Thème du jeu


Rome, début du 2ème siècle après Jésus-Christ. Le cœur de l'Empire Romain est le théâtre d'importants échanges commerciaux. Des centaines de chariots circulent sur l'unique route reliant Rome à Ostia et Portus, le nouveau port créé par l'Empereur Trajan. Afin de devenir le plus riche des marchands dans cette effervescence commerciale, vous devez acquérir les meilleures marchandises en déplaçant habilement les chariots dans les embouteillages de la "Strada Romana".
 

L'avis de LudiGaume

1- De 3 à 5 parties jouées - 21 octobre 2009
 
Très Bon
  preview
Avertissement sur ses notations

Strada Romana est une belle surprise et est très agréable à jouer. Le matériel et la règle exemplaire sont impeccables.

Le côté très plaisant du jeu vient du fait que les chariots n'appartiennent à personne. Chacun est libre de les déplacer à sa guise. Cela offre un très grand sentiment de liberté. On remarquera vite que le blocage en milieu de la route sera inévitable et qu'il faudra certainement qu'un ou plusieurs joueurs dépensent de l'argent pour déboucher tout cela. Il faudra trouver le bon moment pour le faire ou avoir la patience intelligente d'attendre l'aide d'un autre joueur.

L'objectif du jeu, récupérer les marchandises sous deux formes pour réaliser un contrat, anime très bien la partie. Et fait presque oublier les paris sur l'arrivée des chariots.

De notre côté, on préfère le jeu à 2 ou 3 joueurs car dans ce cas, on ne prend qu'un cube ou qu'une tuile et non les deux (enfin au choix du joueur). Cela rend le jeu plus stratégique et moins chaotique. La situation reste gérable entre chaque tour.

Strada Romana est un jeu rafraîchissant par son thème bien présent et sa mécanique simple mais très prenante. Un très bon jeu à jouer sans rechigner.

 
  • Les chariots qui n'appartiennent à personne
  • Matériel très agréable
  • Le blocage inévitable
 
  • Trop chaotique à 4 ou 5
1 commentaireMasquer
 

L'avis de Sébastien D.

De 6 à 10 parties jouées - 20 novembre 2009
 
Très Bon
  preview

Les auteurs italiens sont très forts pour faire des jeux que je qualifierai d’élégants (Ur, Siena, Comuni, Vasco de Gama,…). Ces jeux ont quelque chose de poétique que l’on retrouve dans ce Strada Romana avec le va et vient des chariots sur les pavés romains. En outre, je suis assez attentif aux jeux gagnant le concours de créateurs de Boulogne auquel j’aime également participer. A la question, ce jeu méritait-il de le gagner, la réponse est oui, sans aucun doute.

Parvenir à faire un bon jeu en partant d’une idée reliant simplement 2 villes par une route, il fallait le faire! Cette réussite est due à plein de bonnes idées qui s’agencent à merveille. Tout d’abord, il y’a 10 charriots qui n’appartiennent pas aux joueurs et qui, partant de chacune des extrémités, vont venir s’empêtrer les uns dans les autres pour former un joyeux bordel bouchonneux. La gestion de ces bouchons est rendue très intéressante par la possibilité de payer pour débloquer la situation. Mais attention, l’argent ne s’accumule pas dans le jeu, il est impossible de posséder plus de 4 pièces d’or. A vous de bien lire le jeu pour savoir quand vous aurez besoin d’argent pour faire avancer efficacement la situation en votre faveur : pas évident.

Avec tout ceci, il fallait bien trouver un système pour engranger des points de victoire. Le système des commandes et des marchandises n’est pas très original mais il est simple et fonctionnel. Il rend le jeu très tactique en nécessitant une bonne estimation de tous les éléments du plateau de jeu à chaque tour. Il rend également le jeu très tendu et méchant car il est possible de piquer les éléments attendus par les autres : c’est d’ailleurs quand on joue en fonction des autres plus que pour compléter uniquement sa propre collection que le jeu devient vraiment bon. Notons pour être complet que le hasard de la pioche sera parfois déterminant à en rebuter certains d'entre vous...

Tout ceci est déjà très convainquant mais c’est l’habile introduction des paris dans la partie qui fait passer le jeu de très bon à indispensable. En cours de partie, vous pouvez passer votre tour pour choisir les chariots qui finiront leur périple. Il faut savoir choisir le bon moment pour parier et ce moment va définir la manière dont les chariots vont évoluer sur la route. Si personne ne parie, un énorme bouchon central se formera. Si les joueurs parient tôt dans la partie, les bouchons se formeront probablement près des 2 sorties avec de grosses envies de sortir avant les autres. En outre, ce sont les joueurs qui définissent la durée de la partie en déplacant des chariots proches de la ligne d’arrivée ou pas. Mes parties préférées sont celles qu'un joueur à gagner en ayant pris le risque de parier sur 3 chariots.

Pour ne rien gâcher le jeu fonctionne très bien à 2. J’adore les jeux courts et simples mais tendus de 45min.

 
  • Poétique
  • Dynamique
  • Tendu
  • L'introduction des paris
 
  • Esthétiquement, certains détails dérangent (socles, cases et point de vue choisi pour la route).Dommage car l'illustrateur est très doué!
  • Il ne faut pas être allergique au hasard
Aucun commentaireMasquer