Thème du jeu


1808 Mer de Chine

Jeune pirate fraîchement enrôlé sous les ordres de Madame Ching, vous lancez votre Jonque vers de lointaines expéditions. Vous tentez d’acquérir de nouvelles compétences car Madame Ching, la plus célèbre et redoutée des pirates asiatiques, ne confie le commandement du China Pearl qu’au meilleur Navigateur. Au passage, vous devez ramener de gros butins en coulant les navires de l’Empereur ou en aidant les villages de pêcheurs à se libérer de son emprise.
 

L'avis de LudiGaume

De 6 à 10 parties jouées - 18 juin 2014
 
Très Bon
  preview
Avertissement sur ses notations

Madame Ching est une invitation sur la mer de Chine et ses pirates. C'est une histoire de bateaux et de prise de contrôle du China Pearl. Un thème attirant et déjà une illustration digne d'une bande dessinée. Une invitation déjà réussie.

Dès l'ouverture, on prend plaisir avec le grand plateau et ses bateaux de tailles qui facilite la manipulation. Le reste est impeccable et costaud. Une belle production allemande cela ne gâche rien. Ensuite, il faut noter que les auteurs et l'éditeurs ont fait attention aux daltoniens. C'est très plaisant pour les joueurs comme moi. On notera les sigles sur les cartes pour reconnaître leur groupe de couleur et des gemmes biens distincts au niveau des couleurs. Merci. La règle est bien rédigée et ne pose aucun problème.

La mécanique de déplacement des bateaux est subtile et demande beaucoup d'attention sur sa main et les cartes disponibles sur le plateau. On devra trouver comment jouer au mieux ses suites afin de pouvoir alterner les couleurs et ainsi atteindre Hong Kong qui est très lucratif. C'est un beau défi d'y arriver. Mais en plus, les auteurs on ajouté une complexité sur la constitution des séries. Collectionner les symboles afin d'obtenir des compétences qui sont le seul moyen de prendre le contrôle du China Pearl.

On pourra également arrêter un voyage prématurément afin de s'emparer d'une mission ou d'obtenir une carte Rencontre. Ces dernières sont très puissantes et animent le jeu car elles permettent divers rebondissements. Ce qui ne plaira pas au puriste ou allergique au hasard. Parfois, le tirage est salvateur pour la victoire ou contre la victoire d'un autre joueur. Personnellement, j'aime bien ce type de jeu qui offre des rebondissements inattendus et un petit côté piquant lors du tirage des cartes. L'espoir fait vivre parfois.

Un ensemble qui fonctionne bien et qui vous immerge facilement dans le thème. Très réussit.

Comme l'a dit mon ami Nicolas des Jeux de Nim, les parties à deux sont presque meilleures qu'a plus. Les choix sont plus important et la gestion des deux bateaux très prenante. Une configuration étonnante car au départ, j'étais un peu réticent sur le fait de jouer deux bateaux. On a souvent l'impression dans ce type de mécanique de délaisser un bateau au détriment de l'autre mais ce n'est pas le cas. On a plus tendance à viser un double objectif qu'a favoriser l'un ou l'autre bateau.

Je crois que le seul reproche que l'on puisse faire au jeu c'est une durée de partie un poil trop longue même quand on joue à deux. Même si les joueurs font rouler les tours. Rien d'important mais cela gêne certains joueurs parfois.

Madame Ching est un très bon jeu, pas seulement familial, qui offre de nombreuses possibilités aux joueurs et de vrais défis. Atteindre Hong Kong en est un.

 
  • La mécanique de déplacement
  • Un matériel plus qu'impeccable
  • Atteindre Hong Kong
  • Les parties à deux joueurs
  • L'attention apportée pour les daltoniens
 
  • Des parties un peu longue même à deux
Aucun commentaireMasquer