Thème du jeu


Le temps est venu pour la Tribu de quitter son refuge pour de nouvelles terres. En tant que chef de clan, vous devrez guider la migration de votre peuple préhistorique à travers la Vallée : tirer avantage des environnements rencontrés, récolter de la nourriture en chassant et cueillant, trouver de grandes et protectrices cavernes en prévision de l’hiver… Rassemblez votre tribu et partez à la découverte de la Vallée !

Cela ressemble à quoi ?


Sapiens - 1
Sapiens - 2
Sapiens - 3
Sapiens - 4
Sapiens - 5
Sapiens - 6
Sapiens - 7
Sapiens - 8
Sapiens - 9
Sapiens - 10
 

L'avis de LudiGaume

4- De 6 à 10 parties jouées - 9 février 2015
 
Très Bon
  preview
Avertissement sur ses notations

En voilà une jolie boîte avec une très belle illustration. C'est très attirant et donne envie de jouer.

Le matériel est impeccable, les plateaux ont la taille adéquate et le carton a une bonne épaisseur ce qui facilite la manipulation. La qualité générale est excellente et le rangement adéquat. Une jolie boîte que l'on prend plaisir à ouvrir. Je vais le redire: j'aime beaucoup les illustrations et j'espère que l'on retrouvera l'illustrateur sur d'autres projets. Un mot sur la règle qui est impeccable excepté un petit point sur les ours. Est-ce qu'un ours connecté à une tuile Montagne gagne un point pour celle-ci ? Nous avons pris le principe que non.

Le but du jeu est de développer au mieux sa tribu sur deux échelles : la nourriture et oui, même à cette époque il fallait bouffer. Et les abris, une tribu qui survit est une tribu qui arrive à s'abriter dans des grottes. Mais voilà, pour l'emporter et devenir la tribu la plus performante, la plus sure, il faudra essayer de faire évoluer ces deux besoins de manière homogène. Car oui le plus grand des plus petit remporte la partie. On retira le pion de l'échelle la plus développée de chaque joueur pour voir qui remportera la partie. Donc, celui qui aura le avancé le plus sur son échelle la plus faible. Un petit air de Knizia.

Nous sommes en présence d'un évolution du jeu de domino. On doit connecter les tuiles entre elles en respectant leurs symboles. Mais, ici quand on pose une tuile on a droit à un double effet. D'abord, on récupère la nourriture du nouveau terrain annexé par la tribu (chiffre sur le plateau). Et puis, un effet en fonction du symbole de la tuile. Il y en a huit qui sont facile à retenir. Ces derniers permettent de générer une interactivité autre que la pioche des tuiles. Ils peuvent générer du blocage; on pensera à l'ours et à la baston. L'ensemble est cohérent et donne des voies de développement. Un seul bémol sur l'effet Festin / Os qui reste un peu faible à mon goût. Souvent les joueurs se posent la question de son intérêt. Il permet de poser une seconde tuile mais sans profiter de ses effets (nourriture et effet). J'aurai préféré que la pose de la seconde tuile permette au joueur de choisir soit la nourriture ou un effet généré par la tuile connectée. Ceci ne retire rien au plaisir de chaque partie.

Donc, l'ensemble fonctionne à merveille et ne se résume pas à un simple jeu de dominos. Il faudra bien évaluer ses possibilités à chaque tour, bien choisir sa nouvelle tuile et observer les tribus des autres joueurs pour profiter au mieux des ours ou des échanges de tuiles possibles. C'est clairement une course au développement mais le tout de manière équilibrée pour ne pas voir la fin de partie vous révéler que vous êtes un mauvais chef de tribu.

Sapiens est un très bon jeu qui offre beaucoup de plaisir et de cogitation lors de chaque partie. Le jeu se renouvelle très bien avec ses plateaux réversibles et en forme de puzzle.

Une belle découverte qui sort un peu des sentiers battus jonchés de cubes et autres cartes à effet boule de neige.

 
  • Le thème dans sa globalité
  • Le principe du plus grand des petits qui l'emporte
  • Le double effet de la pose des tuiles
  • Une bonne rejouabilité
  • Les illustrations
 
  • L'effet Festin / Os trop faible à mon goût
4 commentairesMasquer