L'avis de Raphaël

3 janvier 2005
 
Top à Raphaël
  preview

Reiner Knizia a bien décliné le Seigneur des Anneaux; on pouvait craindre le pire pour un jeu "commandé" à l'auteur pour surfer sur la vague commerciale du film à succès, d'autant plus qu'il n'est guère connu pour la vigueur thématique de ses créations.

Ici, il nous a concocté un petit chef-d'oeuvre où l'ambiance est au rendez-vous; jouez les "gentils" et vous aurez tôt fait d'éprouver la terreur des hobbits face au balrog, aux nazguls et au troll des cavernes.

Il s'agit d'un jeu asymétrique, qui gagne donc à être joué en deux manches où chacun jouera les deux camps. L'impression des premières parties, c'est que les forces des ténèbres sont invincibles; ce n'est pas un défaut de conception, mais plutôt un trait de caractère qui vous fera réaliser que Sauron est vraiment terrifiant.

Il faut s'accrocher: au fil des parties, on voit que ce dérivé lointain de Stratego surpasse son modéle; pour gagner, il faut avoir une stratégie, mais aussi savoir ruser et bluffer; au final, on s'aperçoit que les deux camps sont parfaitements équilibrés.

Plusieurs parties vous serons nécessaires pour apprécier ce jeu qui, au début, semble n'être qu'un succédané.
Ensuite, vous ne l'aimerez pas, vous en raffolerez.

Ajoutons à toutes ces louanges qu'une partie jeu se jouer en un quart d'heure, que les règles s'expliquent en cinq minutes, que le matériel est irréprochable et que la boîte est toute petite...
Des défauts? Pas vraiment, plutôt une conséquence de sa profondeur: les deux joueurs doivent être d'un niveau comparable pour s'amuser, ou bien le joueur expérimenté doit prendre la peine de "former" son challenger en lui expliquant quelques petits secrets.

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension