Thème du jeu


Etre le plus riche voilà votre but en tant que promoteur immobilier. Acheter et revendre au meilleur prix est la seule solution.

Serez-vous le plus fort et le plus riche ?
 

Description du jeu

preview
 
But du jeu

Etre le meilleur agent immobilier en achetant au meilleur prix et revendant avec la meilleur plus-value, être le plus riche.

Mise en place

On mélange les 2 types de cartes séparément et place les chèques sur le côté pour la seconde phase de jeu. A 3 joueurs, on retire 6 cartes Propriétés et 6 chèques. A 4 joueurs, on en retire 2 et 2.

Dans une partie à 3 ou 4 joueurs, chacun reçoit 2 jetons de 2.000$ et 14 de 1.000$.
Dans une partie à 5 ou 6 joueurs, chacun reçoit 2 jetons de 2.000$ et 10 de 1.000$.

Le joueur qui habite la plus grande maison commence la partie.

Déroulement de la partie

La partie se déroule en 2 phases :

 Achat des propriétés
On retourne autant de cartes Propriété que de joueurs dans la partie. Les joueurs vont miser ou passer suivant leurs désirs.

Le joueur actif a le choix de miser, en plaçant devant lui les jetons adéquats, une somme supérieure à la somme précédemment mise en jeu ou passer. S'il passe, il prend la propriété de plus petite valeur sur la table et reprend en main la moitié de sa mise, arrondie vers le haut. Le reste va à la banque. S'il n’a rien misé, il prend la plus petite propriété pour rien.
Le dernier joueur à ne pas avoir passé prend la propriété avec la plus grande valeur mais donne toute sa mise à la banque. Ce processus se répète autant de fois qu’il y a de cartes propriété à vendre. C’est toujours le joueur qui vient de prendre la plus grande propriété qui recommence le tour.

 Vente des propriétés
On retourne autant de chèques que de joueurs dans la partie. Les joueurs vont vendre leur propriété en échange des chèques.

Chaque joueur place face cachée l’une de ses propriétés devant lui, celle qu’il souhaite vendre pour le chèque de plus grande valeur. Quand tous ont joué leur carte, chacun la retourne. Le joueur avec la propriété de plus grande valeur prend le chèque de plus grande valeur. Le suivant fait de même et ainsi de suite afin que toutes les propriétés soient vendues. Les cartes sont défaussées.

Fin de la partie

La partie se termine quand toutes les propriétés ont été vendues. Le joueur le plus riche l’emporte. En cas d’égalité, c’est le joueur avec le plus de jetons encore en main qui l’emporte.

Pour bien commencer

ne vous retrouvez pas sans argent au dernier tour d'enchères de la première phase.
jouez avant tout sur l'écart de valeur des cartes en vente, plus que sur leur valeur elle-même (cela mesure l'avantage pris sur les autres).
les fortes cartes immeubles sont maîtresses pour le bluff : mieux vaut en avoir en main en rentrant dans la seconde phase.
lors de l'achat d'immeubles, ne perdre que la moitié de ses gains est important : analysez bien qui perdra la totalité de ses gains en essayant de plomber plutôt des joueurs en avance et en évitant de vous retrouver dans cette sitution.
 
Descriptif rédigé par LudiGaume

Cela ressemble à quoi ?


For Sale - 1
For Sale - 2
For Sale - 3
For Sale - 4
For Sale - 5
For Sale - 6
For Sale - 7
For Sale - 8
For Sale - 9
For Sale - 10
 

L'avis de LudiGaume

De 3 à 5 parties jouées - 23 avril 2006
 
Très Bon
  preview
Avertissement sur ses notations

Avec la réédition de For Sale par Iello, c'est l'occasion de remettre le jeu en avant. ll faut reconnaître que Iello nous offre une version moderne du jeu avec des illustrations de notre temps et très attirantes.

Voici ce que j'avais écrit il y a quelques années car le jeu n'est pas neuf mais mérite de revenir sur le devant.

Un jeu de pures enchères, la première phase est difficile car il faut faire avec le peu d’argent que l’on a et c’est peu dire. Il faut évaluer au plus juste sa fortune. La seconde phase rappelle Land Unter avec son système de pose de cartes face cachée et l’attribution des gains en fonction de la valeur des cartes. C’est ici qu’il faut essayer de se souvenir de la main des autres joueurs car il ne faut pas mettre en jeu sa plus grosse propriété en même temps que les autres au risque de se voir attribuer un chèque minable.

Simplicité, efficacité pour un des meilleurs jeux d’enchères.

 
  • Simplicité
  • Rapide
  • Une belle réédition en 2015
 
Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Xavo

De 6 à 10 parties jouées - 24 juin 2006
 
Sympathique
  preview

Je vous propose ici la critique de la version FX (Ravensburger) de ce jeu. Une nouvelle version éditée par uberplay permet de jouer à 6 et sort début 2005. Les règles sont modifiées : lors de la première phase d'enchères, il faut obligatoirement miser d'avantage (plus possible de mettre autant) et les joueurs qui se retirent des enchères perdent une somme arrondie au supérieur (en leur défaveur). Enfin le matériel est plus conséquent, même si le graphisme des cartes est moins sympathique.
Le matériel de la version FX, qui est fort propre, contrairement à ce que son nom laisse penser est complet et solide. Les graphismes ne sont ni extraodinnaires ni repoussant, mais amusant. La règle est claire et en plusieurs langues, dont le français.
Le jeu est de Dorra, un auteur capable de mécanismes assez vicieux comme dans le fabuleux Intrige. For Sale possède un mécanisme de double enchère plutôt redoutable, quoique les deux phases soient assez similaires sur le plan ludique. La première phase joue principalement sur les nerfs, le bluff et la gestion de son patrimoine financier sur les différents tours d'enchères. La seconde accentue le bluff étant donné que la répartition et la force des cartes sont connues et impose de gérer sa main de cartes immeubles. Dans les deux phases, bluff et gestion de main sont donc au rendez-vous. Le premier contribuant fortement à l'ambiance autour de la table. Quelques notions stratégiques permettent de faire des choix d'investissement (voir ci-dessous) et renforcent l'intérêt du jeu.
Coté regret, le mécanisme instituant que le dernier à acheter un immeuble paie la totalité de ses gains est intéressant à jouer mais peut se révéler assez pénible à peu de joueurs. A trois, dés qu'un joueur passe, le suivant également car il a souvent une carte interessante pour la moitié de sa mise. Même à plus de joueurs, ce mécanisme de reprise de mise en série (dès qu'un joueur passe, tout le monde passe) peut profiter à certains joueurs au détriment d'un autre si une personne à tendance à lever le pied assez vite (si c'est toujours le même qui passen c'est souvent le même qui paie la totalité de sa mise). Le défaut reste assez marginal mais suffit à recommander le jeu à 5.
Autre point : comme souvent avec ce type de jeu, quelques parties sont nécessaires pour ne pas avoir l'impression d'un complet hasard et pour que le bluff fonctionne.
Au final, For Sale est un bon jeu, rapide à joueur et à comprendre, mais interessant et prenant surtout à 5.

Aucun commentaireMasquer