Thème du jeu


Le commerce des pierres précieuses n'est pas un jeu d'enfant. Le jeu vous invite à participer à l'achat des pierres et obtenir le plus d'argent. Un seul mot d'ordre devenez le plus riche, sachez négocier avec vos rivaux afin d'obtenir les pierres tant convoitées.
 

Description du jeu

preview
 
But du jeu


Mise en place


Déroulement de la partie


Fin de la partie


Pour bien commencer

Choisissez une couleur ou vous souhaitez être majoritaire à la fin de la manche et une ou deux autres où vous souhaitez être majoritaire à la manche suivante (en fonction de ce que font les autres joueurs bien sur).
Abandonnez une couleur pour avoir des gemmes à donner en cas de négociation.
Il faut toujours avoir pas mal de gemmes : en avoir peu vous condamne à échouer dans vos négociations.
Prendre une action de façon à être deux à la prendre peut aussi servir à bloquer les autres joueurs ou à obtenir des gemmes qui vous interessent lors de négociation (ce second point est important quand une couleur n'est plus disponible).
 
Descriptif rédigé par LudiGaume
 

L'avis de Xavo

De 3 à 5 parties jouées - 24 juin 2006
 
Sympathique
  preview

Le matériel de Edel, Stein und Reich (ES&R) est plutôt réussi. Il est complet et parvient à donner une ambiance chic du début du XXe. Les tuiles de billets sont peut claires sur la face "en millions" et des billets en papier eurent été les bienvenus. La règle (traduite par B.Faidutti) est claire et complète.
ES&R n'est pas une simulation du commerce des diamants. C'est un jeu de bluff et de négociation. Le mécanisme du choix des actions imposent de deviner ce que les autres vont faire. On peut aussi bien souhaiter être seul sur une action, qu'être avec un autre joueur, soit pour échanger des gemmes, soit pour le bloquer dans son action. La partie négociation est également subtile du fait que les joueurs disposent d'un grand nombre de possibilités (via la valeur des gemmes ou leur nombre) pour pousser l'adversaire à proposer une combinaison de gemmes qui l'handicape ou vous interresse. Le jeu est parfois trés subtile. Cette subtilité est en partie détournée par le fait qu'il reste difficile de deviner qui va faire quoi. On rentre parfois dans des boucles impossibles du style "lui va faire ça, sauf s'il pense que je vais faire ça sachant que je sais qu'il va faire ça, alors il fera ça, mais ...". Mais ceci fait l'intérêt du jeu, le vrai problème n'est pas là.
Je trouve ES&R souvent ennuyeux. Tout d'abord, le jeu est répétitif : il faut chaque tour, pendant 18 tours à 3 et 24 tours à 5, choisir une action parmis 4. Certes les conséquences de ces choix sont variées d'un tour sur l'autre, mais tout ce joue finalement toujours en choisissant une action parmis 4 et en essayant de deviner ce que font les autres. Ensuite, à plusieurs moments durant une partie, vous serez exclu du jeu à cause des négociations. Vous devrez alors attendre qu'elles prennent fin sans avoir rien d'autre à faire. A 5, le jeu est trop long : il est en effet impossible que deux joueurs ne soient pas sur la même action et les négociations se multiplient. Pourtant, il vaut mieux jouer avec un maximum de joueurs pour corser la difficulté de choix des actions et la concurrence sur les gemmes. Je conseille donc le jeu à 4.
Au final, je regrette que le jeu m'ennuie, car il possède beaucoup de subtilités qui le rendent aussi parfois trés prenant.

Aucun commentaireMasquer