L'avis de Deepdelver

De 6 à 10 parties jouées - 30 mai 2011
 
Top à Deepdelver
  preview

Je me souviens encore de ma première partie, jouée sur le prototype, avec l'explication d'un des auteurs : nous jouions sur des feuilles avec des dessins on ne peut plus simple, les quartiers étaient symbolisés par de grands disques en carton et, bien sûr, tout n'était pas encore réglé. Nous avions eu beaucoup, beaucoup de mal à entrer dans le jeu, submergés que nous étions par les événements. Après 2 tours et pas loin de 90 minutes de jeu, nous avons arrêté notre calvaire et... je menai, alors que je me plaignais d'avoir des résultats sur mes dés désastreux. Bref, il y avait de bonnes idées, mais j'attendais la version définitive.

Quand celle-ci est sorti, déjà j'ai été ébloui et conquis par les illustrations moyenâgeuses parfaitement dans le thème. Et je sentais à la lecture des règles que tout avait été réglé au poil.

Au final, nous avons un jeu hautement stratégique régi par des dés. La première utilisation des dés sert à utiliser les cartes activité (bonne occasion pour réviser ses divisions, d'ailleurs) et à contrer les événements. Certes, dans ses cas-là, il faut mieux avoir de fortes valeurs, d'où l'idée simple mais géniale d'acheter les dés de ses adversaires. Mais les petites valeurs ont aussi leur importance, pour se placer dans les différents bâtiments de la ville.

Une des nombreuses autres bonnes idées concerne les personnages des joueurs : secrets tout au long de la partie, TOUS les joueurs marqueront des points avec ceux-ci : il faut donc deviner les intentions de ses adversaires, tout en lançant (ou pas) de fausses pistes de votre côté.

Il y aurait encore de nombreuses choses à dire sur ce jeu, je finirai simplement en évoquant les 3 classes sociales :
- le religieux vous permet d'améliorer l'utilisation des lots de dés que vous constituerez;
- le militaire est bien entendu plutôt orienté vers la lutte des événements, et plus généralement sur la prise d'influence;
- le civil vous permet de gagner de l'argent dans un premier temps, de l'influence ensuite;
- enfin, ne pas oublier que la troisième carte de chaque type vous procurera de nombreux points.
Privilégier l'un ou l'autre de ces domaines vous oriente dans une certaine stratégie, mais le jeu est suffisamment flexible pour ne pas vous enfermer dans un carcans.

 
  • Les multiples utilisations des dés, et l'enrôlement de ceux-ci chez les adversaires
  • Les personnages, secrets mais aussi communs
  • Les illustrations qui vous immergent dans le jeu
 
  • Des petites valeurs répétées sur vos dés peuvent vous freiner
  • Comprendre la symbolique des cartes Activité n'est pas toujours simple

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension