Thème du jeu


TAI CHI CHUAN est un jeu de lettres où vous devez faire preuve d'agilité mentale pour progresser, mais aussi résister aux attaques de vos adversaires.
 

Description du jeu

preview
 
But du jeu

Collecter le plus de cartes possible.

Mise en place

On mélange les 45 cartes et en distribue une à chaque joueur qu'il garde face cachée. Le reste des cartes forment la pile que l'on place au centre de la table.

Déroulement de la partie

Le joueur actif doit retourner la première carte de la pile. Il doit proposer un mot commençant par cette lettre. Cette lettre restera la première lettre de tous les mots que le joueur actif pourra proposer durant son tour. Si la carte propose une double lettre, le joueur peut changer à chaque fois de lettre parmi les 2 proposées. Pendant le restant du tour, il retourne une carte supplémentaire tant qu'il ne décide pas de s'arrêter.

S’il arrive à proposer un mot, il a le choix de poursuivre ou pas.

S'il poursuit
Il retourne la carte suivante et doit former un mot commençant par la première lettre tirée et contenant toutes les autres lettres dévoilées. L'ordre de ces dernières n'a pas d'importance, libre choix au joueur. Le mot ne doit pas être une conjugaison, un nom propre, un pluriel ou de la même entrée principale d'un dictionnaire.

Exemple: [T]éléviseur - [T]élivision, le dernier mot ne peut être utilisé car il fait référence à la même entrée.

Si le joueur se trompe, il a le droit de proposer un autre mot, tant qu'il veut. A chaque fois qu'il y arrive, le choix de s'arrêter ou poursuivre lui revient.

S'il ne trouve pas de mot, il le signale et tous les autres joueurs dans l'ordre du tour peuvent proposer un mot, tant qu'il y a des cartes sur la table. A chaque fois qu'un joueur y arrive, il peut prendre une des cartes face visible et la place devant lui. Si après le tour de tous les joueurs, il reste des cartes, elles sont défaussées.

S'il décide de ne pas poursuivre
Les autres joueurs, dans l'ordre du tour, peuvent décider de lui lancer un défi. Pour ce faire, ils misent une carte qu'il on gagnée précédemment ou la carte reçue en début de partie.

 S'il y a défi, tous les joueurs qui ont misé une carte participent ainsi que le joueur actif. Ce dernier retourne une nouvelle carte et c'est le premier des joueurs impliqués qui donne un mot comprenant toutes les lettres en commençant par la première carte qui l'emporte. Ce joueur choisit un groupe de cartes avec le même sigle parmi les cartes visibles. Si ce n'était pas le joueur actif, ce dernier peut prendre une série de cartes parmi celles restantes. Les autres cartes sont défaussées, s'il en reste encore.

 S'il n'y a pas de défi, le joueur actif peut prendre une série de lettres avec le même sigle. Il les place devant lui, ces cartes sont des points et peuvent servir à lancer des défis.

Le tour passe au jour suivant.

Fin de la partie

La partie se termine quand la pioche est épuisée pour la seconde fois. Les joueurs comptent leurs cartes et celui qui en a le plus remporte la partie.
 
Descriptif rédigé par LudiGaume

Cela ressemble à quoi ?


Tai Chi Chuan - 1
Tai Chi Chuan - 2
 

L'avis de LudiGaume

De 6 à 10 parties jouées - 14 septembre 2007
 
Top à LudiGaume
  preview
Avertissement sur ses notations

On ne va pas s'en cacher, on aime les jeux simples et de lettres. Cocktail Games nous avait déjà donné le très amusant Inextremis et les voici de nouveau avec un jeu de lettres.

Passons rapidement sur l'auteur qui n'est autre que William Attia le papa du célèbre Caylus. On n'est à l'opposé de ce dernier dans cette petite boîte en fer mais il réussit encore à nous passionner.

Le jeu est simple: trouver un mot qui commence par une lettre et qui contient les autres lettres révélées. Mais voilà, on ne peut utiliser deux fois la même entrée du dictionnaire et c'est souvent là que commence les ennuis. Car souvent, dans un élan de fierté, d'égarement, le joueur actif lance un mot immense alors qu'il n'y a que 2 lettres sur la table. Et là naît le sourire de ses adversaires qui se disent : "Mon dieux, toutes ces lettres gaspillées ! Eh Eh...". Et le joueur regrette rapidement ce moment. Egalement, le jeu crée facilement l'ambiance car les commentaires sur les possibilités vont bon train et cela devient vite un grand moment de solitude pour le joueur actif. Ce dernier plongera au plus profond de son cerveau, réveillera ses neurones même celles réservées à la survie de l'être humain (manger, boire, dormir, ...) pour trouver un mot et sortir vainqueur de ce duel avec soi-même, quoique avec les autres aussi qui ne se priverons pas de stresser le penseur actif. D’autres parts, la possibilité de défier le joueur quand il s’arrête vous force à pousser un peu plus loin le risque et vos connaissances, car s’arrêter trop tôt peut appeler directement la sanction du défi. Et là, on n’a plus le temps, la rapidité l’emporte.

Le jeu nous passionne, on n’y peut rien. Cette ambiance, ce stress pour trouver les mots font que l’on passe un excellent moment autour de ce petit paquet de cartes. D’ailleurs, il arrivera souvent que l’intérêt d’être le vainqueur s’estompe au profit du très bon moment passé ensemble.

Une petite conserve à 10€ qui vous apportera joie et bonheur, mieux que du thon ou des petits pois et en plus non périssable. Bravo William pour cette belle idée et Matthieu notre fabriquant de conserves préféré d'avoir encore su dénicher une petite perle.

Ne demandez pas ce que veut dire le nom et pourquoi un dragon, il n'y a pas de raison, il fallait bien mettre quelque chose sur la boîte.

 
  • Toujours un format parfait
  • L'ambiance
 
  • Les doubles lettres qui arrivent toujours au mauvais moment
Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Grunt

Plus de 10 parties jouées - 17 septembre 2007
 
Indispensable
  preview

Je suis en général réfractaire aux jeux de lettres. Cocktail Games avait réussi avec In Extremis à me réconcilier avec le genre: un jeu simple, dynamique, sans trop de temps morts. Même si d'autres jeux comme typo et word whizz par exemple me donnent moins d'allergies que le sacrosaint scrabble, ils ne me donnent pas non plus envie d'enchainer les parties.
Ici encore Tai Chi Chuan accroche de suite: un stop ou encore lettres, l'idée parait simple mais vraiment efficace. Pas mal de détails font que la sauce prend:
- l'aspect tactique de se réserver des mots de taille longue pour les propositions suivantes
- fonction de la sortie des symboles, les enjeux sont différents, notamment la proportion à se faire défier ou non (et ce qu'on récupère en cas de perte)
- le défi qui met une pression permanente
- la récupération de cartes en cas d'échec, qui incite toute la tablée à réfléchir pendant le tour des autres
- les lettres doubles qui contrebalancent un peu la difficulté
Un habillage asiatique très sympa même si on ne comprend pas forcément pourquoi (enfin mettre un thème à un jeu de lettres, c'est disons une cerise sur le gâteau mais loin d'être indispensable pour moi).
Plus le format boite en métal qui fait que je risque fort de me ballader avec pour le faire découvrir à tous, comme j'avais pu le faire pour In extremis.
"Il ne faut pas allumer un feu que l'on ne peut pas éteindre" :)

 
  • Stop ou encore Lettres
  • L'intéraction du défi
  • Le format toujours parfait pour ce type de jeu
 
  • La règle du défi parfois dure à comprendre sans faire une partie
Aucun commentaireMasquer