Nidavellir

 Serge LAGET    Jean-Marie MINGUEZ
Thème du jeu

Nidavellir, le Royaume des Nains et des Naines, est menacé par le dragon Fafnir.
En tant que vénérable Elvaland, vous avez été mandaté·e·s par le Roi.

Sillonnez chaque taverne du royaume, engagez les nain·e·s les plus habiles, recrutez les héro·ïne·s les plus prestigieux·euses et constituez le bataillon le plus à même de vaincre votre ennemi mortel?!

A chaque tour, misez une pièce sur chaque taverne. Dans le sens décroissant, choisissez un personnage et intégrez le à votre armée. Chaque Classe de Nain·e·s possède une façon de «?scorer?» qui lui est propre?: Forgeron·ne, Chasseur·euse, Guerrier·ère, Explorateur·rice et Mineur·euse. Un recrutement méticuleux vous permettra d’attirer un·e puissant·e Héros·ine dans votre armée.

Vous aurez également la possibilité d’augmenter la valeur de vos pièces d’Or via un ingénieux système de «?Coin Building?», et donc de prendre le meilleur sur les autres Elvalands.

L'avis de LudiGaume
Indispensable

Un dragon vous menace et il est temps de recruter une armée digne de ce nom. A vous de parcourir les tavernes pour trouver les nain -e - s qui vous permettront de vaincre Fafnir. Soyez réactif - ive, n'hésitez pas à dépenser pour obtenir les meilleur - e - s. Votre armée n'en sera que plus grande et plus forte.

La boîte nous plonge dans l'histoire en une seule image qui invite au jeu. Graphiquement très réussi tout comme les illustrations des cartes. Les illustrations des nain - e - s sont tous - tes plaisant - e - s et on aime beaucoup le choix du noir et blanc. Cela donne plus de profondeur aux personnages. Tout le matériel est de qualité et on apprécie les porte-cartes tout comme le trésor royal qui permet d'exposer et de ranger les pièces. D'ailleurs ces dernières ont une taille appréciable qui permet de les manipuler facilement et c'est bien important car c'est votre outil principal dans la partie. La règle foisonne d'exemples pour nous aider dans la découverte du jeu mais c'est peut-être un peu de trop et cela alourdit parfois la lecture de certains passages.

La mécanique du jeu est au final très accessible car elle regroupe des mécanismes connus mais que l'on apprécie. Le mélange fonctionne à merveille. Le coeur du jeu c'est le système d'enchères pour recruter dans les différentes tavernes. On mise avec des pièces et le -la plus fort - e choisit en premier - ère. On a tous - tes les mêmes pièces au départ mais l'idée du jeu c'est le "Coin-Building", à savoir pouvoir mettre de côté deux pièces pour les additionner et remplacer la plus forte des deux par la pièce équivalente à leur somme. C'est très malin et demandera aux joueurs - euses de surveiller leurs adversaires pour connaître la force de leur trésor. Aussi, cela vous demandera de jouer un tour avec vos pièces les moins fortes pour faire une amélioration plus forte. Il faut trouver le bon moment pour le faire mais il ne faudra pas tarder. Un bon timing sera important.

C'est aussi un jeu de collections dans lequel on va essayer de créer le plus rapidement des lignes de cartes afin de pouvoir engager des héroïs - ïnes qui amplifieront la force de votre armée. Certain - e - s permettront de valoriser vos pièces en fin de partie et vous inviteront, par exemple, à capitaliser sur le "Coin-Building". Ce système de lignes sera le moteur d'un peu d'interaction lors du choix des cartes. On veillera à ne pas laisser une trop belle opportunité à ses adversaires. Faire des lignes c'est bien mais il faudra aussi penser au décompte final. Chaque groupe de nain - e - s à son propre décompte. Donc, il faudra bien évaluer où investir plus pour se détacher de ses adversaires même si la spécialisation dans une classe précise vous pénalisera pour le recrutement des héros - ïnes. A vous de trouver le bon équilibre.

Ce décompte final sera peut-être impressionnant lors de la première partie par sa sensation de complexité mathématique et les scores qui vont s'envoler. Mais, non, il ne faut pas se formaliser c'est assez simple et l'aide pour les Forgeron - ne - s et Chasseur - euse - s permettent de rapidement d'obtenir le résultat final. D'ailleurs, il est bon de savoir qu'il y a une application pour smartphone permettant de faire le décompte en indiquant les cartes et pièces possédées par chaque joueur - se.

C'est un Indispensable pour Nidavellir pour sa mécanique fluide, claire et son "Coin-Building" qui innove pour donner un côté passionnant à vos choix durant la partie. On y rejouera avec plaisir et envie.

C'est mon premier avis en écriture inclusive. Pourquoi ? Car la règle de Nidavellir est écrite de cette façon et j'ai tenté de faire l'exercice aussi (désolé, s'il y a des erreurs). C'est le premier jeu et le premier document que je rencontre écrit de cette manière. Je dois reconnaitre que n'ayant pas l'habitude cela m'a un peu perturbé et a ralenti ma compréhension de la règle. Mais ce n'est qu'une question d'habitude. Il faut reconnaître que c'est un choix assumé et qu'il faut le signaler car c'est une belle attention. Bravo.

 
  • Les illustrations
  • Le "Coin-Building"
  • Un ryhtme agréable
  • Un matériel de qualité et adapté au jeu
  • L'écriture inclusive
 
  • L'écriture inclusive si on n'est pas habitué

Indispensable

Documents

La règle du jeu

pdf


 27 février 2020
 302



Liens

Tric Trac

myLudo

LudoVox

Gus&Co

Vonguru

Akoa Tujou

BoardGameGeek