Thème du jeu


Revisitez l’univers du Petit Prince, à travers un jeu rusé, à la portée de tous. En famille ou entre amis, fabriquez la planète qui plaira le mieux à notre héros, en prenant garde aux volcans et aux baobabs que vos adversaires ne manqueront pas de vous laisser.

On en parle sur


Cela ressemble à quoi ?


Le petit prince - 1
Le petit prince - 2
Le petit prince - 3
Le petit prince - 4
Le petit prince - 5
 

L'avis de LudiGaume

3- Plus de 10 parties jouées - 4 avril 2013
 
Top à LudiGaume
  preview
Avertissement sur ses notations

Le Petit Prince est très en vogue ces derniers mois, surtout avec la sortie des dessins animés. Il faut noter que le jeu sort avec les illustrations originales de Saint-Exupéry et c'est pour moi, un choix judicieux et dans le respect de son oeuvre. On aurait pu avoir des illustrations en images de synthèses et je trouve que cela aurait retiré son charme au jeu.

Il faut créer une planète, quelle belle idée, une planète qui nous ressemble et qui respecte les choix des personnages que l'ont a sélectionné. Une planète pleine de moutons, de renards, de lampadaires, ..., de baobabs, de volcans. On y retrouve toute l'histoire du petit prince.

L'action principale est simple et d'une évidence incroyable: choisir une tuile permettant de constituer sa planète. Une tuile parmi d'autres avec différents symboles. Bien sur, on prendra la plus lucrative par rapport à nos personnages mais pas forcément. Et oui, les baobabs vont jouer les troubles fêtes car en posséder trois vous oblige à retourner les trois tuiles avec l'arbre illustré. Un perte de points assurée, sauf si on a le bon personnage. Le choix des baobabs est un moment clef de la partie car forcer un joueur à prendre un baobab peut lui ruiner la valeur de sa planète. Coups bas assurés et souvent coups bas collégial des autres joueurs. L'autre élément à prendre en compte sont les volcans qui retireront des points à ceux qui en auront le plus. Un calcul important à faire tout au long de la partie afin de ne pas perdre parfois les points qui feront la différence pour la victoire. Enfin, le dernier point est le choix du dernier joueur à choisir une tuile, il faudra y penser car c'est ce dernier qui choisira le lot de tuiles suivant. Cela peut s'avérer important pour la suite. Et oui, dans le jeu, celui qui choisit une tuile désigne le suivant à choisir sa tuile. On ne tourne pas dans le sens des aiguilles d'une montre. C'est un vrai choix et souvent très important.

Comme on peut le voir malgré une action simple (le choix d'une simple tuile), les choix sont d'une importance cruciale et rendent le jeu prenant et passionnant.

Un jeu simple, plein de fourberies et avec des vrais choix, des prises de risques.

Un belle réussite qu'il nous plait de rejouer sans cesse.

 
  • Le thème respecté
  • Simplicité mais fourberie assurée
  • La piste de scores au dos de la boîte
 
  • Manque le rappel des icônes des personnages dans la règle
3 commentairesMasquer
 

Premières Impressions de Prunelles

De 1 à 2 parties jouées - 10 avril 2013
 
Top à Prunelles
  preview

Beau, addictif, malin, plaisant, ravissant... Voilà un échantillon des mots qui sont ressortis à l'issue de la première partie !

Il faut faire attention à sa planète mais aussi à ne pas laisser de tuiles trop intéressantes pour les autres !
Au cours de cette première partie, c'est la petite qui a gagné parce que sa dernière tuile lui a permis de marquer les 14 points du Jardinier + les 14 points du Roi + 1 point de l'Astronome (entre-autres !!), soit 29 points en une seule tuile !Il n'aurait clairement pas fallu lui laisser celle-ci, mais à trop vouloir être gourmand pour lui-même, le joueur ne s'est pas rendu compte de l'importance de cette dernière tuile pour sa petite adversaire ! (qui elle avait bien vu et bien fait semblant de s'intéresser à l'autre tuile). Victoire écrasante malgré 5 points de pénalité de volcans !

Je reviendrai compléter mon avis quand nous aurons pu jouer d'autres parties, et dans d'autres configurations !
Ici, nous étions 4 : 2 adultes - 1 enfant de 9 ans - 1 ado

 
  • Matériel superbe, de qualité
  • La boîte est ravissante, solide, pas trop grande
  • Le prix est très raisonnable
  • Les dilemnes au moment du choix des tuiles
  • Les négociations/échanges autour de la table
 
Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Starvince

2- De 6 à 10 parties jouées - 18 mars 2013
 
Top à Starvince
  preview

Reprenant les illustrations d'Antoine de Saint-Exupéry, Le petite prince va nous transporter le temps d'une partie dans cet univers onirique si particulier.

Le duo Bruno Cathala / Antoine Bauza avait déjà œuvré pour nous offrir l'atypique Docteur Shark et l'improbable Witty Pong.
Cette fois-ci, le but du jeu est clair et annoncé sur la boîte : il faudra fabriquer la plus belle planète en assemblant seize tuiles.
Les éléments graphiques du petit prince deviennent alors les composants ludiques.
Sur les tuiles sont représentés ceux qui constituent l’œuvre de Saint-Exupéry : des roses, réverbères, moutons, renards, serpent, éléphant ou autre caisse et baobabs. Pour qu'ils vous rapportent des points, ils devront être en relation avec les personnages que vous aurez installés aux quatre coins de votre planète. Cependant, prêtez attention aux baobabs car au troisième, ils disparaitront tous avec les autres éléments des tuiles. Quant à la corruption volcanique, elle fera perdre des points au joueur le plus impétueux.
Le tour de jeu est alors simple, le premier joueur pioche des tuiles, en conserve une puis passe les autres à un autre joueur.
Le dernier, qui ne choisit pas sa tuile devient ensuite premier joueur. Tellement simple... mais tellement retors.
En effet, il faut a à chaque fois bien observer ce que vous prenez mais aussi ce que vous laissez aux autres joueurs. Plus que cela, le choix du joueur à qui vous remettez vos tuiles est déterminant. Là, le sourire naïf du petit prince prendra assez souvent un air narquois.

Pour autant, la simplicité des choix, dépendant en partie d'un subtil mélange de hasard et probabilité, rend les parties plutôt fluides. Cela reste idéal pour ce format de jeu à condition qu'on ne soit pas accompagné de calculateurs et diplomates trop zélés à la table. Pour ceux-ci, Messieurs Bauza et Cathala ont pensé à tout avec une variante proposant de jouer avec les personnages cachés. Bluff et guessing s'invitent dans ce cas à la partie.
Autre configuration intéressante : le jeu à deux. Le premier joueur pioche trois tuiles et en propose deux visibles et une retournée à son adversaire qui n'en choisit qu'une. Les sensations de jeu sont un peu différentes, mais toujours très agréables.

Une chose est alors évidente : il est peu probable que vous ne fabriquiez qu'une seule planète .
Ce jeu est une véritable ode au plaisir ludique, à l'échange autour d'une table et à la découverte du petit prince.
Edité avec goût et efficacité, le petit Prince sera le parfait émissaire de la simplicité du jeu de société moderne.

 
  • Simplicité des règles
  • Univers du petit prince respecté
  • Jeu intergénérationnel
 
2 commentairesMasquer