microphone

L'interview de Sébastien D.

Pouvez-vous vous présenter ?
Né en 1978 à Tournai, Belgique. J'ai un diplôme d'ingénieur en mécanique. Je consacre une grande partie de mon temps temps à la création de jeux, c'est devenu un peu plus qu'une passion! Je suis marié avec une autre ingénieur fan de jeu: une passion commune est un vrai bonheur. Nous n'avons pas encore d'enfant.
D'où vient votre passion pour le jeu de société ?
J'ai beaucoup joué pendant mon enfance: Risk, Abalone, Puissance 4, Pente.... Beaucoup plus tard, après avoir lu une critique des Colons de Catane cartes dans une revue quelconque, on s'est mis avec mon épouse à la recherche d'un exemplaire. A l'époque, le jeu était épuisé et on est ressorti d'une boutique avec Carcassone. Ca a été le début d'une longue série d'achats avec pour commencer les colons de catane cartes, La guerre de l'Anneau et Tigre et Euphrate. Encore merci à tric Trac pour nous avoir guidé dans ces débuts.
Quels sont les jeux qui plaisent au plus grand nombre et qui vous ont déçu ?
Je suis globalement bon public. Il est difficile de trouver un jeu qui ne me plaise pas du tout. Je n'ai jamais accroché aux Colons de Catane qui peut tourner au cauchemar si on a vraiment pas de chance.
Quels sont les jeux que vous défendez lorsque tous les accablent ?
J'adore Justinian qui en plus d'être superbe est un jeu de bluff très intelligent. Je trouve que Phalanx est un éditeur pas assez mis en valeur sur la toile francophone (Bison, Go West, Alexander the great, Vents du Nord, Mesopotamian, Raja...).
Quels sont les mécanismes que vous appréciez le plus ou le moins dans le jeu de société ?
Je suis réellement touche à tout: enchère, ambiance, placement, gestion, adresse, long, court, négociation, gestion pure, abstrait....

Les seuls jeux qui me dérangent réellement sont les jeux longs qui ne sont pas assez maîtrisables. Les vieux et longs jeux des années 80 ne m'attirent pas beaucoup.
Quelle est, selon vous, la recette d'un jeu réussi ?
J'aime plus que tout les jeux de gestion qui parviennent à proposer un grand nombre de choix tout en offrant une grande fluidité et des parties rapides. Caylus Magna Carta, Metropolys et Wikinger sont des modèles du genre.

De plus en plus, je trouve qu'on bon jeu est un jeu qui, par les actions des joueurs, crée des situations de jeu très différente d'une partie à l'autre quitte à ce que se crée parfois des déséquilibres. Je suis agacé quand on termine toujours dans un mouchoir de poche, quoiqu'on fasse.

Certains jeux parviennent à me mettre en immersion complète et me font oublier leur longueur. Antiquity fait partie de ceux-là.
La question habituelle : "S'il ne devait en rester qu'un ?"
Cette question est bien trop dure. En plus de ceux déjà cité, je suis un grand fan de Dominion, Puerto Rico, l'Age de Pierre...
Si je ne devais en garder qu'un seul, ce serait un jeu du projet gipf car j'adore essayer de créer de nouvelles règles avec ce matériel. Je crois que ce serait Yinsh.
Pourquoi participez-vous à l'aventure LudiGaume ?
La qualité de ce site est exceptionnelle. Je suis très heureux de pouvoir apporter ma pierre à l'édifice. C'est cette approche "par équipe" que je préfère sur le net pour me guider dans mes choix d'achat.