Thème du jeu


Elever des poules n'est pas une chose simple. Il faut pouvoir les placer aux meilleures places sur l'échelle. Serez-vous l'heureux propriétaire du coq sur le haut de l'échelle ?
 

Description du jeu

preview
 
But du jeu

Avoir placé le mieux possible ses poulets sur l'échelle et donc obtenir le plus de points.

Mise en place

Chaque joueur choisit une couleur et prend les 20 jetons de celle-ci ainsi que les 5 poulets. Le plateau de jeu est assemblé et placé au centre de la table. Les cartes sont mélangées et on en distribue 7 à chaque joueur qui les garde en pile face cachée devant lui. Ensuite, on en distribue 3 à chaque joueur, cartes qui constituent sa main de départ. Le reste des cartes retourne dans la boîte.

Déroulement du premier tour

Chaque joueur va choisir une de ses cartes et la placer face cachée sur la table. Ensuite, chacun révèle sa carte. Le joueur qui a la carte avec la seconde valeur la plus grande gagne le tour, les autres joueurs défaussent leur carte. Le gagnant place sa carte sur l'échelle, où il veut, et un poulet sur cette carte.

Chaque joueur prend la 1ère carte de sa pile de cartes afin de compléter sa main à 3 cartes.

Déroulement des tours suivants

Le vainqueur du tour précédent commence toujours. Il joue une carte face visible devant lui. Les autres joueurs font de même à tour de rôle dans le sens des aiguilles d'une montre. Le joueur qui a joué la carte avec la seconde valeur la plus grande gagne le tour, les autres joueurs défaussent leur carte. Le gagnant place sa carte sur l'échelle avec un poulet dessus.

Mais, il doit respecter l'ordre croissant des cartes jouées sur l'échelle. Il peut soit placer sa carte sur un emplacement libre ou la placer sur un emplacement occupé, dans ce cas les cartes sont décalées vers le bas de l'échelle. Chaque joueur, même le gagnant du tour, qui a un poulet qui est décalé place un jeton de sa couleur sur sa carte, il perd un point. Si un poulet est au bas de l'échelle, il est décalé dans le sable, le propriétaire place un jeton et son poulet vaudra -5 points à la fin de la partie.

Exemple : La carte du jaune pourrait être placée sur la case 7 mais le joueur a décidé de faire reculer les 2 poulets le plus à droite.

Chaque joueur prend la 1ère carte de sa pile de cartes afin de compléter sa main à 3 cartes. Si les piles sont vides, les joueurs terminent la partie avec les cartes qu'il leur reste en main.

Fin de la partie

La partie se termine à l'issue du 10ème tour, les joueurs n'ont plus de cartes en main. Chaque joueur reçoit 1 point pour chaque jeton qu'il possède encore, autant de points que l'échelon sur lequel se trouve l'un de ses poulets et enfin perd 5 points pour tout poulet dans le sable, au pied de l'échelle.

Le joueur qui a le plus de points emporte la partie.
 
Descriptif rédigé par LudiGaume
 

L'avis de LudiGaume

5 février 2006
 
Très Bon
  preview
Avertissement sur ses notations

Reiner Knizia se met à élever des poulets et c'est au final un très bon jeu de cartes où les choix s'avèrent difficile. La règle du second qui l'emporte s'avère être le piment de la partie car le dernier à poser sa carte se retrouve devant le choix de prendre (si il le peut) ou laisser. Mais il ne faut pas oublier que toutes les cartes seront jouées donc il faut gérer sa main. Enfin, quand on gagne le tour, il est intéressant de bien regarder qui on va pousser vers le bas et ne pas oublier que si on se pousse soi même, on perd également un jeton.

Un très bon jeu qui se pratique rapidement mais qui ne révolutionne pas malgré son système du second qui gagne.

 
  • Les 100 cartes ayant leur propre illustration
  • Le système du second qui gagne le tour
  • La rapidité des parties
 
  • Avoir une mauvaise distribution des cartes (les plus petites)
Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Zendor

30 septembre 2005
 
Sympathique
  preview

Reiner Knizia est un auteur si prolifique qu'on peut parfois se demander où il prend son inspiration pour créer, et surtout éditer, autant de jeux sur le marché. Puis, à force d'expérimenter, on découvre peu à peu que le mathématicien de formation sait comment transposer une formule gagnante dans un autre shème.

Il en va ainsi pour Poule Position. Les amateurs de Knizia ne pourront éviter sa comparaison avec Exxtra, un autre jeu antérieur de l'auteur utilisant en grande partie la même mécanique. Mais là où Exxtra procurre un suspense et des surprises, Poule Position demeure plutôt mièvre. On pourrait pourtant s'attendre à mieux à première vue. Car ce qui différe principalement ces deux siamois est la dose de hasard qu'on y retrouve. Alors que dans le premier on gère le risque en jetant des dés, dans le second on gère nos cartes avec plus de contrôle. Les situations ainsi créées permettent bien des dilemmes et peuvent donner lieu à des coups calculés pour être méchant à souhait. En ce sens, Poule Position donne sa part d'agrément.

Le problème c'est que d'une part ces coups méchants peuvent malgré tout dépendre des dix cartes que vous recevrez aléatoirement au départ. Sur ces dix cartes, votre marge de contrôle ne pourra s'exercer qu'avec trois d'entre elles à chaque tour (on ne peut avoir que trois cartes en main à tout moment). Assez régulièrement donc, on a l'impression d'être victime du hasard si l'on considère de surcroît que notre réussite dépend beaucoup des cartes jouées par les adversaires durant le tour.

D'autre part, ça ne dure pas assez longtemps! Ce n'est que lorsque l'échelle arrive vraiment à ressembler à un poulailler que l'on peut commencer à exploiter le sel de jeu. Or, cette situation se manisfeste généralement durant les trois ou les deux derniers tours dans une partie...

Avec une variante permettant de jouer avec une main de dix cartes et modifiant les valeurs des positions dans l'échelle pour les rendre plus draconiennes, Poule Position pourrrait être un jeu captivant. Mais avec ses règles de base, il risque de nous laisser un peu sur notre faim.

Aucun commentaireMasquer