Thème du jeu


Dans la peau d’un négociant galactique, prenez le contrôle du temps et de l’espace pour acheminer et vendre vos biens de productions dans les endroits les plus reculés de la galaxie. Mais prenez garde, la concurrence est rude et il faudra agir vite pour ne pas rater les plus belles affaires. Saurez-vous faire prospérer votre colonie galactique pour devenir le plus riche marchand de la galaxie ?

Un jeu de gestion et de commerce en temps réel (et oui !)
 

L'avis de Stéphan

De 3 à 5 parties jouées - 26 janvier 2007
 
Indispensable
  preview

Il était une fois, dans une galaxie pas si lointaine, un créateur de jeu qui utilisa le temps comme ressort ludique dans un jeu de gestion - une idée lumineuse, fraîche et originale qui débarqua avec grand bruit à Essen l’année dernière. Le nom de ce nouveau big bang ludique : Space dealer, un jeu de tractations commerciales sur fond d’exploration spatiale. Un jeu édité par une maison d’édition qui commence tout doucement à se faire un nom dans le monde ludique : Eggertspiele a qui on doit également le superbe Imperial et le non moins excellent Antike.

Space Dealer c’est le prototype même du jeu dont on n’entend pas ou peu parlé avant sa présentation et qui fait l’effet d’une bombe lors de sa sortie. Pour les uns, un souffle de renouveau dans l’univers du jeu de société, pour les autres, une « comète ludique » qui ne fera que passer son orbite mais avec grand bruit. Une chose est sûre, il a fait coulé beaucoup d’encre virtuelle dans les forums.

Voyons de quoi il retourne …

Space dealer est un jeu de commerce et de gestion dans un univers futuriste fait de vaisseaux spatiaux, de stations spatiales et autres usines robotisées. Rien de bien original dans ce thème qu’il est toujours aussi agréable de retrouver dans un jeu de société où la science-fiction est assez peu représentée. Une palette graphique assez sobre mais efficace donne un aspect assez moderne à l’ensemble, le matériel étant d’excellente qualité. Petit plus : un CD musical pour l’ambiance, très bonne initiative de la part des auteurs.

La grande baffe lunaire on le prend en découvrant les mécanismes de ce jeu. Trente minutes ! Vous avez trente minutes pour faire fructifier votre compagnie de transport galactique et achalander les colonies spatiales de vos voisins de table. Production, distribution et logistique, vous devez gérer avec soin votre capital stellaire. L’originalité : tout les joueurs jouent simultanément. L’astuce : chaque joueur possède deux sabliers d’une minute qui permettent d’activer des actions. A chaque action enclenchée, un sablier est placé pour représenter le temps nécessaire à la réalisation de cette action : je veux produire avec mon usine, il me faut une minute ; je veux transporter des biens avec mon vaisseau spatial ; encore une minute ; pour développer une technologie, encore une minute. Autrement dit, un peu moins de 60 actions par joueur pour espérer devenir le plus prospère marchand de la galaxie. Autant dire qu’il va falloir optimiser avec soin le temps alloué à chaque action et l'influence de ces actions sur le jeu. Je perds trop de temps à me développer, je risque de me faire voler une belle opportunité par mon voisin – je pars à l’aventure directement, ma production risque d’en pâtir de tout ce temps perdu en voyage.

Une gestion de l’écoulement du temps qui donne un dynamisme très rafraîchissant aux parties, devrais-je dire magnifiquement ludique ! Car l’ajout de cette quatrième dimension fonctionne à merveille sans dénaturer le jeu de gestion lui-même. Avec entre 45 secondes et une minute entre les actions, on a facilement le temps de penser à sa stratégie. Evidemment, adieu les longues phases de réflexion : pas question de temps mort, il faut agir vite et bien. Un petit stress tout à fait agréable qui évite le syndrome de «ludoparalysis».

Les concepts nouveaux ont toujours leurs petits points faibles, fruit de leur trop grande originalité. Space dealer n’en est pas exempt et risque de décevoir certains joueurs. On pourra par exemple lui reprocher une interaction minimaliste. Peu de temps pour la négoce dans l’univers de la vente intergalactique : il est déjà difficile de se concentrer sur son propre jeu, autant dire que l’on a d’autant moins de temps que pour surveiller celui de ses adversaires. Je garderais toutefois une certaine réserve à ce propos. Avec le nombre de parties croissant et le contrôle plus grand du jeu, on gagne du temps pour interagir avec les autres joueurs. J’ai donc l’impression qu’il s’agit d’une dimension du jeu qui mérite un apprentissage progressif ; signe que l’on est face à un jeu très bien pensé. Autre petit point négatif : le nombre assez restreint de paramètres de gestion à proprement parler. Suite logique de la très grande vélocité du jeu, les auteurs n’ont pas voulu surcharger le cerveau déjà fort afféré des pauvres joueurs avec multitudes d’options et de choix. Pour les amateurs de jeux plus riches, ce jeu paraîtra peut-être trop simpliste.

Il serait cependant bien dommage de s’arrêter à ces deux points là. Space dealer est une expérience ludique unique en son genre que tout bon ludonaute se doit d’explorer au moins une fois dans sa vie de joueur. Au-delà de toute considération sur le concept novateur, c’est un jeu qui procure un véritable sentiment d’amusement et de divertissement. Et l’important dans un jeu c’est de prendre du plaisir avec les autres. Et ce candidat là est un parfait modèle de sacrement bon jeu !

Vers l’infini et au-delà mon capitaine, nous avons une nouvelle cargaison à délivrer !

 
  • Une expérience ludique incontournable
  • Une dimension temps intégrée avec grande intelligence
  • Indispensable par sa fraîcheur et son originalité.
 
  • Un style de jeu qui peut perturber certains joueurs
Aucun commentaireMasquer