Thème du jeu


La révolution à Cuba est terminée. Maintenant, de nombreux bâtiments magnifiques sont construits dans la capitale La Havane pour la faire luire dans sa splendeur renouvelée. Chaque joueur détient les mêmes 13 cartes action. Dans chaque manche, deux cartes sont placées face visible devant chaque joueur avec lesquelles il effectue deux actions. Il peut prendre des pesos ou des matériaux de construction (brique = rouge, grès = jaune, verre = bleu, terre grasse = marron, débris = gris), engager des ouvriers, amener son architecte en jeu, percevoir des impôts,envoyer des voleurs, démolir des bâtiments et plus encore. A la fin de chaque manche, chaque joueur place une carte action de sa main sur une des deux cartes action placées devant lui. La nouvelle carte action remplace l’ancienne carte et la vieille carte disparaît de la scène pour toujours ! De cette façon toutes ces sympathiques options diminuent, diminuent …

Les ressources amassées sont utilisées pour construire des bâtiments et, ainsi, gagner des points de victoire (PV). Le joueur qui atteint le premier un certain nombre de PV gagne. Deux joueurs jouent en 25 PV, trois joueurs en 20 PV et quatre joueurs en 15 PV.
 

L'avis de LudiGaume

1- Plus de 10 parties jouées - 6 juin 2010
 
Top à LudiGaume
  preview
Avertissement sur ses notations

La Havane était très attendu en Gaume, les premiers échos venus d'ailleurs étaient élogieux. Et bien, nous n'avons pas été déçu.

Une grande boîte, au format Cuba du même éditeur, mais qui après ouverture semble bien grande pour le matériel. Les cartes sont à mon avis un peu légère et semble se griffer légèrement, dommage. Enfin, rien de grave et des petits points qui seront vite oubliés une fois la partie lancée.

Le jeu est à la fois simple et subtil, rien de compliqué, achat de bâtiments avec différentes ressources, et actions données par deux personnages lors de chaque tour. Ici, rien de bien innovant mais de l'efficace.

Mais dès le deuxième tour, on se rend vite compte que l'interactivité entre les joueurs est très forte, voire énorme. Vos choix du tour précédent, votre position dans le tour, influencent directement les autres et peuvent vous coûter cher en cas d'erreur ou d'inattention. Il faut apprendre à lire le jeu (il faut plusieurs parties pour se sentir à l'aise) et les choix offerts aux autres pour s'en sortir. Et c'est un plaisir incroyable de trouver la bonne combinaison ou de prendre un risque qui s'avère gagnant. Plus il y a de joueurs et plus c'est tendu par contre l'impression de contrôle diminue.

La Havane est une réussite dans toutes les configurations et un must en jeu à deux car la partie est tendue à souhait et d'une fluidité rare. Le maître mot du jeu est interactivité.

Une boîte qu'il faut posséder si on aime jouer à deux et que l'on a parfois des amis à table. Elle ne nous quitte plus ces derniers temps.

Et juste un petit mot pour bien préciser que, si le graphisme est commun avec Cuba, les deux sont bien différents et valent tout deux la peine d'être joué.

 
  • Le look and feel
  • La règle accessible
  • La courbe d'apprentissage
  • L'interaction très forte
 
1 commentaireMasquer
 

L'avis de Deepdelver

Plus de 10 parties jouées - 20 novembre 2010
 
Indispensable
  preview

Quand j’ai vu le jeu installé la première fois, j’avais hâte d’y jouer : des tuiles épaisses dessinées par mon illustrateur préféré, des petits cubes de toutes les couleurs, des meeples. Mais surtout un mécanisme d’utilisation des cartes a priori astucieux.
J’ai attendu la version française avant de découvrir le jeu, et je ne le regrette vraiment pas, car tout est dans la gestion de son deck de cartes d’action.
A chaque tour, chaque joueur joue 2 cartes, dont l’une a déjà été jouée au tour précédent. Plus on joue une carte forte, plus on jouera tard dans le tour, au risque de se faire déposséder soit de précieuses ressources, soit des bâtiments que l’ont convoite.
Il faut donc finement analyser le jeu de ses adversaires et de leurs possibilités, et compter sur un brin de chance parfois pour construire le bon bâtiment au bon moment. Si la configuration 4 joueurs est source d’opportunisme, on est vraiment sans la confrontation à 2 joueurs. En plus, on enchaîne très facilement les parties.
En cette année 2010, La Havane fait incontestablement partie de mon top « Jeux de cartes ». L’essayer, c’est (presque) l’adopter !

 
  • L’utilisation des cartes, simple mais efficace
  • Le matériel à profusion
  • Le jeu très bon dans toutes les configurations
 
  • La boîte trop grande par rapport au contenu
  • Quelques imprécisions dans la règle
Aucun commentaireMasquer