Thème du jeu


Il faut offrir des gemmes au Grand Vizir de Bagdad et vous disposez d'un voleur et des agents.
 

Description du jeu

preview
 
But du jeu


Mise en place


Déroulement de la partie


Fin de la partie


Pour bien commencer

Juste quelques conseils très rapide :
investissez très vite le quartier du palais avec votre voleur (pour l'éloigner des autres et tirer de bonne carte).
vous pouvez acheter de fausse gemme pour noyer vos vraies gemmes dans votre bourse et évitez un vol trop facile.
l'assassin est une arme disuasive : achetez le et laissez le ensuite à l'entrée de la ville, ne gaspillez pas des cartes à assassiner, il suffira qu'il soit là pour qu'on ne vous embétes pas.
 
Descriptif rédigé par LudiGaume
 

L'avis de Xavo

De 6 à 10 parties jouées - 25 juin 2006
 
Sympathique
  preview

Si le matériel est luxueux (je dirais foisonnant : les pions voleurs sont debout, y'a une babouche, des petits sacs, et des gemmes de couleurs), le plateau gagnerait à être dépouillé (c'est un peu le souk là...), les limites des quartiers (murs) et les différences commerces / rues sont peu claires. De plus le schèma représentant marchand, négociant et caravanier aurait du illustrer la règle d'élimination, et non je ne sais quoi d'autre laissant les joueurs dans l'expectative.
Enfin, les règles sont un peu confuses. Certes je les lis toujours sur un coin de table. Les premières parties nous nous placions sur tous les quartiers du jeu (là c'est de ma faute...), et nous arrétions la partie DES que le Vizir mettait un doigt de pied dans les commerces du palais (la règle n'est pas claire là). Ce qui donne des parties de deux tours : tirage des deux gemmes de l'objectif dans les cartes commerces, et dès que tu jous, tu places le vizir dans le palais.

Plusieurs mécanismes sont très réussis :
- les cartes permettent d'acheter des déplacements (de pions, de voleurs, du Vizir), des pions et des gemmes. Il est donc nécéssaire de faire un choix, les ressources étant limitées.
- le tour de jeu s'effectue en donnant la main à qui on le souhaite. L'intérêt étant souvent de jouer en dernier, soit pour voler sans se faire revoler, soit pour déplacer le Vizir, soit pour acheter une gemme sans se faire voler...
- tous les joueurs déplacent le Vizir, la fin du jeu n'est donc pas clairement datée car toutes les cartes devront être dépensées et le vizir devra être sur une case commerce de palais pour mettre fin au jeu.
Ceci contribue à rendre ce jeu assez fun et imprévisible même si il y a peu de hasard si ce n'est dans le tirage des cartes de commerce (ce qui peut s'arranger en faisant de bons échanges). L'imprévisible vient surtout des autres joueurs : les tours de déplacement ne sont pas fixés et la fin du jeu non plus.
Par contre, les objectifs sont déséquilibrés et trop faciles. Déséquilibrés car certains sont vraiment beaucoup plus rapide à réaliser que d'autres. trop facile car il n'est pas rare que plusieurs joueurs soient parvenus à le réaliser au terme du jeu. Le fin du jeu est le moment le moins réussi : il est très difficile de contrôler quoique ce soit. Le nombre de gemme nécessaire aurait été plus important, le risque d'une victoire d'un joueur moins flagrant et le jeu plus intéressant.

Nous voilà donc avec un jeu sympathique, surtout pour avoir du fun avec peu de hasard, ce qui est assez rare.

Aucun commentaireMasquer

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension