L'avis de Starvince

Plus de 10 parties jouées - 1 octobre 2014
 
Très Bon
  preview

Un titre ne Gary Kim n'arrive jamais seul.
Après le lièvre et la tortue édité par Purple Brain et avant Choson à venir chez Moonster Games, voici Souk, adaptation du titre Spice merchants réalisée par Bombyx. Si la version originale proposait de jouer de 2 à 4 , Souk offre la possibilité de jouer jusqu'à cinq.

À la lecture des règles, soyons clairs, il est peu probable que votre pouls augmente ou que sentiez des palpitations.
Vous voici incarnant un marchand désirant vendre ses marchandises au meilleur prix afin de vous offrir, qui sait, une belle retraite dorée sous le soleil de Ghardaïa dont le السوق, est connu pour la qualité de ses épices.

Après avoir installé le plateau central circulaire qui représente à la manière de celui de Noé, différents étals, vous voici avec sept cartes en main représentant ces épices : le poivre noir, le pavot, l'anis étoilé, le curcuma, la cardamome et le piment.
Chacune d'entre elles existe dans un nombre d'exemplaires différent. Cette rareté est un paramètre qui influe sur son prix de vente potentiel.
Il vous faut choisir parmi votre main initiale une carte (puis deux lors des manches finales) qui placée face cachée, représente la marchandise que vous vendrez en fin de manche.

Pour vous en mettre plein les fouilles, il faut que cette épice soit présente en un maximum d'exemplaires sur l'un des étals. Ce sera le cas si lors de votre tour, vous décidez de les jouer. La règle de pose est fidèle à ce qu'aime Gary Kim : la contrainte ; vous pouvez poser autant de cartes que vous voulez du même type. Cette gestion de main pose un dilemme et des sensations différentes des autres titres. Il faut gérer sa main en ayant à l'esprit les manches suivantes.
Mais ce n'est ps votre seule option. Si vous sentez la fin de la manche proche, vous pouvez ajouter une carte face visible à celle représentant la commande pour laquelle vous avez opté en début de manche. Ceci se révèle en formidable moyen d'exploiter le travail fourni par ses collègues, pardon rivaux.
Il y a parfois peu d'écart entre les joueurs. Ainsi, il vous faut creuser l'écart petit à petit.

Avec ces tours de jeu fluides et ses fins de manche parfois abruptes, Souk surprend lors de la première partie. Si les premières manches se jouent avec un brin d'intuition, les éléments de déduction s’affinent au fil de la partie. En effet, les cartes sélectionnées en début de manche sortent du jeu puisqu'elles servent à compter le score. Cette notion de rareté évolue donc et la part de hasard diminue de fait avec une pioche de plus en plus restreinte.
Avec ces éléments mécaniques intelligents, le plaisir pris lors des parties de Souk devient presque addictif. Intuition, opportunisme et déduction sont les qualités nécessaires pour faire fortune au sein de Souk.

 
  • Les illustrations chaleureusement colorées
  • La fluidité des manches
  • La mécanique accessible et maline
  • Le travail éditorial pour proposer une variante à 5 joueurs
 
  • La thématique peu attirante

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension