L'avis de Deepdelver

De 6 à 10 parties jouées - 6 septembre 2011
 
Sympathique
  preview

Blue Moon City est incontestablement un jeu kniziesque : thème absent et forte mécanique, donc le jeu à l'allemande dans toute sa splendeur. Mais il a ce petit quelque chose qui vous fait apprécier chaque partie, et qui devait être novateur à l'époque de sa sortie (2006), à savoir les cartes à double emploi (avec Race fo the galaxy ou la Gloire de Rome).

Chaque carte comporte en effet une double, et même triple, information : sa couleur et sa couleur, nécessaire pour achever un bâtiment et réunir ainsi les précieux cristaux pour la victoire, mais surtout le pouvoir des cartes, différent pour chaque couleur. Le tout est donc, quand vient son tour, de trouver les meilleures combinaisons pour se tracer un chemin vers la victoire. Et bien anticiper également la fin de partie, et les coûts croissants de l'obélisque.

A l'époque, alors que j'étais encore un "jeune" joueur, j'avais été séduit par tout cela. Le temps a fait son œuvre bien sûr mais je ne refuserai probablement jamais une partie.

 
  • Les cartes à double emploi (soit la construction, soit les combinaisons)
  • La construction de plus en plus chère de l'obélisque, obligeant à bien préparer sa victoire éventuelle
  • Les combinaisons de cartes possibles
 
  • Un jeu de combinaisons, pas facile à appréhender
  • Un pur jeu à l'allemande

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension