microphone

L'interview de Sébastien G.

Pouvez-vous vous présenter ?
Né en 1978, je vis en concubinage dans la banlieue de Strasbourg, et suis l'heureux papa d'un petit Eliott qui nous a rejoint en 2005. Pour occuper mes journées (et payer mon loyer !), je suis ingénieur informaticien dans une société de services en ingénierie informatique. Mes principaux loisirs sont les jeux de société, la bande dessinée et les jeux vidéo.
D'où vient votre passion pour le jeu de société ?
J'ai toujours aimé jouer. J'ai commencé enfant par les jeux de société "classiques" (Monopoly, Cluedo, etc.) avec la famille, puis j'ai découvert successivement les jeux vidéo, les jeux de rôles à l'adolescence, puis les jeux de cartes à collectionner (Magic, L5R et LotR).

Enfin, deux amis (David et Frédéric) m'ont fait découvrir les jeux de société (merci à eux !) : le premier était déjà un passionné avec une armoire pleine de jeux, et le second vendeur dans une célèbre boutique de jeux strasbourgeoise. Bref, je ne pouvais pas y réchapper !

Finalement, cette passion m'a rapidement gagné aussi, et est restée depuis. Et comme en plus elle se conjugue plutôt bien avec la vie de famille (par rapport à la pratique du jeu de rôles ou des jeux de cartes à collectionner, qui demandent un investissement en temps beaucoup plus important), tout le monde est content.
Quels sont les jeux qui plaisent au plus grand nombre et qui vous ont déçu ?
Les jeux qui me déplaisent réellement sont très rares, j'ai même du mal à en trouver auxquels je refuserais de jouer (j'ai fait une partie de Destins il n'y a pas si longtemps, c'est dire !).

Par contre, dans les jeux qui ont un énorme succès, mais qui ne m'ont vraiment pas emballé, j'en vois deux : Race for the Galaxy et le poker. Mon unique partie du premier m'a relativement ennuyé, et pour le second je ne lui trouve pas suffisamment de qualités pour y jouer plusieurs heures d'affilée (sans parler du fait de jouer de l'argent).
Quels sont les jeux que vous défendez lorsque tous les accablent ?
Trivial Pursuit.

Vu les ventes phénoménales qu'il réalise, il ne doit pas être si accablé que ça, mais les adeptes des jeux de société dits "modernes" (les fidèles lecteurs de LudiGaume par exemple) ne lui font que peu d'éloges.

Et pourtant j'aime bien en faire une partie de temps en temps.
Quels sont les mécanismes que vous appréciez le plus ou le moins dans le jeu de société ?
Je suis particulièrement adepte des jeux dits "à l'allemande" : gestion, développement, majorité, enchères, etc. C'est tout ce que j'aime dans le jeu de société !

Par contre, je n'apprécie pas spécialement les jeux abstraits, les jeux très longs (après trois heures je décroche), ni les jeux de négociation ou de commerce.
La question habituelle : "S'il ne devait en rester qu'un ?"
Question difficile ! Ça dépendrait surtout de mes partenaires, de leurs goûts et de leur nombre.

Mais si je devais choisir un jeu récent, je jetterais sans doute mon dévolu sur Agricola. Jouable de un à cinq joueurs, avec différents niveaux de difficulté, et offrant une bonne rejouabilité grâce à ses nombreuses combinaisons de cartes ; ça me semble pas mal pour tenir quelques temps.
Pourquoi participez-vous à l'aventure LudiGaume ?
Avant tout parce LudiGaume est l'un des mes sites ludiques préférés : c'est vers lui que je me tourne en priorité quand je cherche des avis sur un jeu. J'apprécie cette approche de petite équipe restreinte, ça me permet de toujours retrouver les même têtes, de m'approprier les goûts des critiques, et ainsi de me forger une bonne opinion sur un jeu. Je préfère largement cette démarche à des dizaines de critiques "anonymes".

Et aussi parce que j'aime écrire des avis. J'animais d'ailleurs un blog ludique, mais je n'y étais pas très assidu, pour diverses raisons (format blog finalement peu adapté, manque de motivation à contribuer seul, etc.). Finalement j'ai demandé à François si je pouvais rejoindre son équipe, et je le remercie de m'avoir accueilli !