Thème du jeu


On connait tous l'expression "Acheter un chat dans un sac". Le jeu va vous faire expérimenter cette expression dans la réalité. Vous allez acheter des chats mais des jeunes ou des vieux ?
 

Description du jeu

preview
 
But du jeu

Avoir le plus de souris à la fin de la partie.

Mise en place

Chaque joueur reçoit 1 set de 10 cartes et son voisin de gauche tire une des cartes au hasard et la défausse dans la boîte secrètement. De plus, le joueur reçoit 15 souris (1 jeton vert valant 5 souris et 10 jetons noirs valant 1 souris). A 5 joueurs, la banque est constituée de 33 souris et 27 souris à 4 joueurs.

On place sur la table la carte Chat dans le sac et ensuite, les cartes 2, 3, 4 et 6 souris dans cet ordre. Dans une partie à 4 joueurs, la carte 3 n'est pas utilisée. On place sur chaque carte Souris, leur valeur en jetons Souris (2, 3, 4, 6).

Le joueur qui s'est offert en dernier un animal domestique débute la partie et prend le sac en bois (pion premier joueur).






Déroulement de la partie

A chaque manche, les joueurs vont constituer le sac en plaçant une carte d'abord sous la carte Chat dans le sac, puis la 2, la 3, ... Le placement se fait d'abord par le premier joueur puis le joueur à sa gauche, ... Quand tous les joueurs ont placé une carte, le premier joueur révèle sa carte, celle sous le Chat dans le sac.

Mise en place à 4 joueurs

L'enchère débute par le premier joueur, il passe ou mise un nombre de souris différent de 0. Le joueur suivant a le même choix mais s'il mise, il doit surenchérir sur le joueur précédent d'au moins 1 souris. A chaque fois qu'un joueur passe, il prend les souris sur la carte où il y en a encore, d'abord la carte 2, 3, ... Et il retourne la carte sous la carte d'où il vient de prendre les souris, il révèle un peu plus du contenu du sac. Lorsque tous les joueurs sauf un ont passé, la manche se termine.

On révèle les cartes restantes et applique l'effet des chiens s'il y en a.
S'il y a un seul Grand chien, on retire la carte positive de plus grande valeur du sac, la carte est défaussée. S'il n'y a pas de carte Positive, on retire soit le Lapin à 0, sinon la plus petite carte négative.
S'il y a un seul Petit chien, on retire la carte négative de plus grande valeur du sac. S'il n'y a pas de valeur négative dans le sac, le chien élimine le Lapin à 0, sinon la plus petite valeur positive.
S'il y a plusieurs chiens dans le sac, ils s'annulent. Tous les chiens du sac sont retirés et placés dans la boîte.

Le joueur qui a remporté l'enchère prend le sac et donne les souris qu'il a misées à la banque. Les cartes sont conservées devant lui face cachée.

Une nouvelle manche débute, on replace les cartes Chat dans le sac et les cartes Souris sur lesquelles ont remet des souris en fonction de la valeur de la carte. S'il n'y a pas assez de souris à la banque pour remplir toutes les cartes, aucune d'elles ne sont remplies, il n'y a pas de souris pour ceux qui passent durant cette manche.

Fin de la partie

La partie se termine à l'issue de la 9ème manche. Les joueurs additionnent la valeur de leurs cartes et y ajoutent le nombre de souris qu'ils possèdent encore. Le joueur avec le plus grand total l'emporte. S'il y a égalité, c'est le joueur parmi les ex-aequo qui a la plus grande valeur en chat qui l'emporte.
 
Descriptif rédigé par LudiGaume

Cela ressemble à quoi ?


Filou - 1
Filou - 2
Filou - 3
Filou - 4
Filou - 5
 

L'avis de LudiGaume

De 3 à 5 parties jouées - 5 juin 2008
 
Indispensable
  preview
Avertissement sur ses notations

Le thème de ce jeu "Acheter un chat dans un sac" est magnifiquement mis en œuvre et représenté par l'illustration léchée des cartes (Cela rappelle un peu Animalia).

En effet, on participe à une enchère pour acheter les cartes Chat qui sont dans le sac, on connaît la première carte et celle que l'on a placée dans le sac. Mais pour les autres, c'est l'inconnue et c'est ici que commence le piment du jeu.

Que faire ? Foncer et saisir sa chance pour acheter un super sac de chats ? Assurer et passer à temps pour prendre la petite somme offerte à celui qui passe ? Oui mais si je passe, j'aide les joueurs encore dans la course car on va révéler à nouveau une carte ! Et puis, si je passe en premier, je vais récupérer 2 souris, pas terrible :( !

Et que dire de chiens ? Super, il y a un petit qui va annuler la carte la plus négative, le sac va mieux. Mince, voilà un gros chien qui va liquider mon chat à 15, que j'espérais récupérer ! Plus qu'un espoir dans ce cas, qu'il y ai plusieurs chiens afin qu'ils se disputent entre eux. Les chiens animent encore plus la vente car ils apportent leur lot d'incertitude sur la qualité du sac.

Les deux derniers joueurs à se disputer le sac n'auront plus qu'une seule inconnue, la dernière carte. Et en plus, si l'un des 2 est celui qui l'a posée, c'est tout bénéfice pour lui.

Bien sur comme tout jeu d'enchères, il faut bien évaluer ce que l'on achète pour ne pas acheter plus cher que ce que cela vaut. De plus, il faut savoir passer à temps pour ne pas se retrouver devant le fait accompli et devoir acheter le sac de manière forcée car tous les autres joueurs auront pris la poudre d'escampette. Et, il faut toujours faire attention de ne pas se ruiner car ensuite remonter sa fortune sera long et pénible à coups de 2 souris.

Au final, un dilemme permanent : rester dans l'enchère pour essayer de passer au meilleur moment et prendre la plus grande somme disponible (6 souris max) ou bien rester dans l'enchère pour acheter un sac de grande valeur.

Indispensable tellement, le jeu est craquant et prenant. Tout le contraire du thème du jeu : Achetez-le car ici il n'y a pas de surprise dans la boîte à l'inverse du sac.

 
  • Illustrations à croquer
  • Le thème respecté
 
Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Stéphan

De 3 à 5 parties jouées - 10 décembre 2007
 
Top à Stéphan
  preview

Chat alors !!! Un jeu d’enchères … ! J’adore chat !

Je perds continuellement mais chat ne m’empêche pas d’y revenir inlassablement ! Dire que je suis inconditionnel des jeux d’enchères est un faible mot, je chat-vire toujours lorsque cette mécanique est abordée dans les jeux. Il va sans dire que j’avais bien à l’œil (de chat) ce petit Filou de Friedman Friese.

J’avais évidemment hâte de faire l’a-chat de ce nouveau jeu de l’auteur mais avec une grosse interrogation en tête : après des monstres comme Medici, Ra, Amun Re, For Sale, y avait t il encore moyen de revisiter le jeu d’enchères ? Exercice difficile voir périlleux pour n’importe quel auteur.

Pourtant, Friedmann Friese réussit cet exploit en nous offrant un système de jeu d’une très grande ingéniosité et d’une très forte richesse ludique. Lutter pour ces lots de félins aux statures et aux allures si différentes possède un chat-rme indéniable et procure un plaisir immédiat autour de la table.

Les calculs pour évaluer la valeur des lots mis aux enchères vont évidemment bon train comme dans la plupart des jeux d’enchères mais la disparition progressive de l’incertitude quand à la valeur finale des lots est une idée surprenante qui transforme l’exercice mathématique en un jeu de bluff et prise de risque absolument sublime et très finement dosé. Une très bonne chose pour un jeu qui se profite autant pour se prendre la tête que par pur plaisir.

Pour bien en profiter, on prendra cependant soin de pratiquer plusieurs parties afin de bien mesurer l’amplitude des choix et de leurs conséquences. Comme de nombreux jeux d’enchères, le jeu est bien plus malin qu’il n’y parait. Il est par exemple particulièrement dangereux de monter trop fortement les enchères et/ou de miser l’intégralité de sa fortune dans un « bon » coup qui se révélera par la suite totalement désastreux. Le jeu ne pardonne pas les erreurs et il difficile de se remettre d’un mauvais coup pour lequel on risque de passer le reste de la partie dans le rôle ennuyeux de spectateur. Heureusement, le jeu est rapide, ce qui minimise la portée de ce petit défaut.

A bon chat, bon ra … Je n’irais pas jusque direz qu’il est meilleur que l’incontournable Ra/Razzia de Reiner Knizia qui reste ma référence absolue en matière de jeux d’enchères, il rejoint cependant mon top en matière de jeu et devient pour moi un incontournable en matière de jeu apéritif.

Chat-crement bon !!!

Aucun commentaireMasquer
 

Premières Impressions de Grunt

De 3 à 5 parties jouées - 17 novembre 2007
 
Très Bon
  preview

Filou remplit son office de petit jeu d'enchère malin et rapidement joué. Chacun place une carte face cachée au début d'un tour et commence alors les mises. 2 subtilités viennent compléter une structure classique :
- plus on passe tardivement et plus on récupère de l'argent
- pour chaque personne qui passe, on dévoile sa carte

Le dernier en lice remporte toutes les cartes pour le prix indiqué.
On va donc être tiraillé entre bluff (on ne souhaite pas vraiment remporter les cartes mais juste passer le plus tard) et calcul (on a placé une bonne carte face cachée et on souhaite acheter le lot).
Quelques cartes spéciales (les chiens) viennent ajouter une touche d'imprévu bienvenue.

Les illustrations ne viennent pas gâcher le plaisir et on enchaîne facilement les tours! Attention par contre à ne pas perdre trop vite votre argent: vos liquidités sont aussi votre marge de liberté...

 
  • Enchères simples et rapides
  • L'information partielle qu'on dévoile au fur et à mesure de l'enchère
  • L'incitation à rester le plus tard possible
  • Les chiens qui pimentent la prise de risque et mettent du chaos dans les calculs
 
  • La possibilité d'un trop bon coup qui plie la partie
  • La boucle infernale frustrante quand on est pauvre
Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Sébastien D.

De 3 à 5 parties jouées - 22 mai 2009
 
Très Bon
  preview

J’aime beaucoup les petits jeux de début ou fin de soirée qui apportent leur lot de fun et de bonne humeur tout en réussissant à être subtil. Dans cette catégorie, Filou tient très bien sa place.

Le petit coup de génie de l'homme à la chevelure verte est le mécanisme de révélation progressive du lot mis aux enchères. Le choix par chaque joueur de la carte constitutive du lot est alors un très beau moment de bluff. Il faut se méfier car l’ordre du tour est capital : gagner beaucoup d’enchère peut rapidement s’avérer handicapant. On peut également entrer dans une spirale négative comme au casino: j’ai gagné un lot tout pourri, il faut que je me refasse avec le lot suivant !!! Mais rien ne sert de s’emballer, les bons lots arriveront peut-être plus tard ! L’ensemble est très agréable à gérer et provoque pas mal de fou rires quand un joueur ne s’en sort pas.

L’un des petits défauts du jeu est qu’il est possible de tout perdre ou de tout gagner en un tour mais ce n’est pas très grave vu la rapidité des parties.

Belle surprise donc pour un jeu qui réussi là ou Fiji, du même auteur et dans la même catégorie, avait un peu échoué un an plus tôt!

 
  • Rapide et rythmé
  • Le bluff lié au choix des cartes
  • L'ambiance générée
  • La révélation progressive des lots mis en jeu
 
  • Certains lots peuvent être trop important pour la victoire
Aucun commentaireMasquer