Thème du jeu


Vous devrez acheter aux enchères les meilleures concessions, espérant avoir la chance d'y trouver de l'or. Vous pourrez aussi tenter de devenir maire d'Abalone ou de San Narciso, afin de toucher ensuite votre petit pourcentage sur les ventes, ou ouvrir un saloon où les prospecteurs chanceux iront dépenser leurs pépites. Si les affaires ne vous sourient guère, un hold-up, une attaque de diligence pourront aussi contribuer à vous remettre en selle, tandis qu'un bâton de dynamite bien placé peut aider à régler vos autres petits problèmes.

Dans La Fièvrede l'Or, il y a des enchères, il y a des dés, et il y a plein de cartes action pour embêter vos petits camarades.
 

Description du jeu

preview
 
But du jeu

Etre le joueur le plus riche et puissant à la fin de la partie, en fait, avoir le plus d'argent et de concessions.

Mise en place

Chaque joueur reçoit 10 onces d'or. On mélange toutes les cartes Concession et Evénement que l'on place face cachée au centre de la table. Le reste du matériel est placé sur le côté, à savoir, l'argent, les dés, les cartes Saloon et les cartes Maire.

Déroulement d'un tour

Le premier joueur pioche autant de cartes qu'il y a de joueurs et les place, face visible, au centre de la table. Au premier tour, il faut s'assurer que toutes les cartes sont des Concessions, si ce n'est pas le cas, on remplace les autres cartes par de nouvelles et on mélange à nouveau la pioche.

Ensuite, en partant du premier joueur dans le sens des aiguilles d'une montre, chacun fait une enchère pour être le premier joueur à acheter une carte ou passe. On doit toujours surenchérir. Cette phase se poursuit, jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'un joueur qui n'a pas passé. Si tous les joueurs passent directement, le premier joueur remporte l'enchère.

L'enchère terminée, le vainqueur de celle-ci paie le prix annoncé au joueur qui est à sa droite. Celui-ci garde la moitié de la somme (arrondie vers le haut) et passe l'autre moitié à son voisin de droite qui fait la même chose, et ainsi de suite. Le vainqueur ne doit jamais recevoir une partie de la somme qu'il a payé, dans ce cas, le joueur avant lui conserve la somme restante si nécessaire.

Le paiement effectué, le vainqueur choisit une carte parmi celles proposées. Si c'est une concession, il la pose devant lui, si c'est une carte événement, il en applique les effets immédiatement ou si la carte porte sur les Concessions, il la pose sur celle-ci. Son effet est permanent tant qu'elle est en place. D'autres cartes peuvent être conservées pour être utilisées plus tard dans la partie ou si un effet ne peut être appliqué directement, le joueur la conserve en attendant de pouvoir respecter les règles par la suite. Le joueur à la gauche du joueur qui vient de choisir une carte, en choisit une et ainsi de suite. Attention aux Maires ! Le Maire d'une ville reçoit autant d'argent qu'il a de Concession de sa ville à chaque fois qu'un joueur prend une Concession de cette ville. Le Maire est attribué au joueur qui a au moins 2 Concessions de sa ville ou qui en a le plus. Le changement de Maire s'effectue après le paiement par le joueur qui prend une nouvelle concession et qui fait basculer la majorité

Le vainqueur de l'enchère lance toujours les deux dés afin de donner de l'or. Toutes les Concessions dont le nombre sur la carte correspond à la somme des 2 dés reçoivent autant d'or que de pépites sur la carte.

Fin de la partie

La partie se termine quand la pioche est vide, on effectue un dernier lancer de dés afin de recevoir encore une fois de l'or. Ensuite, on procède au décompte des richesses.
Chaque joueur reçoit autant de points que d'onces qu'il a, plus le nombre de pépites dessinées sur ses Concessions et plus 5 par Maire.

Le joueur qui a le score le plus élevé l'emporte.
 
Descriptif rédigé par LudiGaume
 

L'avis de LudiGaume

5 février 2006
 
Indispensable
  preview
Avertissement sur ses notations

Une nouvelle réussite du tandem Cathala - Faidutti, soit les 2 Brunos. (Rappelons-nous Le Collier de la Reine et Iglu Iglu).

Le jeu prend rapidement et chaque enchère un vrai dilemme. Il faut savoir estimer les concessions à leur juste valeur et déterminer sa position lors de la distribution des cartes et de l'argent. Laisser filer l'enchère peut s'avérer lucrative suivant sa position par rapport au joueur emportant la mise. De plus les cartes Actions sont équilibrées et font souvent très mal aux autres joueurs. Enfin, il faut bien gérer les majorités afin de ne pas voir les Maires vous échapper trop souvent.

Une perle indispensable parmi les jeux de cartes et d'enchères.

 
  • Le système gauche - droite pour la sélection des cartes - le paiement
  • Les illustrations
  • Les cartes Actions qui influe constamment sur le jeu
  • La valeur en pépites des concessions qui est bien étudiée en fonction du jet de dés
 
  • On n'aime pas la Dynamite
Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Raphaël

18 juin 2005
 
Très Bon
  preview

J'achète bien souvent les jeux de B. Faidutti et je suis souvent déçu par le côté complètement aléatoire et décousu. Pourquoi cet acharnement? Parce que souvent, le thème de ses jeux donne envie de les essayer.

C'est donc sans conviction que j'ai acheté "La Fièvre de l'Or", mais j'ai été agréablement surpris: même si le chaos n'est pas absent, le mécanisme d'enchères est très original et très ingénieux, ce qui fait de ce jeu assez rapide un excellent ajout à la plupart des ludothèques.

Il y a bien sûr des cartes qui sèmeront le désordre chez vos adversaires (et dans votre jeu aussi, ne rêvez pas); cependant, ces cartes sont bien réparties et insuffisantes à elles seules pour déterminer l'issue d'une partie.

Comme d'habitude, le thème est assez présent et les illustrations très très agréables.

Recommandé.

Aucun commentaireMasquer