L'avis de LudiGaume

De 1 à 2 parties jouées - 11 mai 2013
 
Peu Captivant
  preview

Rialto est le troisième Feld sortit dernièrement avec Brügge et Bora Bora. Un Feld est toujours un évenement tellement ce monsieur nous a offert des perles et autres jeux plus différents les uns des autres. J'ai envie de citer Luna, Strasbourg, Trajan, Bora Bora et un que j'apprécie beaucoup Les Châteaux de Bourgogne.

Mais alors pourquoi Rialto ?

Le jeu est magnifique, la couverture est superbe, le matériel impeccable et le thème attirant. Il est clair que le thème n'est pas le point fort de Stefan Feld et Rialto ne déroge pas à cette habitude. Difficile de s'immerger dans Venise malgré les magnifiques illustrations des cartes.

Mécaniquement le jeu est accessible et simple. Il n'y a pas des tonnes de détails de règles et les actions sont claires. D'ailleurs le guide au bas du plateau de jeu est très utile pour suivre le déroulement de chaque manche. Il manque, peut-être, un petit rappel des bonus et de la pénalité pour celui qui ne joue pas de cartes Pont.

Le choix des cartes est crucial et être premier joueur offre une position importante. D'ailleurs, les bâtiments offrant des bonus sur la gestion de sa main sont presque indispensables. Et puis c'est ici que la déception survient, on joue les cartes que l'on a en main à chaque phase. Il n'y a pas vraiment de raisons de ne pas les garder en main vu qu'elle sera refaite au début de la manche suivante. Seul, les Jokers offrent un petit choix, à savoir, les jouer à quelle phase.

De plus, on ne maîtrise pas énormément le placement de ses conseillers sur Venise car il est difficile de les déplacer d'un quartier durant la partie. On l'impression qu'il faut les placer tout de suite pour être présent dans un quartier, sinon tant pis. La Gondole permet de placer un Conseiller dans un autre quartier mais un seul pion fait rarement basculer la majorité. Bof, bof...

Alors, peut-être que nous avons loupé un détail mais malheureusement on y reviendra pas. On restera sur les bonnes impressions de Bora Bora et de Brügge.

Un jeu Peu Captivant tellement on a l'impression de jouer ses cartes sans vraiment de choix. Le premier joueur ayant le meilleur choix dans les cartes ce qui entraine plus une course à la première position sur la piste du Doge.

Déçu par ce Feld mais ses autres jeux valent le détour.

 
  • Beau graphiquement
  • Matériel impeccable
 
  • La piste de scores illisible
  • Le manque de choix
  • La position sur la piste Doge cruciale
  • Jouer ses cartes et puis c'est tout

1 commentaire

  1. deepdelver 08:43 14.05.2013

    Bonjour,

    C'est marrant, j'ai plutôt l'impression inverse : plus de liberté à Rialto qu'à Brügge. Ici au moins les actions sont fluides, on a beaucoup d'informatiosn avec le choix des 6 cartes, et l'ordre du tour ne me paraît pas si important que cela. A Brügge, auc ontraire, tu es plus soumis à la pioche des cartes, où on ne choisit que la couleur (et encore parmi 2 tas), sans connaître le résultat des dés, ni le personnage figurant sur la carte (et 165 différents, ça fait beaucoup). Tu dois donc davantage t'adapter et, si tu as de bonnes combos, tant mieux pour toi.
    Je commence à apprécier Brügge, alors que j'ai accroché tout de suite à Rialto.

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension