  preview

Pour une fois, voilà un jeu de gestion où on ne construit pas de bâtiments, les cubes représentant des compétences (force, piété, connaissance, persuasion). Et pour une fois, pour un jeu allemand, la thématique est très forte.

Nous représentons une famille d'agriculteurs qui va faire en sorte que l'on se souvienne de nous bien après notre mort. Plusieurs options s'offrent à nous :
- artisanat
- religion
- politique (chambre du conseil)
- marché
- voyages

Chaque lieu a ses avantages (et inconvénients) propres, en sachant que tout coûte du temps et que les membres de notre famille meurent. Il faut donc bien planifier ses actions pour profiter au maximum de chaque lieu (notamment les voyages et l'église), tout en pensant à faire de nouvelles générations.

Les 4 zones pourvoyeuses de points (marché, voyage, conseil, église) sont équivalentes, mais deviennent très puissantes si un seul joueur en profite. Au fur et à mesure des parties, on apprend à gêner ses adversaires en leur subtilisant les cubes dont ils ont besoin, et on peut jouer sur une famille agrandie, ou restreinte.

Le jeu est différent à 2 joueurs, car la partie peut être particulièrement rapide, les premiers morts provenant principalement de l'artisanat et de la ferme.

Enfin, et ça c'est bien, tout est écrit sur le plateau de jeu qui, bien que paraissant chargé, et finalement très clair.

 
  • La thématique forte
  • La gestion du temps
  • Plusieurs options possibles
 
  • Ne pas négliger le marché
  • Le voyage est un travail de longue haleine
3 commentairesMasquer
 

L'avis de Starvince

De 1 à 2 parties jouées - 15 mars 2012
 
Indispensable
  preview

Gigamic effectue un virage important dans sa ligne éditoriale avec ce jeu. Descendance est du jeu de gestion mais terriblement novateur.
Le jeu fourmille de bonnes idées qui servent un jeu très fluide et très plaisant à jouer. Chaque joueur a simplement une action à faire à son tour en prenant un cube sur le lieu de l'action qu'il souhaite réaliser, à condition qu'il y en ait un de disponible. Parfois, ce ne seront pas des ressources mais un malus, un cube peste qui restera le seul moyen de faire l'action contre une perte de temps.
Il faudra alors gérer deux types de ressources : les cubes représentant des domaines d'influence et le temps.
Si les cubes sont, de fait limités, le temps peut être dépensé avec impatience de manière à réaliser l'action souhaitée.
Seulement, le temps passant, les membres de votre famille vieilliront et décèderont. Là aussi, aucun choix n'est simple : avoir un membre de sa famille qui décède alors qu'il besognait dans un domaine où peu de villageois avaient connu la gloire, peut être très avantageux pour la gloire des vôtres.
La fin d'une manche se conclut par une messe qui placera nos éventuels hommes à l'église et qui autorise la corruption. Cet évènement de fin de tour sans rien compliquer ajoute un suspense de fin de manche très appréciable.

Ainsi lors d'une partie, le temps passe vite, trop vite aussi bien sur le plateau qu'autour de la table. La seule action par tour à faire, rend le jeu très fluide. J'ai néanmoins été surpris par opportunisme dont il fallait faire preuve. En effet, il sera difficile de planifier ses actions un tour à l'avance tant la quantité de choix se réduit d'un tour à l'autre.
Aussi, il faut ouvrir un maximum ses possibilités d'action pour faire agir les membre de sa famille de manière contextuelle.
Je pense néanmoins que cela doit être propre à la version 4 joueurs et qu'à la manière d'un Finca, le jeu perd en opportunisme et gagne en planification selon la configuration de joueurs.
Pour finir, j'ai eu une sensation peu fréquente dans les jeux de gestion : si les cubes perdent vite leur correspondance pour devenir des couleurs, la thématique du jeu reste forte.

 
  • La fluidité du tour de jeu
  • Les nombreuses idées novatrices
  • La gestion du temps et de ses générations de villageois
 
Aucun commentaireMasquer

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension