microphone

L'interview de Xavo

Pouvez-vous vous présenter ?
Xavier, 40 ans, consultant en ergonomie, amateur de jeux sous toutes leurs formes : jeux de société bien sur, mais aussi jeux vidéo, jeux de plein air... j'adore jouer.
J'enseigne d'ailleurs l'ergonomie des jeux vidéo à l'Ecole Nationale des Jeux et des Médias Interactifs Numériques (!) et j'ai déjà travaillé pour UBISoft.
J'ai même travaillé en tant que vendeur en boutique de jeux de société (à La Courte Echelle à Rennes) et j'ai fait un peu de vente à titre professionnel.
D'où vient votre passion pour le jeu de société ?
J'ai toujours joué aux jeux de société : des classiques (1000 bornes, Nain Jaune...) étant petit aux jeux modernes (Caylus, Descent, Time's up...) aujourd'hui en passant par les jeux de rôles (Chtulhu, Néphilim...), les wargames (Série Cry Havoc, Squad Leader...), les jeux dits "de plateau" (Civilization, Dune...) et les classiques pour adultes (Echecs, Coinche...). Les jeux modernes me correspondent plus en terme de temps de jeu et d'investissement nécessaire.
Quels sont les jeux qui plaisent au plus grand nombre et qui vous ont déçu ?
Sans hésitation : les Aventuriers du Rail (US). Quelle déception que ma première partie de ce jeu répétitif, lourd, creux et j'en passe et des meilleurs ! Ce jeu n'a eu en fait qu'un bienfait : me faire comprendre que le Spiel Des Jahres n'est pas pour moi. D'ailleurs, Alhambra, Niagara, Thurn & Taxis...et d'autres sont autant de déception.

Dans un autre style, Puerto Rico m'a laissé sur ma faim.
Quels sont les jeux que vous défendez lorsque tous les accablent ?
Il est trés long, nécessite 7 joueurs et jamais moins, permet de se facher avec son meilleur ami, possède plusieurs versions des règles en fonction de ses multiples mauvaises éditions, élimine systèmatiquement des joueurs en cours de partie et pour finir coûte trés cher dans sa dernière édition. J'ai nommé, le fameux "Diplomacy". Il est pourtant pour moi ce qui se fait de mieux en terme de richesse parmi les jeux modernes.
Quels sont les mécanismes que vous appréciez le plus ou le moins dans le jeu de société ?
J'apprécie beaucoup les jeux basés sur un système de points d'action. Le principe étant que différentes actions sont possibles et qu'elles coûtent un nombre de points différent : la trilogie Java-Tika-Mexica, Mesopotamia, Full Metal Planet... sont de cette veine.
J'aime vraiment peu les jeux de majorités cachées (Morgenland, Ys, Kabbal & Hiebe...). Je ne pense pas que ce soit un mauvais mécanisme mais il nécessite une bonne expérience du jeu pour maitriser ses tenants stratégiques et comprendre le bluff : sans cela, la chance joue un grand rôle dans la victoire et ça, je n'aime pas. Du coup, je n'ai jamais pris le temps d'appronfondir que Shazzam!.
Quelle est, selon vous, la recette d'un jeu réussi ?
Un jeu réussi est un jeu qui trouve un public.

Pour que je sois à coup sur dans ce public, il faut que le jeu possède une dimension stratégique et tactique, une part de négociation et une dimension épique.
La question habituelle : "S'il ne devait en rester qu'un ?"
Diplomacy... sauf s'il ne devait rester qu'un joueur !
Pourquoi participez-vous à l'aventure LudiGaume ?
De janvier 1999 à avril 2006, j'ai géré le site La Guilde. La lassitude m'a gagné.
Néanmoins, je savais que j'avais encore envie d'écrire : ce sont surtout les problèmes techniques qui m'ont usé. Je me suis dit "pourquoi ne pas rejoindre un autre site web et participer au contenu ?". Il fallait que plusieurs conditions soient réunies pour que je me lance dans cette nouvelle aventure : que j'aime ce site, que je puisse transférer l'ancien contenu de La Guilde, que je puisse réaliser des critiques, éditos et autres articles, que je puissent indiquer mon nombre de parties jouées avant critique et surtout que le site veuille bien de moi ! Le premier site que j'ai contacté fut Ludigaume et j'y suis toujours aujourd'hui.
Depuis 2009, je joue beaucoup moins. Néanmoins, quand un jeu me plait vraiment, ou l'inverse, j'ai toujours plaisir à venir sur Ludigaume écrire un avis.