Thème du jeu


Quelque chose se trame dans votre royaume. L’intendant vous regarde, sourire en coin... On prépare bel et bien un coup ! Vous continuez votre chemin, souriant sournoisement, car votre plan se déroule comme prévu. Un serviteur vous interpelle et vous indique que « Les oeufs sont dans votre assiette. » Après quelques instants à tenter de comprendre, vous saisissez qu’il veut tout simplement dire que votre petit déjeuner est prêt. La journée commence bien!
 

L'avis de LudiGaume

Plus de 10 parties jouées - 4 août 2009
 
Top à LudiGaume
  preview
Avertissement sur ses notations

Voici la première extension pour Dominion.

Attention, la boîte est complète et permet de jouer à Dominion L'Intrigue sans devoir posséder le premier opus.

Et allons directement à l'essentiel, elle est INDISPENSABLE pour tout joueur qui se revendique fan de Dominion.

L'Intrigue complexifie les choix et c'est un vrai plus pour le jeu. Les cartes à choix multiples sont de vraies perles qu'il faut évaluer au mieux au moment de les jouer. Un nouveau dilemme qui pimente le jeu.

Ensuite, on se rend compte très vite que L'Intrigue amène une plus grande interactivité entre les joueurs. On échange des cartes, on fait défausser, ..., on convertit des cartes adverses. La partie se voit plus animée, plus tendue.

De plus, l'arrivée des cartes Action-Victoire ou Trésor-Victoire apporte un autre souffle au jeu et les acquérir améliore votre jeu. Encore une très bonne idée.

L'Intrigue se révèle un vrai plus pour le jeu et ouvre une nouvelle vague de possibilités qui lui offre une durée de vie encore plus étendue.

Un LudiGaume d'Or pour un jeu qui se révèle être une perle ludique qu'il sera difficile de remplacer.

Malgré tout, j'aurai un seul reproche à faire sur la règle qui mélange à la fois Dominion et L'Intrigue avec parfois des exemples référençant le premier. Cela perturbe la lecture. J'aurai préféré une règle claire avec L'Intrigue et feuillet spécifique pour expliquer les différences avec Dominion.

 
  • Les nouvelles possibilités
  • L'interactivité accrue
  • La languette pour classer les cartes
  • La boîte plus attrayante
 
  • Le mix dans la règle
Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Grunt

Plus de 10 parties jouées - 29 juillet 2009
 
Très Bon
  preview

L'Intrigue apporte un vrai renouvellement et on ne peut que s'en réjouir:

- des nouvelles cartes points de victoire, qui comme pour les jardins dans le jeu de base, donne plus facilement l'occasion d'épuiser des piles tout en marquant des points: que cela soit le duc (qui valorise fortement l'intérêt des duchés), les bi-classées (harem qui valorise la richesse d'un deck, nobles dont les options d'action s'adaptent à beaucoup de situations, le hall qui n'encombre pas le deck) qui se combinent bien avec le tout nouveau éclaireur. L'épuisement par 3 piles devient un vrai challenge face à la course aux provinces.

- des nouveaux moyens de valoriser la défausse, en parallèle avec des nouveaux moyens de donner des malédictions un peu sous-exploitées dans le jeu de base

- des alternatives d'enrichissement par les cuivres (chaudronnerie) ou les domaines (baron)

- des moyens de contrecarrer une pioche malchanceuse (comme la toute simple cour, qui permet de piocher puis replacer sur le dessus de son deck une de ses actions - qu'on ne pourra souvent pas jouer - pour le prochain tour, ou encore la carte +2 actions permettant de piocher si on a pas eu la chance d'avoir d'autres actions dans sa main)

Mais on s'éloigne un peu de la pureté originelle, et en même temps que plus de choix se dessinent au moment de jouer la carte, des solutions tordues apparaissent:

- la chambre secrète qui défend en faisant piocher puis replacer sur le dessus du deck la carte la moins pire... on n'est plus vraiment dans la simplicité pour la défense (mais je pense qu'avec la pratique, c'est plutôt original, le principe de défense indirecte).

- les cartes qui dépassent 2 choix, certes bien plus versatiles mais qui ne favorisent pas la fluidité.

- le saboteur qui, comme le voleur dans le jeu de base, peut enliser le jeu, ce qui va un peu à l'inverse du principe d'efficacité du jeu, en plus d'être assez hasardeux quant à son efficacité.

- la carte hommage qui rajoute une surcouche de hasard malvenue (ça peut se révéler ultime comme nul) dans un jeu qui n'en demande pas forcément plus, et qui contre un peu trop les cartes bi-classées.

- des redites et variantes de cartes du jeu de base, et certaines cartes qui paraissent franchement bien complexes pour l'avantage à en retirer (comme le puits au souhait).

Tout y est très bien équilibré et les cartes qui paraissent puissantes montrent aussi leurs limites dans certaines configurations. Une moitié des cartes me plaisent franchement. Peut-être que l'autre moitié se révèlera plus passionnante mixée avec le jeu de base (ce que pour le moment je n'ai pas fait), car le mix de la simplicité originelle et le soupçon de complexité (toute relative) de l'Intrigue donnera peut-être le bon équilibre...

La vraie bonne nouvelle étant que l'interaction est bien amplifiée, et donc c'est un bon plus pour le jeu.

 
  • Renouvellement du jeu
  • Nouvelles cartes points de victoire qui gomment le défaut de la course aux provinces
  • Interaction amplifiée
 
  • Prix et format
  • Des cartes parfois un peu trop tarabiscotées
  • Mise en place un peu longue quand on veut mêler les boites
Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Sébastien D.

Plus de 10 parties jouées - 20 juillet 2009
 
Top à Sébastien D.
  preview

J’ai déjà écrit ici même tout le bien que je pense de Dominion. Quelques dizaines de parties plus tard n’ont fait que confirmer ce fait : Dominion est un jeu d’exception. C’est donc avec une certaine impatience que j’ai attendu cette intrigue. Etait-il possible d’améliorer les qualités ludiques de la bête ? Ooooh que oui ! Essayons de lister les plaisirs procurés par Dominion et l’influence de L’intrigue sur ceux-ci.

Les diverses orientations stratégiques. Il faut admettre une chose avec le jeu de base : trop de tentatives stratégiques originales étaient vouées à l’échec face à une stratégie de base orientée argent. Je dirai même que c’était un des plus gros défauts du jeu de base. C’est donc sur ce point précis que j’attendais beaucoup de l’intrigue. Et je ne suis pas décu ! On doit en grande partie cette réussite aux cartes mixtes qui permettent de gagner des points différemment tout en améliorant l’efficacité de son deck. D’autres cartes amènent des subtilités très intéressantes qui mettent les ors aux seconds plans. Construire un deck basé sur les cuivres peut mener à la victoire avec une bonne équipe de chaudronnier! Mieux encore : les ducs et barons valorisent les domaines et duchés au point de parfois mettre les provinces au second plan !!

La gestion du rythme de la partie. Il est pour moi assez jouissif de décider en cours de partie que le jeu se terminera sur épuisement de 3 tas car je sens que je serai devant ! A 2 joueurs, ma config largement la plus jouée, cette situation n’arrivait que grâce aux jardins combinés à la sorcière. Là encore, L’intrigue est là pour chambouler les habitudes. Les possibilités stratégiques abordées avant rendent beaucoup plus de cartes intéressantes en fonction des parties. Du coup, les parties sont globalement plus longues mais c’est au service d’une tension toujours présente : il est plus difficile d’estimer si oui ou non on peut clôturer la partie sur épuisement des tas.

Les choix liés à sa main de carte. A mes yeux, une des grandes forces de Dominion est son rythme incroyable. A chaque tour, le suspens de la découverte de ses cartes est suivi, dans les 10 secondes, d’une prise de décision très orientée par sa main et les cartes disponibles. Avec l’intrigue, on sent que la volonté de l’auteur a été d’augmenter le panel de choix en proposant des cartes donnant jusqu’à 3 possibilités. Je n’ai découvert ces cartes que petit à petit car j’avais peur que le jeu ne perde de son immédiateté salvatrice. C’était une erreur car rapidement, on adhère à cette prise de décision supplémentaire : encore une raison de plus de se plonger corps et âme dans la partie. L'inconvénient majeur de l'intrigue par rapport au jeu de base est la difficulté induite par certaines cartes pour comptabiliser ses actions/argent/achat. La découverte de Dominion doit se faire sans aucun doute possible avec la boîte de base.

La diversité des parties. Dominion est l’un de ces rares jeux qui commence avant la début de la partie. Je prends énormément de plaisir à composer la partie en choisissant des combinaisons de cartes particulières qui feront que la partie durera plus ou moins longtemps, qu’elle sera riche ou pauvre en point…Il ya 2 fois plus de cartes et ce plaisir est au moins multiplié par 2 ! C’est d’autant plus vrai que le jeu n’est plus dans ses standards : il est possible de multiplier les durées de partie et les scores globaux par 2!!!

L’intrigue a donc frappé là ou je l’attendais: on ne joue plus qu’à Dominion depuis qu’elle est arrivée à la maison. De par chez nous, il faudra peut-être attendre longtemps avant de découvrir un jeu qui corresponde à ce point à notre vision du jeu de société, qu’on se le dise ;-)

 
  • C'est Dominion, en plus mieux!
 
  • La boite franco/allemande....ca brise l'effet collection et je la trouve moche/gnangnan....
Aucun commentaireMasquer

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension