Thème du jeu


Rome est en effervescence et le pouvoir se dispute au sénat.

Sortirez-vous gagnant de cette lutte pour la puissance et la maîtrise de Rome ?
 

Description du jeu

preview
 
But du jeu

Obtenir le plus de points de victoire ou prendre tous ceux de son adversaire.

Mise en place

Les 8 disques sont placés au centre de la table, les uns à côté des autres. Les disques Dé en ordre croissant entre le disque Cartes et le disque Argent. Chaque joueur prend 10 points de victoire et les dés d'une même couleur. On mélange les cartes (elles sont de 2 types : Personnages ou Edifices) et en donne 4 à chaque joueur.

Les joueurs vont choisir 2 cartes et donner les 2 restantes à leur adversaire. Le plus jeune joueur commence et place ses 4 cartes devant un disque Dé, une carte par disque. Puis son adversaire fait de même. Quand c'est fait, chacun révèle ses cartes.

Déroulement de la partie

A son tour, le joueur actif effectue les actions suivantes :

Rendre des points de victoire
Le joueur doit rendre 1 point de victoire pour chaque emplacement vide qu'il a devant un disque Dé.

Lancer ses dés
Le joueur lance ses 3 dés et choisit sur quel disque il les place. Soit sur le disque Cartes ou Argent ou encore sur le disque Dé correspondant à la valeur du dé. Si le joueur obtient 3 fois la même valeur, il peut relancer ses dés s'il le souhaite.

Activer ou jouer des cartes

 Soit il engage une nouvelle carte
Le joueur place devant un disque libre une carte de sa main et paye son coût en sesterces. Il peut également la placer sur un emplacement déjà occupé, mais il doit d'abord défausser la carte déjà présente.

 Soit prendre de l'argent
Si le joueur a placé un ou plusieurs dés sur le disque Argent, il prend autant de sesterces que la valeur des dés présents.

 Soit prendre une carte
Si le joueur a placé un dé sur le disque Cartes, il peut prendre autant de cartes que la valeur de son dé, mais ne peut en conserver qu'une seule. Les autres sont défaussées.

 Soit activer une ou plusieurs cartes
Le joueur active chaque carte en face d'un disque Dé où il a placé un ou plusieurs dés. S'il a plusieurs dés, il peut effectuer plusieurs fois la même action.

Certaines cartes Personnage nécessitent un combat avec une carte adverse. Dans ce cas, l'attaquant lance le dé blanc. Si sa valeur est supérieure ou égale à la valeur de la défense de la carte attaquée, cette dernière est défaussée.

Fin de la partie

La partie se termine lorsqu'il ne reste plus de point de victoire dans la réserve et dans ce cas c'est le joueur qui en a le plus qui l'emporte. Elle se termine également quand l'un des joueurs n'a plus de point de victoire, son adversaire l'emporte.
 
Descriptif rédigé par LudiGaume
 

L'avis de LudiGaume

De 3 à 5 parties jouées - 27 décembre 2006
 
Sympathique
  preview
Avertissement sur ses notations

Un thème fort et très bien représenté, Rome et ses luttes intestines.

Un système d'activation des cartes via des dés qui se trouve être très bien pensé.

Mais voilà, le hasard est trop présent car il est là pour les dés et le tirage des cartes. L'écart entre les 2 joueurs peut être très grand et rendre la partie complètement désagréable voir dégoutante pour l'un des 2 joueurs. Le Forum, pour ne citer que lui, est hyper puissant et permet d'engranger rapidement des points de victoire et si les dés se mettent de votre côté, il peut vous rapporter gros de tours en tours.

Parfois, une partie s'avère passionnante car les cartes se mettent dans le bon sens et on entre dans une réelle lutte acharnée entre les 2 joueurs. On détruit et combat à outrance.

Pour toutes ces raisons, Sympathique sera notre note car la disparité dans les parties est trop forte et toujours due au hasard.

Dommage...

 
  • Le système d'activation par les dés
  • Le thème très bien représenté
  • Les parties où le hasard se met bien
 
  • La règle française, un désastre
  • La disparité dans les parties
  • Le hasard parfois trop fort
Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Raphaël

De 6 à 10 parties jouées - 9 mai 2007
 
Très Bon
  preview

Fan de jeux de cartes un peu différents, j'ai eu ma période "Magic" et j'ai bien sûr été victime de la collectionnite, maladie qui ne figure dans aucun dictionnaire médical (la collectomanie??) mais que certains d'entre vous ont certainement contracté.
Si l'aspect collection de "Magic" et de ces nombreux héritiers m'effraie désormais, j'ai gardé pour le genre un certain goût, la vitesse d'une partie et les mécanismes de combinaisons y sont pour beaucoup.
"Roma" fait pour moi partie de ces jeux de cartes d'affrontement direct à ne pas collectionner, et comme souvent dans ce cas* il lui manque l'aspect "deck building", la phase ou on construit tout seul son paquet de carte en vue de la partie proprement dite.


Bref, maintenant que j'ai situé "Roma" dans sa famille, je vais vous décrire ce qui fait sa différence.
D'abord, les cartes sont communes aux deux joueurs et le nombre de cartes différentes est assez limité.
Ensuite, il y a les dés; avec le tirage aléatoire de nouvelles cartes, cela peut sembler faire beaucoup de hasard, mais le choix de la position des cartes en jeu et de l'attribution des dés à différentes actions permet un grand nombre de décisions qui donnent l'impression d'un bon contrôle de la partie.

Roma est à la fois tactique et stratégique; la stratégie est au départ dictée par ce qu'on a en main, mais ensuite il faudra l'adapter, voire la changer, selon que la première passe d'armes, la confrontation des stratégies initiales, ait donné ou non un bon résultat.
Si on voit l'ennemi prendre un avantage, on veillera à adopter des mesures pour le contrer et ainsi à renverser la vapeur (un anachronisme, disons à franchir le Rubicon dans l'autre sens).

Pour une durée de jeu relativement brève (comptez 30 minutes), j'ai trouvé que Roma offrait de nombreux rebondissements. Le nombre de cartes relativement faible permet une prise en main rapide mais la variété est suffisante pour offrir de nombreux choix tactiques.

J'ai acheté la toute première édition de Roma, et les cartes étaient en allemand, alors que les éditions suivantes utilisent un système d'icônes beaucoup plus agréable (spécialement quand vous ne connaissez pas l'allemand). J'ai donc écrit à Queen Games (en anglais) en leur proposant d'acheter de nouvelles cartes, et ils m'ont envoyé un paquet de cartes en une semaine, gratuitement.
J'ai eu affaire avec pas mal de services après vente d'éditeurs de jeu, certains ne vous répondent même pas ou ont d'extravagantes exigences quand il s'agit de remplacer du matériel défectueux, donc je pense qu'il est opportun de signaler ce geste de Queen Games.




*Il existe pourtant des exceptions telles que "Blue Moon" ou même "Les Colons de Catane- le jeu de carte".

 
  • Le matériel très agréable
  • Le juste milieu stratégie/tactique pour un petit jeu
  • L'utilisation judicieuse des dés
  • L'impression que rien n'est jamais perdu
  • Le SAV de Queen games
 
  • Le panem pas fourni dans la boîte
Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Guillaume

De 6 à 10 parties jouées - 22 avril 2007
 
Très Bon
  preview

Sur des conseils éclairés, j'ai fait l'acquisition de Roma sans essai préalable et j'avoue que j'en suis très satisfait.

Il y a quelquechose d'astucieux dans le jeu que j'ai beaucoup apprécié : la gestion des points de victoire en duel et les deux méthodes pour gagner.

A Roma, on peut gagner :
* soit en réduisant à 0 points de victoire son adversaire (victoire militaire/personnage)
* soit en réduisant à 0 le nombre de points de victoire en réserve lorsque l'on dispose d'un plus grand nombre de points de victoire que son adversaire (victoire développement/bâtiment)

Le but est donc de dominer son adversaire aux points de victoire mais à vous de voir si vous voulez le réduire à néant (politique agressive) ou vous élever pour le vaincre (politique défensive).

Il est déjà agréable qu'il y ait plusieurs moyens de gagner mais là où le jeu est savoureux, c'est que pour sortir d'une situation difficile (vous êtes dominé militairement par exemple), il faut changer de stratégie (si votre adversaire est armé pour contrer les personnages, il l'est généralement moins pour contrer les bâtiments et vice-versa).

Il en ressort une situation de balancier où les joueurs passent d'un extrême à l'autre et où des retournements de situation inattendus surviennent. Ce côté "toujours en course" et "bras de fer" acharné est pour beaucoup dans le plaisir ressenti lors d'une partie de Roma.

En contrepartie, il arrive que le jeu ne se lance pas : la situation est tendue dès le départ et si les dés ne sont pas avec soit ou que l'on commet une erreur d'appréciation, la partie peut se terminer plus tôt que prévu. Qu'à cela ne tienne, il suffit de se remettre en selle.

Le matériel est très réussi : les cartes sont joliment illustré avec beaucoup de couleur et de clinquant. L'iconographie est pratique et facile à mémoriser. Ceci est d'autant mieux que l'apprentissage requiert de les passer toutes en revue. Comme le fait remarquer François, les règles françaises sont imprécises et mal rédigées. Lire la règle en anglais, si vous le pouvez, résout pas mal de problèmes en cours de partie (le temps que vous appréhendiez toutes les subtilités des règles).

Pour le jeu de la carte, les amateurs de Magic seront en terrain connu : il s'agit de faire des combinaisons de cartes efficaces qui permettent de parvenir rapidement à ses fins. Si on s'amuse follement à les consituer, on regrette vite qu'il n'y ait pas un poil plus de variété. Peut-être que sous le succès du jeu, nous verrons un jour apparaître une extension salvatrice... Qui sait ?

 
  • Les conditions de victoire du jeu
  • Le flux et le reflux que l'on observe dans le jeu
  • Le look très agréable du jeu
  • Le retour des combinaisons de cartes
 
  • Des parties qui ne démarrent pas
Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Sébastien D.

Plus de 10 parties jouées - 3 juillet 2009
 
Sympathique
  preview

Comme toujours avec S.Feld, nous sommes en présence d’une mécanique très bien huilée et on a rapidement un très bon ressenti avec Roma.

Malheureusement, chose rare avec ce très grand auteur, la mousse est assez vite retombée de part chez nous… Faute à des parties d’une extrême irrégularité. Un joueur tirant les bonnes cartes et jetant les bons dés pourra plier la partie très rapidement. Je suis très loin d’être hermétique au hasard mais dans ce cas précis, bien trop de scéances sont dénuées d’intérêt et de tension à cause de dame chance.

A quoi devons-nous ce souci ? Faites entrer les accusés : messieurs forum, marchand et temple, madame basilique. Ne pensez-vous pas que vous donnez trop vite trop de points à vos coomplices les joueurs ? En outre, votre valeur de défense ne rend-t-elle pas veine toute tentative de vous réduire à néant ? Oui, je sais, vous n’y êtes pour rien si le système d’attaque n’est pas des mieux intégré. Peut-être aurait-il fallu plus de cartes permettant de valoriser l’attaque? Ou alors, peut-être aurait-il été intéressant de compenser une attaque ratée par quoique ce soit d’un minimum intéressant? En tout cas, le fait qu’il soit nécessaire de réduire le pouvoir du marchand pour qu’il n'y ai pas de voie royale prouve à mes yeux que le jeu souffre d’un léger manque de maturité.

J’entends parler depuis pas mal de temps d’un Roma II: j’espère qu’il sortira, motivé que je suis par le trop petit nombre de parties passionnantes que j’ai pu faire de Roma I, quand les cartes et les dés le voulaient bien !

 
  • Rapide (parfois trop...)
  • Très bonne utilisation des dés
 
  • Trop de parties sans tension
  • Symboles des pouvoirs trop peu explicites
Aucun commentaireMasquer