L'avis de Sébastien D.

De 6 à 10 parties jouées - 8 janvier 2010
 
Top à Sébastien D.
  preview

S’il y’a bien un élément auquel j’apporte de l’importance dans les jeux actuels, c’est le renouvellement. Première mission accomplie pour ce Carson City avec des personnages à 2 pouvoirs, des tirages aléatoires dans les bâtiments et les positions de départ, un plateau double face mais surtout: la variante concernant les duels. J’étais le premier à faire de gros yeux quand on m’a expliqué que les duels se résolvaient à coup de dés. Un simple dé 6. On pondère le résultat par le nombre de prison à plus de 2 cases d’une montagne, multiplié par la racine carré du nombre de banques entourées d’église à moins que plus de 2 joueurs aient construit plus d’une mine auquel cas on utilise la racine cubique de la fortune du joueur? Non, non, on jette le dé puis on ajoute les flingues et les cow-boys, simplement! Le ton était donné, Carson City n’est pas un gros jeu de gestion, c’est un gros jeu de gestion fun !!!! Et vous savez quoi ? Et bien, ca marche! Le plus génial étant de pouvoir changer cet aspect essentiel du jeu en jouant avec la variante des tuiles, d’où le renouvellement, en fonction de votre humeur.

Les duels constituent effectivement une grosse originalité du jeu car aucune place n’est acquise : rarement le sol s’écroule aussi facilement sous vos pieds dans un jeu de gestion. Cette grande instabilité amène une autre caractéristique que j’apprécie particulièrement dans un jeu : il est possible de creuser un écart conséquent sur les autres joueurs grâce à de gros coups d’éclat. L’équilibre n’est pas tel que chaque action se vaut, ou presque.

Troisième paragraphe. Troisième caractéristique qui me plait beaucoup : l’aspect géographique du développement en ville. Y’a pas, quand il faut balayer un plateau du regard pour chercher la meilleure place, quand il faut construire un réseau routier pour relier des bâtiments, je prends mon pied. Un jeu de gestion à là manière de Caylus qui ajoute cette option, c’est un grand plaisir pour moi.

C’est ici qu’on commence les points négatifs ? Non, non !! J’aime aussi beaucoup le choix des personnages qui, ici prend une importance capitale car on en choisit que 5 dans la partie, leur pouvoir étant très important sur le développement de son jeu. C’est un choix quasi stratégique alors qu’il est souvent tactique dans les autres jeux qui font appel à ce type de choix. Ca en fait des choses ! Et oui, Carson City est un jeu assez dense qui fait appel à beaucoup de notions distinctes mais en parvenant parfaitement à lier la sauce, chaque élément étant parfaitement à sa place.

Ahhh les points négatifs !! Quels points négatifs ?? Peut-être l’importance des flingues ? Les flingues sont importants dans le jeu, il est très difficile de jouer sans au point que je ne pense pas qu’il faille tenter de stratégie sans flingue. Pas vraiment un défaut donc, quand on le sait. Bravo à Xavier pour ce jeu qui fait d’ores et déjà partie des favoris de ma ludothèque.

 
  • Riche mais fluide
  • L'optimisation territoriale
  • Le fun dans un jeu de ce type
  • Le renouvellement
 

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension