L'avis de LudiGaume

De 6 à 10 parties jouées - 16 septembre 2013
 
Très Bon
  preview

Robinson Crusoe est un des derniers coopératifs arrivés en cette fin d'année 2013. Le jeu est paru en 2012 mais une version française est un luxe dont il ne faut pas se passer.

La grande force du jeu est l'immersion qu'il procure. On vit vraiment une épreuve de survie sur une ile hostile, pleine de rebondissements, d'aléas météorologiques, d'animaux à combattre et le besoin de se nourrir régulièrement pour garder toutes ses capacités. C'est un vrai défi et un travail d'équipe, car seul on n'y arrivera pas. D'ailleurs, l'auteur a prévu des aidants, Vendredi et un Chien. Aides très utiles lors des parties à moins de quatre joueurs.

Les différentes phases collent au thème. Événement, vérification du moral, actions sur l'ile, météo et puis la nuit moment toujours difficile car il faut se nourrir et se protéger. Tout un programme !

La phase d'action est le coeur du jeu et le moment des échanges d'idées, des débats. Il faudra faire attention à ne pas laisser un joueur prendre le lead sur la partie. Comme toujours c'est inhérent aux jeux coopératifs. Mais dans Robinson, chaque joueur est maitre de ses actions et lui seul pourra décider de ce qu'il en fait. Allant même a l'encontre du groupe mais parfois la prise de risque offrira une aide importante au groupe. C'est ici, la grande innovation du jeu. Soit on fait l'action à deux et on est certain de la réaliser ou on prend le risque de la faire seule mais il faudra jeter les dés avec tous les risques que cela comporte (échec, blessure et événement). Donc, ce système offre la possibilité de faire plus d'actions mais augmente le risque, les joueurs ont le choix et la pression du jeu sera parfois forte sur ces choix.

Mais avant de vivre cela, il faudra lire la règle qui n'est pas des plus facile à appréhender. Rien d'insurmontable mais cela demande de l'investissement. D'ailleurs, on se rendra vite compte qu'il manque une aide de jeu avec le rappel des éléments de base du déroulement de la partie. On peut trouver cette aide, en anglais, sur le site de l'éditeur d'origine. Espérons une traduction future par Filosofia. Il faudra aussi attendre que le jeu soit mis en place. C'est assez long mais c'est normal vu le nombre important de cartes différentes, de pions, de cubes, ... Gage, dans ce cas-ci d'un jeu aux nombreuses possibilités et paramètres.

Robinson Crusoe est un très bon jeu car il offre une rejouabilité importante, des événements qui changent toutes les parties et enfin il vous immerge dans ce thème de survie. Un gros jeu, un grand jeu de coopération.

J'aime beaucoup et prend plaisir à chaque partie malgré que celles-ci durent pas loin de 2 heures. On ne s'ennuie pas en tout cas.

 
  • Une belle immersion dans la survie d'un camp de naufragés
  • Le choix de la prise de risque et de ses dés
  • Les cartes qui changent la physionomie de chaque partie
  • Les nombreux événements
  • Le côté Placement d'ouvrier
 
  • La règle touffue et parfois imprécise
  • Et les daltoniens, on les oublie encore !!!
  • La mise en place un peu longue
  • Pourquoi pas des meeples ?

2 commentaires

  1. Lionel 21:26 10.10.2013

    J'ai du mal à comprendre la notion de temps de mise en place : robinson n'est il me semble pas plus long que des jeux regorgeant de tuiles ou pion tel trajan ou terra mystica. La seule étape demandant un tri particulier réside dans la constitution d'évènement central ( pas plus compliqué qu'un pandémie) . Pour le reste on sort chaque pile de cartes on place et c'est parti . Bon il est vrai qu'à la première partie ça peut être un peu plus long pour savoir où mettre quoi, mais comme tout jeu de ce gabarit.
    Sinon très bon article ( bonne idée les meeple )

  2. Julien (Et oui) 19:00 26.03.2014

    Moi,j'adore! C'est un beau jeu, mais très,très,très long.
    Salut !

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension