L'avis de Grunt

Plus de 10 parties jouées - 12 janvier 2011
 
Top à Grunt
  preview

Sous des aspects assez classiques et un côté très pur, Norenberc est un petit bijou où chaque décision importe, avec un foisonnement de petites subtilités qui apparaissent au fur et à mesure de chacune de vos parties.

Ce jeu partait pourtant avec un gros handicap pour moi: de la programmation cachée, pas franchement ma tasse de thé...

Mais tout s'imbrique parfaitement pour donner un jeu de marché aux cours visibles en début de partie (c'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup...) pour un résultat un peu plus festif que les vendredis noirs de déprime (désolé Mr Friese).

Ce jeu trouve aussi d'une manière assez mystérieuse une solution au problème du nombre croissant d'actions par tour, qui se tient par:

- la pénurie des ressources achetables;
- l'argent disponible toujours tendu, d'autant que le mécanisme même de majorités nous oblige à en immobiliser une grosse partie.

Bref rien ne sert d'avoir la plus grosse (équipe de marchands), l'important est de pouvoir s'en servir efficacement!

Le look n'est pas pour me déplaire (avec les différentes ressources en bois du plus bel effet), ce qui ne gâche rien! Après Hansa Teutonica l'année précédente (dans un style bien différent), Andreas Steding réussit à produire cette année aussi un jeu à la fois ouvert et passionnant.

J'ai multiplié les parties à 2-3-4 joueurs, avec un plaisir renouvelé et des problématiques légèrement différentes. J'ai plus de doutes sur la configuration 5 joueurs, mais j'ai bien envie d'essayer avec des joueurs connaissant déjà bien le jeu.

Une vraie réussite et un coup de cœur pour moi!

 
  • Le matériel de jeu, une invitation réussie à le découvrir
  • Le système de cours visibles, une information pertinente pour appréhender le système
  • Les invités, les petites exceptions dans le mécanisme d'achat/revente, qui apporte du dynamisme
  • La dynamique de majorités, en opposition avec l'acquisition d'argent
 
  • Le côté implacable de l'argent, parfois trop rare
  • Les parties où les cours sont trop hauts (ce qui limite le recrutement d'invités et perd en dynamisme)

2 commentaires

  1. L2MJ 19:58 12.01.2011

    Bravo, excellente analyse, et je suis à 100 % d'accord avec cet avis. Je n'attendais pas grand chose de Norenberc. Et c'est en voyant le matériel que je fus attiré. Et lors de ma première partie ... le choc !

    Depuis il ressort régulièrement sur mes tables, et à même conquis des joueurs occasionnels, pas toujours attirés naturellement par ce genre de jeu ...

  2. Barbara 12:24 13.01.2011

    un de mes coups de coeur d'Essen 2010.

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension