Edito de Septembre 2004 - Des achats groupés

Je voudrais revenir sur une discussion récente aussi stérile que tendue issue du forum Trictrac et concernant les achats groupés en Allemagne. Cette discussion m'a déçu. Quel était la question ? Est-ce que ces achats directs, et particulièrement ceux qui sont groupés, risquent de nuire aux boutiques françaises ? Voilà en substance l'objet du débat.
Posée ainsi, la question sous-entend une responsabilité du consommateur français vis-à-vis de ses boutiques locales. Nous cherchons presque tous et dans beaucoup de domaine le plus faible coût ou le meilleur gain. Dans le domaine du jeu, ce comportement est également celui de presque tous les acteurs, du joueur au concepteur, en passant par l'éditeur et le distributeur. Qui reprochera à une boutique de se fournir directement en Allemagne au détriment, par exemple, d'Oya ? Qui reprochera à des auteurs de faire éditer leur jeu en Allemagne au détriment des éditeurs français ? Pourquoi reprocher aux joueurs de se fournir en allemagne ?
Ces acteurs du monde du jeu font au mieux pour eux et dans le cas d'une concurrence franco-allemande. Où est le mal tant qu'ils ne demandent rien à ceux avec qui ils ne souhaitent pas de relation commerciale ? Les allemands ont une démocratie et un niveau de développement social similaire au notre : nul n'est plus exploité en Allemagne qu'en France. Un travailleur allemand vaut bien un travailleur français. Pourquoi devrait-on privilégier l'un ou l'autre ? Notez que l'argument de la TVA (inférieure en allemagne) est un mauvais argument (pas forcèment faux) : il faut prendre la totalité des charges sur une vente en considération et pas simplement la TVA.
Les volumes de vente en France sont simplement trop faibles et il est dès lors impossible de s'aligner pour nos boutiquiers. Leurs marges ne peuvent simplement pas être suffisantes s'ils s'alignent sur les plus bas prix allemands. Les suspecter de se faire du beurre sur le dos des consommateurs est injustifié pour la plupart. Ils font ce qu'ils peuvent dans l'environnement économique qui est le leur.
On peut se demander si les boutiques françaises peuvent continuer à proposer des jeux importés d'Allemagne dans la langue de Goethe ? Ces jeux sont le plus souvent achetés par une catégorie réduite d'acheteurs : les amateurs de jeux à l'allemande. Ils sont souvent bien informés, connectés et de gros consommateurs de jeux. Qui achetera les jeux allemands en allemand si eux se fournissent directement en Allemagne via le net ? Surement beaucoup moins de monde. Est-il toujours raisonnable de commander, stocker et occuper les linéaires de jeux allemands en allemand ? Seuls les gérants de boutique peuvent répondre à cette question.
J'ai donc posé la question à certains (échantillon non représentatif et enquête non scientifique !). Pour l'instant, la réponse est "oui" (surtout dans le cas des jeux pour enfant qui touche un autre public que les joueurs connectés). Les jeux se vendent de mieux en mieux et les jeux allemands en allemand, même s'ils restent une faible, mais non négligeable, part du chiffre d'affaire d'une boutique, également. Le jour où cette catégorie de jeux ne sera plus proposée à la vente sur le territoire français n'est pas encore arrivé...mais il n'est pas dit qu'il n'arrivera pas tant les volumes sont réduits pour certains magasins. Les autres catégories de jeux ne sont, de toutes façons, pas touchées par les commandes groupées.
Il faut donc éviter de poser la question en terme de responsabilité morale des uns ou des autres là où cela n'a pas lieu d'être : tout le monde fait de son mieux mais les points de vue sont simplement incompatibles. L'économie de marché structure ainsi nos relations. Ca ne se discute pas (sauf lors du référendum sur la constitution européenne qui impose ce modèle comme unique moyen de régulation, pas seulement économique, en Europe... mais nous y reviendrons).
Article paru sur la Guilde
Par Xavo - 1 septembre 2004

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension