L'avis de Frédéric

De 3 à 5 parties jouées - 19 août 2018
 
Très Bon
  preview

SAMURAI a été édité il y a 20 ans. Pour je ne sais quelle raison, je l’avais laissé dans ma ludothèque sans y avoir jamais joué. Pourquoi l’ai-je gardé ? Était-ce parce je trouvais que la boîte était intéressante ? Le fait qu’il s’agisse d’un jeu édité par la mythique maison d’édition Descartes ? Un jeu du prolifique Knizia ?

Toujours est-il que j’ai récemment ouvert la boîte et que j’y ai joué à plusieurs reprises à ma grande satisfaction. J’avais bien fait de la laisser traîner dans une étagère.

Evidemment, SAMURAI est très clairement un jeu d’une autre époque : simplicité des règles, jeu de pure majorité, avec une mécanique que je qualifie de « mathématique » comme Knizia sait les faire, un thème on ne peut plus plaqué qui ne raconte vraiment aucune histoire (l’emballage thématique japonisant est sympathique, mais n’importe quel autre thème aurait pu être utilisé à sa place), durée de jeu plutôt courte. Bref, typiquement le jeu à l’allemande des années 90-2000 auquel la famille jouait après les repas.

Si mes souvenirs sont bons, à l’époque, Knizia était une espèce de pape du jeu « à l’allemande », à telle enseigne que la petite communauté des joueurs francophones qui se retrouvaient sur internet (Ankou puis Tric-Trac peu après) ne jurait que par Tigre et Euphrate, également de Knizia, un jeu bien austère et « mathématique » avec un thème bien artificiel.

Mes premières parties se sont révélées très agréables : les règles sont simples et bien rédigées (en français puisqu’il s’agit d’une édition française, ce qui n’était pas si courant à l’époque). Pas de souci d’interprétation.

Le matériel de jeu est très agréable avec un plateau modulaire dépendant du nombre de joueurs. Les illustrations sont bien faites et les statuettes noires sont du plus bel effet. Le tout est simple et pratique.

Le jeu se prend facilement en mains et est accessible à tous les types de joueurs.

Le système de majorité est très compréhensible même s’il demande de la réflexion pour bien doser ses captures de statuettes. Il faudra faire preuve d’un peu de stratégie (un tout petit peu, mais quand même) pour préparer des majorités futures mais aussi d’une bonne dose d’opportunisme pour saisir les bonnes occasions de remporter les majorités.

Les parties sont rapides (45 minutes à 4 joueurs) et on ne voit pas le temps passer car il faut être attentif aux choix des autres joueurs, la physionomie du jeu se modifiant à chaque pose de tuiles.

Le jeu se joue très bien de 2 à 4 joueurs. On a évidemment affaire à un jeu de Knizia : mécanique simple, efficace et équilibrée… bref, ça roule.

Voilà un jeu qui n’a pas suscité un engouement extraordinaire chez moi mais j’ai pris du plaisir à y jouer 20 ans après, en raison de sa simplicité d’accès et de sa mécanique particulièrement bien huilée.

Dans l’absolu, je lui aurais mis une note « sympathique » car ce n’est pas un jeu très « impressionnant ». Toutefois, nous nous sommes bien amusés à chaque partie et ses quelques autres points positifs justifient que je lui mette un « Très bon ».

 
  • Simplicité
  • Mécanique bien huilée
  • Jouable de 2 à 4 joueurs
  • Accessible et agréable
  • Les illustrations
 
  • Old Fashion
  • Thème artificiel
  • Côté "mathématique"/froid

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension