Edito de Juin 2004 - Les geeks et les le web ludique

Nul de remettra en cause le fait que nombre d'internautes sont informaticiens et que nombre d'informaticiens sont plus ou moins Geek (enfin ça je sais pas trop !). Beaucoup constate que le web est le principal média ludique en ce qui concerne les jeux modernes. L'information ludique pour cette catégorie de jeux passerait donc beaucoup par l'activité de Geek comme le montre ce sujet sur Trictrac. Est-ce que cela donne une orientation à celle-ci ?

Qu'est-ce qu'un Geek ? Voici une définition du Geek issue du site Copines de Geek :
"Un geek est quelqu'un qui passe son temps à être "sociable" sur un ordinateur. Cela peut signifier discuter sur irc ou icb, jouer en réseau, être un pilier de alt.sex.bondage.particle.physics, ou même programmer des sharewares. Quelqu'un qui utilise un ordinateur seulement pour raisons professionelles mais ne passe pas son temps libre "on line" n'est pas un geek."
Les voilà donc vecteurs d'informations et grands comunicants dans leur loisir via le média informatique, celui-là même qui est central dans les jeux de société moderne. Ceci peut fortement impliquer que la Geek attitude touche ce loisir. Nous allons voir ce qu'il en est.

"Les geeks ont un esprit plutôt ouvert au sujet des modes de vie hors normes."
Ainsi les apriori envers le jeu (pour les gamins ou trop prises de têtes pour les adultes) ne les gènent pas. Ils vont donc sans hésiter vers ces fous qui jouent tous le temps malgré leur grand âge à des jeux peu communs et a priori ne figurant pas dans ceux "reservés" aux adultes.

"La plupart des geeks sont des adeptes de la technique et vouent un grand amour aux ordinateurs."
Les jeux seront jugés sur un modèle de rationalité : l'absence de hasard sera mis en avant comme l'élément clé de la qualité car il est nécessaire à la programmation de ses actions. Comme l'indique le top du top des jeux de Trictrac, les succés de jeux de gestion sans hasard à l'allemande sont symptomatiques de cette posture Geek.

"Le look, l'hygiène (parfois) c'est accessoire, ce qui compte c'est le cerveau !"
Ceci renforce le goût des Geek pour les jeux de réflexion : un beau jeu qui ne fait pas un minimum cogité donc où le joueur est passif ne peut prétendre à leur intérêt. Une nouvelle fois, les top des jeux sur Trictrac est le reflet de cela. Rasende Roboter est le fer de lance de ce point de vue : un "casse-tête de société". Le Geek donne la tendance.

"Ce qui fait que le geek est inadapté c'est une histoire de passion. Le geek est tellement concentré sur sa passion qu'il ne vit que pour elle, ne parle que d'elle et de ce fait adopte un comportement bizarre pour le reste de la société."
La passion du Geek est par définition l'informatique et elle dévore tout ce qui le concerne. La tendance actuelle du jeux de société est l'adaptation en ligne de jeux de société. Comme le montre le portail de La Guilde, les adaptations se multiplient. La passion du Geek absorbe tout, le jeu moderne se numérise.

"Grâce à Internet les geeks forment un grande communauté qui développe des outils informatiques "pour le plaisir"."
Jeux complets, aides de jeux, règles de jeux, critiques, forums... que ne trouve-t-on pas sur internet pour jouer à des jeux de société ? L'aspect communautaire est bel et bien caractéristique de ce qu'est le jeu de société sur internet et de l'activité des geek.

"Les principes non-écrits du geek prétendent que l'originalité et l'étrangeté sont bien, et et que la conformité aveugle et la stupidité sont impardonables."
On a ici affaire à une forme de snobisme : il s'agira d'aimer ce que l'autre ne connait pas et malgré tout en respectant les tendances (jeux sans hasard qui fait réfléchir). Aimer ce qui est connu est commun et vulgaire. Le jeu moderne est un sujet magnifique de décalage de ce point de vue en France par rapport aux jeux de supermarché trés grand public et souvent peu stimulant pour le cerveau. C'est un premier niveau d'originalité. De plus, certains jeux anciens sont parfois ressortis. Soit par ce qu'ils sont vraiment riches ( le GO ou PENTE par exemple) soit rare (AVE CESAR) : cela permet de devenir originale dans la communauté elle-même. Le top du snobisme étant d'adopter un jeu complétement contraire à la tendance, donc de montrer qu'on la connait : un jeu stupide et chaotique, sous prétexte qu'il est drôle (je ne donnerait pas d'exemple !).

Conclusion ? Dire que le jeu de société subit la loi du Geek, qu'il oriente la mode, la diffusion et la création ludique est pour le moins excessif. Il faut déjà admettre que ces personnes existent en tant que groupe social, que le jeu de société moderne se fait sur le net et ensuite convenir de leur influence (qui de l'oeuf et de la poule...etc). Mais, au vue de ces exemples, il y aurait un petit quelque chose que je ne serait pas surpris !

Sources : http://www.copinedegeek.com/
Article paru sur la Guilde
Par Xavo - 1 juin 2004

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension