Thème du jeu


Dans le delta du Mékong, chaque année, un grand concours oppose les plus vaillants jeunes gens du royaume.

En construisant des passerelles avec des planches posées sur des pierres, ils doivent atteindre le village situé en face du leur. Cependant, pour y arriver, il faudra bien programmer ses déplacements, se méfier des manœuvres de ses adversaires et prendre garde aux interventions des dragons du Mékong. Le premier qui réussira la traversée se verra remettre un dragon d'or par le roi en personne!

On en parle sur


 

L'avis de Frédéric

Plus de 10 parties jouées - 23 août 2014
 
Très Bon
  preview
Avertissement sur ses notations

Eliott nous a fait découvrir River Dragons et il a eu bien raison ! Que voilà une bonne surprise. Sous des dehors de jeu bien mignon avec de belles illustrations et de beaux pions tout colorés, River Dragons est un jeu très bien pensé dans lequel les joueurs seront amenés à bien réfléchir pour faire les bons choix et à se faire aussi de méchants coups.

River Dragons est, en effet, un jeu de programmation dans lequel la moindre erreur vous fera tomber à l’eau, c’est-à-dire revenir à votre point de départ. Vous devrez également bien surveiller vos adversaires car il faudra essayer d’arrêter la progression d’un ou de plusieurs joueurs qui galopent vers leur point de destination et donc vers la victoire.

Le principe du jeu est simple : il faut traverser la rivière en empruntant des planches/passerelles posées sur des pierres en programmant au mieux vos mouvements. Chaque joueur choisit 5 cartes action parmi 9 cartes action (sans compter les cartes dragon). Tous les joueurs disposent des mêmes cartes actions mais également de cartes dragon destinées à empêcher un autre joueur de réaliser une de ses actions lors de la phase de résolution. Les actions sont simples : poser une pierre, poser deux pierres, poser une planche, poser deux planches, avancer sur une planche, avancer sur deux planches, avancer en sautant au-dessus d’un autre joueur, retirer une planche ou une pierre ou jouer une carte dragon par tour.

La première carte choisie est révélée en même temps par tous les joueurs, le premier joueur réalise son action en premier lieu (sauf si un autre joueur l’en empêche en ayant choisi une carte dragon), les autres joueurs jouent dans le sens des aiguilles d’une montre et ainsi de suite. Après la résolution de la dernière carte action, le joueur à la gauche du premier joueur devient le premier joueur et chaque joueur sélectionne à nouveau cinq cartes action. C’est clair, c’est simple et cela fonctionne vraiment très bien.

Bien entendu, la situation des planches et la localisation des pions des joueurs varieront rapidement de sorte que la programmation peut se révéler parfois, mais pas nécessairement, assez hasardeuse, mais c’est ce qui fait le piment du jeu : on peut décider de faire une programmation prudente pour s’assurer d’un peu progresser ou au contraire on peut décider d’être plus téméraire pour essayer d’obtenir une position forte en vue de la victoire, avec le risque de se louper et de tomber à l’eau.

A l’évidence, même si River Dragons n’est pas un jeu pour se triturer les neurones, la programmation des actions est une phase cruciale du jeu et donne l’occasion aux joueurs d’essayer de s’influencer, ce qui provoque souvent une bonne ambiance autour de la table. De même, un joueur qui se rapproche clairement de son point de destination risquera fort de faire l’objet de tentatives de blocage de la part des autres joueurs.

Il existe plusieurs manières de bloquer un joueur. La plus évidente est de l’empêcher de jouer en jouant une carte dragon contre lui. L’effet est immédiat : il passe son tour. L’effet le plus intéressant avec une carte dragon est, si possible, de mettre à néant la programmation de ce joueur : par exemple, s’il avait programmé de poser une planche pour ensuite pouvoir avancer dessus, l’empêcher de jouer cette action de placement d’une planche aura pour effet de l’envoyer à l’eau lors de l’action de déplacement s’il ne sait avancer sur aucune autre planche. On peut aussi essayer de lui prendre une planche qu’il comptait utiliser pour avancer. Enfin, on peut aussi entraver sa progression en posant une troisième planche sur une même pierre d’une manière telle qu’il ne puisse plus progresser, dans le sens voulu, au départ de cette pierre (la règle prévoit qu’une même pierre ne peut supporter plus de trois planches).

On relèvera aussi l’importance d’être premier joueur, ce qui impose de tenir compte de ce paramètre pour bien anticiper la programmation de ses actions.

J’apprécie également la règle qui empêche d’enlever une planche de la même longueur que celle que l’on possède déjà dans sa réserve ou d’une troisième couleur. C’est une petite règle astucieuse qui permet de sécuriser un peu les chemins de planches.

On le voit, les actions sont simples, les tactiques à mettre en œuvre le sont aussi, et le tout donne un jeu malin et très plaisant.

Les règles sont très claires et fort bien présentées.

J’ai joué avec la réédition du jeu par Matagot et le moins que l’on puisse dire est que cette nouvelle édition est superbe. Les illustrations sont magnifiques (selon mon goût), le plateau est très beau et très pratique, les pions des joueurs sont très bien faits, cartes toilées, planchettes en bois, etc…Bref, c’est vraiment parfait.

Côté thème, cela colle. Le lien entre le scénario/l’histoire du jeu et les mécanismes de jeu est présent, le tout, comme je viens de l’écrire, servi par un visuel enchanteur.

Vous l’aurez compris River Dragons est un jeu tous publics. Les enfants peuvent y jouer (d’expérience, à partir de 7 ans cela fonctionne) et les adultes y trouveront certainement leur compte aussi, peut-être même encore plus que les enfants qui n’apercevront peut-être pas immédiatement toutes les subtilités tactiques du jeu.

Je suis vraiment séduit par ce jeu qui, s’il ne rentre pas dans mes jeux préférés (je ne suis pas un adepte des jeux de programmation et je préfère les jeux qui durent plus longtemps), est vraiment un très bon jeu que je recommande chaudement à ceux qui souhaitent passer un bon moment sans trop se prendre la tête. Je pense même qu’il présente, selon moi, de telles qualités que c’est un jeu auquel je jouerai avec des personnes qui souhaiteraient s’initier aux jeux de sociétés.

 
  • Mécanismes simples et malins
  • Facile d'accès et très plaisant
  • Tous publics
  • Superbe réédition - superbes illustrations
  • Excellent jeu d'initiation
 
Aucun commentaireMasquer

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension