Thème du jeu


Les joueurs jouent le rôle d’entrepreneurs dans les domaines de la construction navale, du commerce et des transports. Vous êtes à la fois un ingénieur en construction navale, un commerçant et un armateur. Tel un chantier naval, les joueurs  construisent  des  navires  de  différentes  tailles.  En  tant  que  commerçant  vous  achetez  des marchandises qui doivent être expédiées sur des navires. Comme armateur vous obtenez des points de victoire pour les marchandises expédiées et les navires terminés. Le vainqueur est le joueur ayant gagné le plus de points.
 

L'avis de LudiGaume

De 6 à 10 parties jouées - 8 décembre 2013
 
Très Bon
  preview
Avertissement sur ses notations

Nauticus nous propose de construire des navires en achetant des coques, des voiles et des mâts. Ces derniers serviront ensuite à livrer des marchandises.

Le contrat est rempli. Le thème est bien respecté même si le jeu reste une machine à points comme de nombreux jeux actuels. Le matériel est costaud et c'est un plus en cette époque où l'on rogne sur le moindre millimètre de carton. Ici, c'est du solide. Les éléments dans un bleu clair sont du plus bel effet et donne un ton très maritime. C'est beau et encore plus en fin de partie quand tous les navires sont construits.

Le jeu est un très bon jeu de gestion où il faut trouver le bon tempo pour arriver à construire ses navires. Il ne faudra pas s'embarquer dans des constructions à longues échelles car il n'y a pas 20 manches. Et il ne faudra pas oublier les bonus qui sont souvent des boosters pour la suite. Donc, un grand navire de 4, offrira ses bonus en fin de parties et non en début. Cela peut faire la différence.

Sinon, je suis moins convaincu par la voie des marchandises et de leur bonus final. Pour livrer, il faut avoir terminé son navire et en plus, il doit être complètement chargé. On se rend compte dans le courant de la partie que c'est assez long à mettre en place. Et que les points obtenus ne sont pas si énorme que cela par rapport à l'effort que représente cette voie. Je me trompe peut-être mais je n'ai jamais vu un joueur faire une grosse différence sur ce chemin.

En tout cas, il ne faut pas voir Nauticus comme le successeur des grands classiques de Kramer/Kiesling ou de Puerto Rico. Et je ne crois pas que ce soit le but recherché par les deux auteurs.

Oui, on cite Puerto Rico car on retrouve dans Nauticus un système de rôle avec bonus. Mais c'est tout.

Nauticus c'est un très bon jeu, accessible et à la portée des joueurs occasionnels sans les noyer dans des règles trop vastes. Réussit mais pas indispensable.

 
  • Un matériel costaud
  • La mécanique du choix de l'action
  • Un jeu de gestion accessible
  • Le tempo à trouver pour terminer ses bâteaux
  • Le système de bonus
 
Aucun commentaireMasquer