microphone

L'interview de Jérôme

Pouvez-vous vous présenter ?
Né en 1975, marié à une joueuse et papa d'un petit joueur (le verger pour le moment mais bon...) né en 2004.
D'où vient votre passion pour le jeu de société ?
Comme obélix: je suis tombé dedans touuuuuuuuuuut petit. Puis j'ai délaissé faute de partenaires et aussi à cause des études (je me suis mis à la musique, plus adapté quand on est seul...).
Je m'y suis remis avec Magic vers 97 et grâce au Risk, édition Napoléon offert par mon épouse, mais avec mes sous... ;o)))
Quels sont les jeux qui plaisent au plus grand nombre et qui vous ont déçu ?
Question très difficile !!! citadelles, les chevaliers de la table ronde, carcassonne, dungeon twister, les colons de catane (à 3-4), himalaya.
Il y a aussi diplomacy ou le sceptre de zavandor mais je ne pense pas que l'on puisse dire de ces 2 là "qu'ils plaisent au plus grand nombre"...

Je me rends compte, en rédigeant cette liste, que mes goûts sont plus reflétés dans la liste des tops de boardgamegeek que dans celle de Tric Trac...
Quels sont les jeux que vous défendez lorsque tous les accablent ?
Là vraiment, encore plus difficile !!!!
le bridge ?
c'est plutôt aux autres de répondre à cette question...
Quels sont les mécanismes que vous appréciez le plus ou le moins dans le jeu de société ?
En règle générale, j'évite les jeux de négociations, les jeux à élimination et les jeux de majorité.

Mais je suis très ouvert et je serais même prêt à essayer un jeu dans lequel on négocierait des majorités pour éliminer ses opposants... de la politique quoi ! ;o)))

Je refuse, par contre, de jouer aux jeux de lettres et aux jeux de questions-réponses.
Quelle est, selon vous, la recette d'un jeu réussi ?
Un jeu dans lequel le perdant ne s'est pas ennuyé en regardant les autres jouer.
La question habituelle : "S'il ne devait en rester qu'un ?"
Le bridge !!!
Pourquoi participez-vous à l'aventure LudiGaume ?
Pour essayer d'aider les lecteurs qui partagent mes goûts et qui ne sont pas millionaires à faire des bons choix dans leurs achats.
Pour apporter ma modeste contribution au travail magnifique de mes amis Muriel et François.
Pour essayer de montrer aux gens que les jeux de sociétés ne se limitent pas au monopoly et au trivial poursuit.