Thème du jeu


La légende raconte que Thorval était autrefois un petit royaume établi dans une île, au milieu d'une mer lointaine. Voilà bien longtemps, les seigneurs de l'île entrèrent en lutte les uns contre les autres pour conquérir la couronne de Thorval. Une guerre civile impitoyable déchira le royaume, s'ajoutant aux dangers présentés par un terrifiant dragon et par les Orks féroces qui hantaient le pays.
Les combats durèrent des siècles, jusqu'à l'apparition d'un puissant magicien, maître en sorcellerie, qu'on appela "Le Médiateur". Il mit fin à la guerre, en la remplaçant par un concours dont le vainqueur final serait couronné roi de Thorval en toute légitimité.
Le Médiateur convoqua tous les seigneurs et leur donna 3 trésors:
- Une couronne, symbole d'autorité.
- Un coffret, symbole de richesse.
- Un anneau magique, symbole de puissance.

Chaque seigneur grava un signe distinctif sur ses trois trésors, avant de les rendre au Médiateur, qui les cacha à différents endroits de I'île. Enfin, le Médiateur déclara que serait couronné roi de Thorval le premier seigneur capable de retrouver l'ensemble des trois trésors qui lui appartenaient.
Aujourd'hui, il ne reste plus rien de l'antique royaume de Thorval, sauf une carte. Mais ce jeu donne aux joueurs la possibilité de jouer le rôle des seigneurs d'autrefois. Voulez-vous devenir roi de Thorval, en luttant loyalement contre vos concurrents, en combattant le dragon et les Orks ?

Tiré du site du Club de Stratégie de Moissy-Cramayel
 

Description du jeu

preview
 
But du jeu


Mise en place


Déroulement de la partie


Fin de la partie


Pour bien commencer

Placez les trésors dans les chateaux adverses et dans ceux du centre.
Utilisez votre aide du médiateur à chaque tour dès le début. La partie est courte.
Evitez les guerres avec d'auters joueurs : un bon accord vaut mieux qu'un long conflit dont les autres profiteraient.
Un héros est extrèmement utile pour bloquer les Orks.
Les régions de plaine et le désert sont de bonnes bases de départ : facile à conquérir, elles offriront vite pas mal de renforts.
 
Descriptif rédigé par LudiGaume
 

L'avis de Xavo

Plus de 10 parties jouées - 20 août 2006
 
Sympathique
  preview

Thorval offre un matériel et un plateau ...euh...en carton. Enfin, tout ça n'est pas très beau. Passons. Les règles sont suffisement claires et aussi loin que je me rapelle, peu de questions sont apparues en cours de partie.

Le jeu est un risk qui possède deux bonnes idées. La première est que l'objectif est visible par tous : trois pions "trésor" posés sur dans trois régions du plateau. Cela donne lieu à des stratégies non seulement pour parvenir à s'en emparer mais aussi pour empécher l'autre d'y arriver (à ce propos jouez la variante avec 4 pions trésors, dont un fantoche).

La seconde bonne idée concerne les Orks qui peuvent se révéler extrémement dangereux si personne ne s'en occupe. Ils ne sont controlés par personne mais cela n'empêche pas qu'ils peuvent constituer un adversaire de taille. Il fonctionne comme un ennemi invisible, comme l'hiver à la vallée des mammouths ou les barbares à ResPublica Romana. Notons que nous avions changé la règle d'attaque des Orks. Ils attaquent normalement dès qu'ils sont 4 ou plus. Nous avons décidé qu'ils n'attaqueraient que s'ils sont plus forts qu'un voisin. Cela évite des aberrations ou 4 pions "ork" se ruent sur une pile de pions "humain". Et cela permet de contrôler les Orks sans risque !

Le reste du jeu est très similaires au Risk. Il y a bien quelques facteurs de terrain ou des pions spéciaux mais le jeu se résume finalement à des piles de pions, des lancés de dés, des piles de pions... J'ai encore du mal à comprendre comment le médiateur peut croire qu'il a instauré la paix avec tous ces combats !

Côté points faibles, on notera la lenteur du jeu (une seule attaque par tour où il y a beaucoup d'autres choses à faire comme les orks ou les renforts) et la nécessité d'avoir de la chance même si elle est moins nécessaire qu'à Risk.

Jouez-y à 5 pour donner des alliances interressantes et garder un jeu un peu plus rapide qu'à 6.
En conclusion, un jeu de conquête interressant, mais difficile à trouver aujourd'hui.

Aucun commentaireMasquer