L'avis de Grunt

Plus de 10 parties jouées - 23 août 2010
 
Sympathique
  preview

Alchimie est la première extension de Dominion à me décevoir (il faut dire que le parcours était plutôt sans faute jusqu'à présent avec Intrigue et Rivages).

Le principe de la double monnaie paraissait novateur, mais au final il m'apparait plutôt artificiel. On achète souvent 1 ou 2 potions (seul l'Alchimiste donne envie de pousser l'achat de potions multiples, globalement sous-exploité), et on prie pour que cela tombe bien.

On complexifie au final le chemin/tempo pour accéder à certains pouvoirs, certes plus puissants, mais on accroit aussi le hasard de la bonne pioche. Dans l'idée, je préfère nettement Intrigue qui accentuait l'exploitation tactique d'une main, et Rivages qui construisait sur plusieurs tours des combos.

Un certain nombre de cartes me plaise comme:

- l'Apprenti pour sacrifier une carte qui a eu son usage, tout en s'assurant d'encore pouvoir jouer une action piochée, à l'usage versatile;

- le Vignoble qui joue dans mes jeux fétiches riches en actions (1 point par groupe de 3 cartes action). Son coût de 1 potion fait qu'il se combine bien avec un +achat (la potion sert à acheter le Vignoble, les sous autre chose) mais pousse parfois à la caricature (surtout avec une université);

- l'Herboriste qui se révèle une carte plutôt subtile (faire revenir une carte Trésor sur le dessus) qui se combine bien justement avec l'arrivée des potions (et j'apprécie toujours autant que les idées dans Dominion soient toujours aussi bien développés/poussés/pensés);

- la Transmutation et sa dynamique assez étrange (hop le domaine devient un or, hop le cuivre devient une transmutation, hop une transmutation/petite action devient un duché) qui accélère l'épuisement des Duchés (une bataille souvent sous-estimée).

Quelques cartes avec un goût de déjà-vu, et d'autres bien bourrines qui tranchent pas mal, comme la Possession, le Familier (l'épuisement des malédictions est rapide) ou le Golem.

Enfin, il y a la carte juste énervante: la Pierre philosophale. L'idée est rigolote pour une adaptation électronique, et particulièrement pénible s'il faut compter soi-même. Probablement la pire carte de cette extension en terme de plaisir de jeu (sauf à y jouer en ligne) vu la manière dont cela hache les tours en cas d'achats multiples.

Bref un bilan mitigé après 2 superbes extensions (et du coup, je suis un peu plus sévère).

 
  • De nouveaux effets, donc plus de variété dans la mise en place initiale
 
  • Double monnaie un peu artificielle
  • La pierre philosophale

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension