Thème du jeu


Vous et votre compagnie êtes des membres très qualifiés d'équipes de luttes contre les maladies menant une bataille contre quatre maladies mortelles. Votre équipe va parcourir le monde afin d'enrayer la vague d'infections et de développer les ressources dont vous aurez besoin pour découvrir les remèdes. Vous devez travailler ensemble, utiliser vos forces individuelles pour éradiquer les maladies avant qu'elles ne dépassent le monde. Le temps presse alors que les foyers d’épidémies accélèrent la propagation de la peste. Allez-vous trouver les remèdes à temps ?
Le sort de l'humanité est entre vos mains!
 

L'avis de LudiGaume

De 6 à 10 parties jouées - 18 mars 2008
 
Indispensable
  preview
Avertissement sur ses notations

Quel bonheur !

Pandemic c’est avant tout une lutte collective contre les maladies qui se répandent à la vitesse de l’éclair. Le thème est parfaitement mis en scène, le début de partie est calme, les joueurs mettent en place leur stratégie sans trop se stresser mais voilà la première infection s’avère le déclenchement de la course car les villes infectées en début de partie vont l’être à nouveau. Plus le temps de palabrer, il faut travailler et ensemble. Oui, tout est axé sur la coopération, chaque joueur à un rôle spécial et aucun n’a un rôle plus important qu’un autre. Voici certainement un des points forts du jeu, chaque rôle à sa place et donne à chaque joueur un place prépondérante dans la partie. Les échanges verbaux sont animés, discutés et aucun leader ne se révèle c’est une vraie collaboration entre les joueurs. C’est la seule clef du succès, trouver les bonnes actions et comment les réaliser pour éviter la catastrophe.

Pandemic offre des mécanismes simples et différentes conditions de pertes de la partie qui rendent le déroulement du jeu prenant voir stressant. Une belle mécanique.

Pandemic se révèle être certainement le jeu de ce début d’année 2008. Un jeu accessible, un thème fort et un jeu coopératif parfaitement mis en scène. Si vous souhaitez un jeu d’une heure où tous se sentiront dans la partie, voici le jeu qu’il vous faut.

Pandemic, c’est tout le contraire du thème du jeu, c’est une infection qu’il ne faut pas arrêter mais propager.

Pandemic devient addictif !

 
  • Matériel de bonne qualité
  • Les infections qui vont crescendo
  • La collaboration est la seule issue
  • Le thème fort
 
  • Les petits problèmes de distribution de cartes de la première édition
Aucun commentaireMasquer
 

Premières Impressions de Stéphan

2- De 1 à 2 parties jouées - 8 mars 2008
 
Indispensable
  preview

Parcourir le monde et enrayer les maladies qui menacent l’humanité, tel est le pitch de ce jeu. Que vous soyez chef des opérations, chercheur, scientifique, médecin ou encore logisticien, vous aurez fort à faire pour parvenir à empêcher la pandémie de se développer et mettre un terme aux nombreux foyers d’infection. Un défi de taille pour l’organisation mondiale de la santé !

Chacun son rôle, chacun sa mission mais tous contre le jeu. C’est le pari de ce jeu coopératif qui associe le temps d’une partie les joueurs contre l’inexorable et rapide progression de la maladie. Il faudra un fort esprit d’équipe et une bonne dose de planification pour poser les meilleurs cordons sanitaires, concentrer les soins sur les endroits stratégiques et découvrir les remèdes dans les temps.

Le jeu utilise le mécanisme du Card Driven appelé aussi art d’utiliser avec soin une main de cartes. Dans ce jeu, une carte peut être utilisée de deux façon : soit elle est conservée afin de découvrir un remède par la suite, soit elle est utilisée afin de justifier une action du jeu
(déplacements, laboratoires, soins, etc.). Toute la difficulté du jeu est de choisir avec intelligence quelle utilité chaque carte pourra avoir : gaspiller des cartes pour des actions peu rentables, c’est s’assurer une défaite contre un jeu qui ne pardonne guère les erreurs. Les bons choix sont synonymes de victoire, les mauvais de défaite … simple, efficace et mortel ! D’autant plus difficile que ces choix seront négociés et discutés par tous les joueurs !

C’est bien simple : au plus fort de l’action l’ambiance n’est pas sans rappeler le centre de crise de la série 24 heures Chrono. La tension augmente à chaque décision ; si la maladie progresse, ça discute d’autant plus autour de la table, chacun va de sa proposition, de son commentaire, de sa conviction, on ne peut s’empêcher de vouloir participer d’autant que seul un esprit d’équipe parfait saura réussir. La décision d’un seul pouvant faire basculer le cours de la partie, chacun prendra d’autant plus attention aux actions de tous.

Jamais jeu coopératif ne m’a paru aussi prenant. Il faut dire que le jeu est rapide – une partie dure entre 45 minutes et une heure. On y retrouve donc toute l’intensité de ces jeux modernes qui se condensent en très peu de temps, d’où un stress supplémentaire à ne gaspiller aucune action. Ceux qui aiment optimiser seront à leur comble.

Ce jeu m’a particulièrement plu. On y retrouve le plaisir des jeux coopératif, un véritable défi à relever à chaque partie et de véritables interactions d’entraide entre les joueurs. Grâce à son système de mise en place et de tirage, chaque partie est différente, ce qui permet des parties toujours renouvelées surtout avec les trois niveaux de difficultés. Bien que n’ayant q’une partie à mon actif, j’en suis déjà bien plus convaincu qu’un Chevaliers de Table ronde dont on maîtrise les principaux mécanismes après plusieurs parties et qui ne se renouvelle uniquement que grâce à l’apparition du traître. Si le challenge se renouvelle bien, on tient donc un jeu de coopération presque parfait à mes yeux.

Je n’aurais donc qu’un mot à dire : espérons qu'on ne se vaccine pas de Pandemic !

 
  • Ambiance survoltée et tension maximale
  • Véritable ambiance d’équipe
  • Thème évocateur
 
  • Mais où est Jack Bauer ????
2 commentairesMasquer
 

L'avis de Raphaël

De 6 à 10 parties jouées - 15 août 2008
 
Indispensable
  preview

Pandemic est un jeu de coopération qui se démarque vraiment par plusieurs de ses qualités.

L'aspect coopératif d'abord; il s'agit d'un jeu purement coopératif, où tous les joueurs sont dans le même camp, la même équipe, et le jeu d'équipe est renforcé par les rôles différents attribués aux joueurs en début de partie, qui se complètent parfaitement.

Pandemic est un jeu dont les règles sont élégantes et courtes, et pourtant la propagation des épidémies est simulée avec justesse par de petites trouvailles qui n'alourdissent en rien les parties rythmées. On est loin de la simulation et à la fois plongé à fond dans un thème très présent.
Un petit regret, que les maladies ne soient pas baptisées; pour nous ce sont les pestes bleue, rouge, noire et jaune... un détail bien sûr.

La tension va crescendo et le rythme imposé donne vraiment l'impression d'une urgence, d'une course éperdue pour la sauvegarde du monde; malgré une mission si épique, la partie se joue en une heure, ou moins.

Tendu, très amusant, rapide, il est difficile de résister à l'envie d'enchainer les parties.
Pandemic est un excellent jeu, très original, simple et très prenant.

 
  • Simplicité des règles
  • Thème très présent
  • Durée courte, partie rythmée
  • Matériel agréable et de bonne facture
  • Le goût de "revenez-y"
 
  • Les maladies n'ont pas de nom
  • Plateau un peu serré
Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Grunt

De 6 à 10 parties jouées - 12 mars 2008
 
Indispensable
  preview

Ah qu'il est bon d'être surpris par un jeu. Quand on regarde la boite de Pandemic, on se dit que ça fleure bon les années 80; quand on ouvre la boite, c'est encore pire: le plateau est "sobre" mais fonctionnel. Arrive les règles: tout parait très simple très fluide mais rien ne parait complètement innovant dans les mécanismes, on se demande si le jeu va être réellement intéressant. Et il l'est.

Plusieurs mécanismes ont été extrêmement bien pensés:

- le double système de pioche qui interagisse par l'intermédiaire de cartes épidémies: parfois l'épidémie arrive vite, et les cartes de la défausse reviennent (et on sait donc où sont les nouvelles urgences, ainsi que les cartes qui vont pas réapparaitre tout de suite); parfois l'épidémie arrive plus tard, et on a un relâchement de pression, les nouvelles cartes arrivant contaminant de nouveaux endroits. Une dynamique toute simple par la mise en place, et complètement invisible sans y avoir joué.

- la prise de cartes sous la pioche lors d'une épidémie qui dramatise encore plus les conséquences d'une expansion d'épidémie (si c'est la carte d'un lieu qui a eu un cube de contamination indirectement, ça fait mal)

- l'expansion de l'épidémie justement qui en plus de mettre une pression sur la fin de partie (on ne peut s'en permettre qu'un nombre limité, et encore moins des doubles) donne une dynamique terrible sur la propagation du mal

- le timer par la pioche de cartes (et du coup une durée de partie de toute façon courte)

- un réseau de quêtes qui s'entremêle sur une carte du monde: l'urgence est partout, il faut gérer les priorités mais on ne se cantonnera que rarement à un endroit précis. Le graphe est particulièrement bien pensé avec des lieux parfois moins accessible (moins de connexions) mais aux conséquences en cas d'épidémie moins importante.

- des cartes spéciales rares mais savamment dosées: par exemple, faire disparaître une carte de la pioche, qui permet subtilement de transformer un foyer de contamination en juste une potentielle menace

- des pouvoirs de personnages qui sans brider complètement les actions des joueurs sont un paramètre délicat à gérer, surtout fonction de l'ordre du tour. L'absence ou la présence de certains personnages contribuent fortement au renouvellement des parties (plus particulièrement dans les parties à 2 ou 3 joueurs)

Le seul élément peu intuitif au début reste la limitation pour l'échange des cartes mais c'est une contrainte sur laquelle il faut jouer. Au final un jeu bien plus familial que son premier aspect laisse penser.

Bref pour moi le coup de cœur du moment, et toujours une grosse envie d'y rejouer!

 
  • Double système de pioche
  • Pression constante
  • Règles simples et intuitives
  • Rejouabilité grâce aux pouvoirs des personnages et à l'initialisation
 
  • Le design
  • Thème pas assez présent (un aspect mécanique)
Aucun commentaireMasquer