Jeux sur un Plateau N°35 - Mars 2007


Sommaire


Côté jeux

Le zoom du mois est consacré à Kezako : interview de Matthieu d'Epenoux, responsable de Coktail Games, l'éditeur, interview de Claude Weber, l'auteur et "critique" du jeu. Renaud Lacroix, chargé de la critique, a identifié deux défauts au jeu dont l'envie irrépressible d'enchainer les parties : pas trés critique, non ? Je vous passe les poncifs du type "un jeu pour toute la famille" et le fait que le jeu plaira aux "vrais joueurs" (qui comme nous le savons tous n'aiment pas rire).

Frédérick Thomas a réalisé trois pages joliment présentées sur les jeux pour enfants. L'ensemble est bien fait et donnera surement plein d'idées pour les plus jeunes. A ceci, vous rajouterai les deux pages "enfants" de la rubrique mensuelle dédiée.

Côté classique, les échecs continuent leur petit bonhomme de chemin sur deux pages avec une intéressante partie sur l'histoire du jeu et une sur le roque (ça n'avance pas vite côté règles). Le Chaupur est le jeu traditionnel du mois : c'est un lointain cousin des petits chevaux !

Un nouveau coup de coeur du Docteur Mops : Verflixxt ou That's life. L'article vous donnera surement envie de jouer au jeu. Le Dr Mops, il est trés fort pour ça.

Odet l'Homer nous narre les nombreuses péripéties qui ont conduit à l'édition de Stixx : étonnant !

Ave Caesar est l'objet d'une nouvelle rubrique, un compte-rendu de partie. Je l'ai trouvé sans intérêt mais je sais qu'il y a des amateurs.

Onze critiques de jeux complètent ce tableau ludique, pour le moins riche.

Côté interviews

Outre les interviews liées au zoom ou aux reportages, vous aurez le droit à une trés interessante interview de Clemens Tuerck, responsable jeux de société chez Ravensburger Allemagne.
Vous découvrez les éditions Matagot au travers d'une intéressante interview de Hicham, homme sans nom et responsable de la société.


Côté reportages

Une page sur Idea G, une rencontre italienne d'auteurs de jeux où ils testent leurs prototypes entre eux.
Le championnat du monde de Magic se déroula au Louvre : l'occasion d'un reportage et d'interviewer Raphaël Levy, un des meilleurs joueurs français.
Le salon Univers d'enfants est couvert sur deux pages.


Côté article

Enfin ! JSP sort de sa ligne sage et propre-sur-lui en proposant une nouvelle rubrique : tribune. Une page où il est autorisé d'avoir des humeurs. Cela donne un peu d'épaisseur au magazine même si la cible numéro 1 du billet de Frederick Thomas est facile. Il râle en effet contre certains passionnés de jeux de société qui peinent à intégrer la logique de l'économie de marché à l'idée qu'ils se font de leur passion et réagissent avec véhémence lorsque le marché s'impose à l'actualité. L'auteur prend soin de ne citer personne, surement pour masquer à quel point le comportement qu'il critique est minoritaire et à quel point son "humeur" est consensuel. Un billet qui tente de les défendre aurait été réellement polémique. Enfin, il n'est pas interdit d'enfoncer des portes ouvertes.
Les quelques personnes ciblées gênéraient les nouveaux venus... et si ces nouveaux venus sont aussi des anti-capitalistes ? La diversité des réactions est à mon avis plutôt favorable pour attirer tous les regards : pourquoi vouloir donner une image unique (et fade) de notre communauté ?
On échappe pas de nouveau au poncif majeur de notre communauté qui veut que le grand public est un ensemble homogène d'individus, surement composé d'abrutis car ils doivent être initiés progressivement à notre passion. Ce poncif est dans quasiment toutes les bouches (JSP mais aussi Plato et des tas de sites web). Il freine à mon avis bien d'avantage les nouveaux venus car cette idée créé une frontière, qui plus est, sur le plan ludique.

Il n'y a pas d'autre article à se mettre sous la dent.
Par Xavo - 11 mars 2007

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension