Thème du jeu


Le pays a besoin de nouveaux lieux et de nouveaux défis!

Quatre nouveaux paysages comportant deux lieux inédits qui offrent de nouvelles options pour bâtir votre royaume. les cartes Tâche demandent aux joueurs de bâtir leurs cités d'une certaine façon pour gagner encore plus d'or en fin de partie.
 

L'avis de Starvince

3- De 1 à 2 parties jouées - 22 mai 2013
 
Indispensable
  preview

Après Nomads, voici la nouvelle extension de Kingdom Builder: Crossroads.
Coté thématique, n'y chercher pas plus que ce que nous suggère l'illustration. Le carrefour se situe bien plus au niveau de la mécanique.

Huit nouveaux lieux sont introduits par l'intermédiaire de quatre nouveaux quadrants. Si votre esprit brille par sa vivacité, vous en aurez donc déduit que la première de ces nouveautés se situe dans le fait que ces nouveaux quarts de plateaux accueillent non plus un, mais deux lieux.
Si trois d'entre eux restent assez classiques et ne méritent pas de s'y attarder, c'est dans les cinq autres qu'il faut aller regarder.
L’Hôtel de Ville va permettre de poser la nouvelle tuile possédée par chaque joueur : la grande ville. Elle consiste, en fait, en une agglomération de sept cités à poser sur le plateau, bien évidemment adjacent si possible à l'une de vos cités. Cela peut se révéler très pratique selon les conditions de victoire du jeu.
Trois de ces nouveaux lieux vont mettre en jeu de nouveaux pions, ou meeples pour les intimes. Tout d'abord, la caserne permet au joueur de poser, ou reprendre, l'un de ses deux guerriers. Ceux-ci interdisent la pose de cités à côté de lui. C'est une arme aussi bien agressive envers les autres joueurs qu'utile pour son propre développement.
Ensuite, le chariot, et son pendant maritime, le bateau permettent d’augmenter les possibilités tactiques. Ils assouplissent en effet les choix possibles dans le "adjacent si possible" et dispose d'une capacité de déplacement de trois cases à chaque tour.
Pour finir, l'emblème de cette extension, le carrefour : il permet, ni plus ni moins, que de choisir la carte Terrain à jouer parmi deux piochée.
Certains mécréants ayant peu de foi dans le Jeu et son auteur avaient adopté cette variante dans le jeu de base pour ajouter plus de contrôle. La voici maintenant officielle mais attention, comme pour chaque bâtiment, il n'y en aura pas pour tout le monde.

Ajoutées à ces nouveaux lieux, des cartes Tâches viennent enrichir le contenu initial. Il y aura autant de ces cartes en jeu que de quadrants de l'extension. Elles viendront offrir de nouveaux moyens de marquer des points de victoire, pardon de gagner de l'or.

A l'instar de ce qu'il avait réalisé pour Dominion, Donald X. Vaccarino semble avoir fait de Kingdom Builder un jeu modulable que l'on adaptera en fonction de ses envies et de ses goûts.
Kingdom Builder : Crossroads vient muscler le jeu de base. Si dans le jeu de base, on pouvait faire preuve d'opportunisme en se laissant plus ou moins guider par le tirage de la carte, ici le rythme va être bien plus soutenu. Les occasions de marquer des points et de diriger le jeu sont bien plus nombreuses. La sensation de contrôle en est ainsi renforcée. Il n'y a quasiment plus de coup pour rien, chaque pose est susceptible de donner d'importants gains grâce aux choix plus riches. L'équilibre entre ces différents modules semble bien défini.
Cette extension vous sera alors utile selon vos goûts et la façon dont vous appréciez Kingdom Builders. Ce qui est maintenant évident, c'est que ce titre en a assez dans le moteur pour plaire à un large panel de joueurs. Si certaines avaient pu être déçu lors de leur première rencontre, qu'ils tentent un nouveau rendez-vous avec cette nouvelle extension.

 
  • Plus de possibilités tactiques
  • De nouveaux Pions
  • Deux nouveaux lieux par quadrant
 
3 commentairesMasquer