Thème du jeu


Dans Mombasa, chaque joueur investit dans des compagnies à charte basées à Mombasa, Cape Town, Saint-Louis ou encore Le Caire et étend son réseau de Comptoirs commerciaux à travers tout le continent africain. Le jeu va se dérouler en 7 manches qui comprennent chacune trois phases. La phase de planification des 3 cartes d'action, jouées en simultané, la phase d'action et enfin la phase d'entretien. Les cartes que vous jouez influeront sur celles que vous aurez la possibilité d'utiliser aux tours suivants, soyez prévoyant ! Au cours de la partie vos gains vous permettront d'acheter de nouvelles cartes d'action ou encore d'investir dans des compagnies afin d'augmenter leur valeur.
 

L'avis de LudiGaume

De 3 à 5 parties jouées - 23 mai 2016
 
Top à LudiGaume
  preview
Avertissement sur ses notations

Mombasa nous propose un voyage en Afrique et à une époque où les compagnies minières prospéraient. Vous êtes un investisseur et tentez de développer différentes compagnies grâce au commerce. Le plus riche, le plus commerçant l'emportera.

Avant tout, Mombasa, c'est une boîte magnifique qui évoque son thème grâce à ses illustrations. Le matériel est parfait, de qualité irréprochable. Il faut beaucoup de place pour poser le plateau de grande taille et encore tout au tour les pistes des différentes compagnies. Imposant mais utile. La règle est impeccable, copieuse mais précise. Il n'y aura aucun doute durant la partie et c'est bien agréable.

Derrière Mombasa se cache un jeu de programmation simultanée très subtil et très intelligent. Il n'y a que 7 manches et c'est déjà un beau défi. On doit programmer trois cartes qui vont nous permettre de réaliser différentes actions. Un choix bien difficile dès le départ car nous ne sommes pas seuls à convoiter les mêmes choses. Mais aussi, il va falloir les placer au bon endroit car au fur et à mesure des manches , elles vont constituer des défausses. Et c'est la tout le sel du jeu, constituer correctement ses défausses pour préparer ses futures actions. Car à la fin d'une manche, on reprend une et une seule défausse en main (avant d'y mettre la carte utilisée lors de la manche courante). C'est de la programmation de haut vol car on programme ses actions pour la manche en cours mais aussi les futures par le biais des défausses. On pourra, au cours de la partie, jouer jusqu'à 5 cartes si on arrive à les activer. Cela paraît un bon plan mais attention cela multiplie aussi les défausses. C'est le coeur du jeu. Un délice, un régal pour nos neurones.

Les actions sur le plateau sont de trois sortes : acheter des cartes pour améliorer ses possibilités lors des manches suivantes, progresser sur les pistes des compagnies et ainsi obtenir des bonus et plus de parts ou développer les compagnies pour augmenter leur valeur. Tout ceci demande une programmation subtile et aussi l'utilisation des bonus. Ces derniers sont souvent oubliés lors des parties de découvertes mais se révèlent un clé du jeu. Le coup de pouce qui vous permet de vous développer plus vite, de vous imposer. Ne les oubliez pas.

Durant le développement des compagnies, on pourra reprendre des emplacements aux autres compagnies et ainsi baisser leur valeur. Une lutte pour la puissance sur l'Afrique se crée tout au long de la partie. Bien sur, il est clair que nous n'arriverons pas à prendre le contrôle sur les 4 compagnies. Il faudra faire des choix et s'investir dans une plus qu'une autre. Mais, cela risque d'attirer l'animosité de vos concurrents. En affaire, il n'y a pas de pitié, c'est connu.

Mombasa est un Top à LudiGaume car ce jeu de gestion cache une perle ludique grâce à son système de programmation subtil et qui innove via la gestion des défausses. C'est clairement un jeu de gestion conséquent mais qui se révèle accessible une fois les règles apprises.

A conseiller à tous les joueurs qui aiment s'investir dans un jeu sans pour autant crouler sous les règles et les points de détails complexes.

Une boîte qui vous ravira. Mais aussi votre ludothèque car elle cohabitera avec plaisir auprès des autres titres Gigamic tel Historia, Trajan ou Gueule Noires. Pour en citer quelques-uns.

 
  • Programmation de haut niveau
  • La gestion des défausses
  • Les bonus
  • De la gestion mais très interactive
  • Un matériel imposant et beau
 
Aucun commentaireMasquer