Thème du jeu


Chaque joueur est le chef d'une famille influente en Italie pendant la Renaissance et essaie de construire des édifices les plus magnifiques dans des différentes cités, afin de devenir la famille dominante dans différents secteurs : Culture, Religion, Noblesse et Commerce.
 

L'avis de Grunt

De 3 à 5 parties jouées - 31 janvier 2007
 
Sans Intérêt
  preview

C'est vrai que j'ai une certaine affection pour Mind the Move et les petits jeux auto-édités d'Emanuele Ornella. Et on retrouve certes la patte de l'auteur.

En fait le jeu souffre des mêmes défauts que son précédent Oltremare: une certaine complexité et une profusion de petits mécanismes. Mais là où dans Oltremare, Emanuele arrivait à lier en un tout cohérent et à faire passer la pillule, ici ça casse:

- quelquesoit nos actions, on va un peu faire marquer tout le monde. De toute façon, on va manipuler pas mal nos pions de scores pendant la partie pour au final pas de grande différence.
- des enchères à gogo, presque partout, mais qui aussi se bataillent peu (on n'est pas non plus immensément riche).
- un thème complètement absent.
- une fin de partie avec pleins de petits moyens de marquer des points (les lignes de couleurs à la Euphrat, les majorités...) et au final on se dit, est-ce que tout ça sert? On dirait honnêtement presque une caricature quand on arrive à celui qui a le plus d'or et le plus de cartes en main.

Quand, au cours de la partie, on perd tout intérêt à gagner et qu'on se demande s'il y a vraiment un fil directeur, c'est plutôt mauvais signe. Le jeu n'a pourtant pas de mauvaises idées si on isole tel ou tel mécanisme. Dommage!

Après avoir apprécié Fantasy Pub et Oltremare, j'ai fait l'impasse sur Hermagor pendant Essen 2006 à cause de ma déception d'Il Principe: et sur le coup j'ai eu tort puisque les échos sont très bons.

Bref pour découvrir les jeux d'Emanuele Ornella, sautez volontiers cet opus!

 
  • Les majorités de cartes
  • Les retournements de cartes et l'ordre des pouvoirs
 
  • La multitude de points distribués en cours de partie
  • Le décompte final
Aucun commentaireMasquer